2 min de lecture Connecté

Google va laisser le choix du moteur de recherche sur les smartphones Android

Le géant américain de l'Internet a annoncé une série de modifications à venir pour son système Android afin d'éviter de nouvelles sanctions de l'Union européenne.

En vingt ans, les outils de Google sont devenus incontournables
En vingt ans, les outils de Google sont devenus incontournables Crédit : AFP
BenjaminHuepro
Benjamin Hue
et AFP

Google donne des gages à l'Europe pour s'épargner de nouvelles sanctions. Quelques heures avant de se voir infliger une troisième amende en trois ans par la Commission européenne pour abus de position dominante dans la publicité en ligne, le géant américain de l'Internet a annoncé dans la soirée du mardi 19 mars un assouplissement du fonctionnement de son système d'exploitation mobile Android, lui aussi dans le viseur des autorités européennes pour des pratiques anticoncurrentielles.

En juillet dernier, l'exécutif continental a condamné la firme de Mountain View à une amende de 4,3 milliards d'euros pour des accords passés avec les fabricants de smartphones visant à renforcer la position de dominante de son moteur de recherche Google Search et son navigateur Google Chrome. 

En résumé, la Commission reprochait à Google de conditionner l'octroi de la licence pour son magasin d'applications Android Play Store à la préinstallation des deux applications sur leurs smartphones et d'avoir payé certains grands fabricants et opérateurs de réseaux mobiles pour qu'ils les préinstallent en exclusivité sur leurs appareils.

À lire aussi
Le dernier OnePlus embarque un lecteur d'empreintes caché sous l'écran Connecté
Le OnePlus 7 sera lancé le 14 mai avec un écran "révolutionnaire"

Bruxelles estime que ces pratiques violent les règles de la libre concurrence car la plupart des utilisateurs qui achètent un smartphone déjà doté de ces applications (ainsi que d'une dizaine d'autres services de Google, comme Maps, Drive ou YouTube) se contenteront finalement de ces choix par défaut, au détriment des services concurrents. 

Éviter de nouvelles sanctions de l'UE

Les changements annoncés mardi par Google visent à se conformer aux règles européennes et éviter de nouvelles sanctions de la part de l'Institution. Dans les prochains mois, après une mise à jour logicielle, les utilisateurs de smartphones Android pourront donc choisir le moteur de recherche (Google, Qwant, Bing, DuckDuckGo, etc.) et le navigateur Internet (Chrome, Safari, Firefox, Opera, Edge, etc.) qu'ils souhaitent utiliser par défaut. L'entreprise n'a pas précisé le calendrier du déploiement de l'update ni les alternatives qui seront proposées aux usagers.

Google avait déjà annoncé quelques modifications dans le fonctionnement d'Android cet automne en proposant notamment aux fabricants de smartphones un accord de licence payant, cette fois, contre l'installation de certaines de ses applications, notamment la boutique en ligne Play Store. Google a fait appel de la décision de la Commission l'an passé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Google Smartphone
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797254053
Google va laisser le choix du moteur de recherche sur les smartphones Android
Google va laisser le choix du moteur de recherche sur les smartphones Android
Le géant américain de l'Internet a annoncé une série de modifications à venir pour son système Android afin d'éviter de nouvelles sanctions de l'Union européenne.
https://www.rtl.fr/actu/futur/google-va-laisser-le-choix-du-moteur-de-recherche-sur-les-smartphones-android-7797254053
2019-03-20 17:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/KeQBqWqd5h0M7OXM3YtiVA/330v220-2/online/image/2018/1123/7795678746_en-vingt-ans-les-outils-de-google-sont-devenus-incontournables.jpg