2 min de lecture Spotify

Imbroglio autour du rachat de Spotify par Google

Selon une journaliste américaine, il n'y a jamais eu de discussions entre Google et Spotify en vue d'un rachat. Le "Wall Street Journal" aurait gonflé l'information.

Spotify a été victime d'un piratage. (archives)
Spotify a été victime d'un piratage. (archives) Crédit : AFP / EMMANUEL DUNAND
Antony Milanesi
Antony Milanesi
Journaliste RTL

Mercredi 22 juillet le Wall Street Journal révélait avec assurance une information qui prévoyait de secouer le monde du business informatique. 

Le quotidien assurait que le géant de la recherche sur internet Google aurait essayé, il y a quelques mois, d'acquérir Spotify, la plate-forme d'écoute de musique en ligne. Selon le journal, Google aurait finalement retiré son offre après que Spotify lui a demandé un prix trop élevé.

La journaliste à l'origine des fuites dément

"Le fait qu'une personne chez Google s'intéresse à Spotify ne veut pas dire que des négociations ont véritablement eu lieu" explique Kara Swisher journaliste de Recode.net qui serait, selon Le Figaro, à l'origine de l'article du Wall Street Journal

La journaliste aurait simplement évoqué dans un précédent article une suggestion de Susan Wojcicki, vice-présidente en charge de Youtube chez Google, qui aurait poussé l'idée d'achat de Spotify auprès de quelques-un de ses collègues.

Une information gonflée

À lire aussi
L'application Tinder (illustration) application
Tinder devient l'application la plus rentable devant Netflix

Dans un article aux visées correctives publié après celui du Wall Street journal, Kara Swisher cite ses propres sources disséminées à la fois chez Spotify et chez Google. Elle assure que le Wall Street Journal a gonflé l'information et qu'il n'y a eu "aucune discussion formelle ou informelle concernant une éventuelle acquisition entre les deux sociétés".

Kara Swisher fait ensuite parler une autre source qui était présente lors de la rencontre plus tôt dans l'année du cofondateur de Spotify, Daniel Ek, avec les dirigeants de Google pour discuter des services YouTubeGoogle Play et Android propulsés par le géant du web. "Il n'y a eu aucun prix, aucune négociation, absolument rien" fait attester la journaliste.

Spotify héberge plus de 20 millions de morceaux. 20.000 nouveaux titres seraient ajoutés chaque jour
Spotify héberge plus de 20 millions de morceaux. 20.000 nouveaux titres seraient ajoutés chaque jour

Aussi grosse et puissante qu'elle soit, le fait que la compagnie Google ait montré de l'intérêt Spotify ne signifiait donc pas forcément qu'elle souhaitait acheter le service de streaming. "Google aime aussi Netflix mais ne va pas l'acheter" aurait plaisanté une source de Kara Swisher.

LeMonde.fr rappelle que Spotify est le numéro un mondial de la musique en streaming, avec 40 millions d'utilisateurs dans 56 pays revendiqués à la fin de mai, dont plus de 10 millions d'abonnés payants.
Selon le journal Le Figaro, la plate-forme suédoise est valorisée à 4 milliards de dollars.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Spotify Google Achat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7773392179
Imbroglio autour du rachat de Spotify par Google
Imbroglio autour du rachat de Spotify par Google
Selon une journaliste américaine, il n'y a jamais eu de discussions entre Google et Spotify en vue d'un rachat. Le "Wall Street Journal" aurait gonflé l'information.
https://www.rtl.fr/actu/futur/imbroglio-autour-du-rachat-de-spotify-par-google-7773392179
2014-07-24 20:35:12
https://cdn-media.rtl.fr/cache/dpHQdOegyZRDab7tFy38RA/330v220-2/online/image/2014/0527/7772298304_spotify-a-ete-victime-d-un-piratage-archives.jpg