3 min de lecture Connecté

iPadOS est disponible : que change le premier OS d'Apple pour l'iPad ?

Apple lance ce mardi 24 septembre la première version de son système d'exploitation qui optimise l'interface de l'iPad. Nous l'avons essayée quelques jours avant sa sortie.

iPadOS repose sur la dernière version d'iOS et ajoute des fonctionnalités qui optimisent l'interface de l'iPad.
iPadOS repose sur la dernière version d'iOS et ajoute des fonctionnalités qui optimisent l'interface de l'iPad. Crédit : Apple
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Trois mois après sa présentation lors de la WWDC, le nouveau système d’exploitation de l’iPad, iPadOS, est disponible en téléchargement ce mardi 24 septembre. Le déploiement de la mise à jour doit débuter dans la matinée aux États-Unis, vers 19 heures en France. Le lien n'apparaîtra peut-être pas immédiatement dans les réglages de votre tablette. 

La plupart des iPad pourront migrer vers iPadOS : 

- l'iPad Pro 12,9 pouces
- l'iPad Pro 11 pouces
- l'iPad Pro 10,5 pouces
- l'iPad Pro 9,7 pouces
- l'iPad Air 2019
- l'iPad Air 2
- l'iPad 2017
- l'iPad Mini 2019
- l'iPad Mini 4


Jusqu’ici, la tablette d’Apple bénéficiait du même logiciel que l’iPhone, iOS. Mais les contraintes de ce système d'exploitation pour smartphone ne permettaient pas de tirer pleinement profit du grand écran et de la puissance à toute épreuve de l'iPad, surtout dans sa version Pro. 

À lire aussi
Apple a officialisé l'iPhone 11 Pro le 10 septembre 2019 à Cupertino Connecté
Apple pourrait lancer 5 iPhone l'année prochaine

Sous iOS, l'iPad ressemblait un peu trop à un iPhone géant et pas assez à un MacBook. Alors Apple a conçu un logiciel basé sur les fondations d'iOS qui optimise l’interface de sa tablette et ajoute de nouvelles fonctionnalités pour libérer son potentiel en matière de bureautique et le rapprocher du fonctionnement d’un ordinateur classique.

Une page d'accueil plus riche

À première vue, iPadOS ne diffère pas beaucoup d’iOS12. Les menus ressemblent en tous points à ceux du précédent OS de l'iPad. La page d’accueil évolue sensiblement. Les icônes sont plus petites et peuvent s’afficher plus nombreuses ce qui permet d'éviter d'accumuler les pages, comme sur les anciennes versions. Il est aussi possible de charger le dock avec 13 applications pour pouvoir y accéder plus facilement. L’accès aux widgets se fait toujours d’un glissement de doigt du bord gauche vers la droite mais les outils s’affichent désormais directement sur la page d’accueil et non plus sur une page dédiée.

Les iapplications sont plus nombreuses et plus petites sous iPadOS
Les iapplications sont plus nombreuses et plus petites sous iPadOS Crédit : RTL

L'iPad supporte enfin les clés USB et les disques durs

Avec iPadOS, Apple lève l'une des principales limitations de l'iPad. Il est désormais possible de raccorder un disque dur, une carte SD ou une clé USB à la tablette pour accéder à son contenu de la même manière que sur un ordinateur classique en passant par l'explorateur de fichiers lancé avec iOS 11. Cela permet de copier facilement des photos, des morceaux et des vidéos sur l’iPad sans avoir à le brancher à un ordinateur pour passer par iTunes. L'explorateur permet aussi de copier-coller rapidement un document dans une application.

La fonctionnalité souffre toutefois de certaines limitations. Il n’est par exemple pas possible de brancher directement une clé USB classique : selon la tablette utilisée, il faut utiliser un adaptateur Lightning (iPad, iPad Air, iPad mini) ou USB-C (iPad Pro). Autre contrainte : toutes les applications ne partagent pas leurs fichiers avec la navigation via l’application Fichiers. Il n’est pas possible de copier directement des photos de l’application Photos sur un disque dur. Il faut passer par les opérations habituelles du cloud. Idem pour la bibliothèque musicale d’iTunes. 

Avec iPadOS, l'iPad peut enfin explorer le contenu d'un disque dur externe.
Avec iPadOS, l'iPad peut enfin explorer le contenu d'un disque dur externe. Crédit : RTL

Un multitâche plus efficace

Avec iPadOS, Apple libère un peu plus le potentiel de l'iPad pour une utilisation bureautique. L'an passé, iOS 12 permettait déjà d'afficher deux applications côte à côte en sélectionnant une app dans le dock pour la faire glisser à côté d’une autre déjà ouverte. La mise à jour iPadOS va plus loin et donne la possibilité de superposer des applications en colonne pour passer rapidement de l’une à l’autre d'un glissement de doigt. Mais les gestes demandent un certain temps d'adaptation.

iPadOS apporte plus de liberté dans l'affichage des applications.
iPadOS apporte plus de liberté dans l'affichage des applications. Crédit : RTL

L’iPad peut aussi afficher deux pages Web ou d'une même application en même temps pour travailler sur plusieurs fenêtres à la fois. Il suffit de faire glisser l’icône de l’application en question déjà ouverte du dock vers un côté de l’écran. L'iPad peut aussi être utilisé comme second écran depuis un MacBook.

Ces fonctionnalités sont pratiques pour travailler tout en visualisant un document ou en gardant un oeil sur ses mails. Apple leur impose encore certaines restrictions comme le positionnement à 50%, à deux tiers ou en tiers des applications. iPadOS inaugure aussi de nouveaux raccourcis gestuels, comme le copier-coller en pinçant l'écran avec trois doigts qui ne s'avère pas forcément plus efficace qu'un classique "pomme+V".

L'iPad peut afficher deux applications côte à côte
L'iPad peut afficher deux applications côte à côte Crédit : RTL

Conclusion

Au final, iPadOS fait de l'iPad une excellente machine de productivité d'appoint, taillée pour les transports et les voyages. La mise à jour apporte certaines améliorations attendues de longue date par les utilisateurs de la tablette d'Apple qui libèrent son potentiel et la rapproche du fonctionnement d'un ordinateur classique avec un explorateur de fichier, une prise en charge des dispositifs de stockage externes et un partage d'écran pour le mode multitâche. Mais même avec l'ajout d'un clavier en option, l'iPad reste moins confortable à utiliser qu'un Mac ou un PC pour de longues sessions de travail car l'absence de souris et les limitations de son logiciel se font toujours sentir. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Ipad Apple
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants