3 min de lecture High-tech

Huawei Watch, le test : que vaut la première montre intelligente du géant chinois ?

TEST - Disponible en France depuis cet automne, la Huawei Watch parvient-elle à concurrencer l'Apple Watch et les meilleures montres connectées du marché ?

La Huawei Watch est la première montre intelligente du géant chinois
La Huawei Watch est la première montre intelligente du géant chinois Crédit : Cécile de Sèze / RTL.fr
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Annoncée lors du Mobile World Congress de Barcelone début 2012 puis présentée plus en détail au salon IFA de Berlin en septembre, la Huawei Watch est la première montre du géant chinois des télécoms Huawei. Elle symbolise son ambition dans l'internet des objets, un relais de croissance aux débouchés séduisantes que ne veulent rater sous aucun prétexte les leaders du secteur des hautes technologies. 

Comme les autres montres intelligentes du marché, la Huawei Watch est un relais du smartphone auquel elle est appairée. Elle permet de prendre discrètement connaissances de ses notifications et permet d'effectuer des actions sans avoir à le sortir de sa poche. Elle se différencie des autres modèles par son design proche des standards de l'horlogerie traditionnelle. Elle est disponible en France depuis cet automne.

Un design sobre et élégant, un écran efficace

La Huawei Watch est positionnée par son fabricant comme un produit haut de gamme, destinée à concurrencer l'Apple Watch et la plupart des montres intelligentes du secteur, comme la Gear S2 de Samsung ou la Moto 360 de Motorola. Elle est proposée à partir de 399 euros. Le tarif grimpe en fonction du bracelet (en cuir, en acier inoxydable ou milanais) et de la finition du cadran (en métal gris ou noir). La version plaquée en or rose flirte quant à elle avec les 800 euros.

La Huawei Watch affiche un design sobre et élégant
La Huawei Watch affiche un design sobre et élégant Crédit : Cécile de Sèze / RTL.fr

Elle affiche un design classique et élégant qui rappelle volontairement les canons des montres traditionnelles. À l'inverse de l'Apple Watch - et comme les dernières montres de Samsung et de Motorola - elle arbore un cadran rond de 42 mm. L'écran est en cristal de saphir, un matériau difficile à rayer. Il est très lisible (286 pixels par pouce) et de bonne qualité (dalle Amoled) mais souffre de l'absence de capteur de luminosité. Il vaut mieux la régler au maximum lorsqu'on est dans un environnement ensoleillé.

Des fonctions dans la veine de la concurrence

À lire aussi
La faille est apparue sur le modèle Galaxy S10. Samsung recommande d'effacer toutes ses empreintes à l'intérieur du téléphone. High-tech
Galaxy S10 : Samsung recommande de supprimer ses empreintes après une faille

Légère (95 g) malgré son cadran un peu gros pour les petits poignets, la Huawei Watch est propulsée par un processeur Qualcomm Snapdragon 400 à quatre cœurs cadencé à 1,2 GHz couplé à 512 Mo de RAM. Un moteur en théorie largement suffisant pour utiliser ses fonctions en toute fluidité. Elle évolue sous Android Wear, le système d'exploitation pour objets connectés de Google, et partage donc les mêmes fonctionnalités que ses concurrentes, à l'exception de l'Apple Watch qui embarque l'interface Watch OS de la marque à la pomme.

Son fonctionnement repose sur un système de cartes, comme celles de Google Now sur téléphone, qu'il faut faire défiler avec le doigt sur l'écran tactile. Elle indique le temps de trajet entre le travail et le domicile, la météo, la fréquence cardiaque et affiche les notifications (mails, SMS). Elle intègre les applications Google Play Music, Hangouts ou Maps. Comme pour les autres montres intelligentes, ses fonctions restent limitées. Il n'est pas possible de répondre à un message autrement qu'avec un texte prédéfini ou un message vocal.

Des capteurs un peu trop aléatoires, une autonomie appréciable

Compatible Wifi et Bluetooth, la Huawei Watch est équipée de plusieurs capteurs : un accéléromètre, un gyroscope, un capteur cardiaque et un baromètre. Grâce à eux, elle permet de suivre le nombre de pas, le rythme cardiaque, les calories brûlées et plusieurs activités physiques via l'application Google Fit. Les résultats ne semblent pas les plus fiables du marché. Des différences d'une dizaine de secondes peuvent être observées dans la mesure du rythme cardiaque au repos.

La Huawei Watch est équipée de plusieurs capteurs
La Huawei Watch est équipée de plusieurs capteurs Crédit : Cécile de Sèze / RTL.fr

La Huawei Watch est IP67. Cela signifie qu'elle résiste totalement à la poussière et à l'immersion dans l'eau jusqu'à 1 mètres de profondeur pendant 30 minutes. Elle résiste ainsi sans problème à la pluie, aux éclaboussures et au lavage de main. L'autonomie de sa batterie est appréciable. Elle se situe dans la moyenne de la concurrence puisqu'elle tient largement une journée avant de devoir être branchée à son chargeur à induction.

Conclusion

La Huawei Watch se situe dans la moyenne des dernières montres Android du marché, comme la Moto 360 deuxième génération ou la LG Watch R Urbane. Son design sobre et élégant en font une montre de tous les jours qui n'a pas l'air d'un objet technologique de geek hyper connecté. Ses fonctions sont dans la lignée de celles proposées par la concurrence et son écran de très bonne facture. Mais au regard de ses quelques défauts, des ralentissements dans le chargement des applications, dans la navigation entre les différentes cartes et des capteurs aux mesures un peu aléatoires, elle ne justifie pas forcément son tarif au-dessus de la concurrence.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
High-tech Montres connectées Huawei
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants