1 min de lecture Augmenté

Jeux vidéos, éducation, santé... À quoi sert la réalité virtuelle ?

Sidonie Bonnec, Thomas Hugues et leur invité vous expliquent la réalité virtuelle.

La Curiosite´ - Sidonie Bonnec Thomas Hugues La curiosité est un vilain défaut Thomas Hugues & Sidonie Bonnec iTunes RSS
>
Voyage dans les mondes de la réalité virtuelle Crédit Image : Cindy Ord / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP | Crédit Média : Sidonie Bonnec,Thomas Hugues | Durée : | Date :
La page de l'émission
La Curiosite´ - Sidonie Bonnec Thomas Hugues
Sidonie Bonnec et Thomas Hugues

Et si vous aviez des yeux dans le dos, un corps virtuel plus jeune, la faculté de voyager dans le temps et l'espace ou de déplacer des objets virtuels par la pensée. La réalité virtuelle arrive dans notre quotidien, notamment via les industries du jeu et des loisirs, mais demain elle participera à l'éducation de nos enfants, compensera des handicaps physiques ou soignera des maladies telles que la dépression ou les troubles de l'attention.On vous explique tout avec notre invité Anatole Lécuyer, directeur de recherche à l'Inria, spécialiste mondialement reconnu de la réalité virtuelle.

Combien coûte un casque de réalité virtuelle ? Comment est-ce possible de simuler l'entraînement à la télékinésie de Luke Skywalker ? Que est le pays le plus à la pointe de la réalité virtuelle ? 

Notre invité nous racontera comment la réalité virtuelle peut, dans certains cas, soigner des phobies, réduire l'hyperactivité de certains enfants ou rendre la rééducation plus agréable et ludique.


à lire : Votre cerveau est un super-héros chez Humensciences.

Votre cerveau est un super-héros
Votre cerveau est un super-héros
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Augmenté Histoire Insolite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants