2 min de lecture Connecté

Google serait prêt à se lancer dans le cloud gaming avec un Netflix du jeu vidéo

Le géant américain envisagerait de se lancer dans le jeu vidéo avec une plateforme de streaming par abonnement. Les jeux seraient exécutés sur des machines virtuelles dans le cloud et diffusés sur des écrans connectés à Internet.

Le logo de Google sur un smartphone
Le logo de Google sur un smartphone Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Microsoft, Nintendo et Sony n'ont qu'à bien se tenir. L'industrie florissante du jeu vidéo pourrait bientôt composer avec un nouveau challenger tout droit venu de la Silicon Valley avec une force de frappe considérable et un concept en plein essor, éprouvé par des millions d'utilisateurs.

D'après les informations du site américain, The Information, Google travaille depuis des mois sur le projet Yeti, une plateforme de streaming inspirée de Netflix dédiée aux jeux vidéo : du jeu déporté dans le cloud. Le géant de Mountain View aurait pris "des mesures des plus sérieuses" en vue du lancement du service. Ce dernier aurait déjà dû être lancé en fin d'année 2017 avant d'être reporté.

Google n'a apporté aucun commentaire à ces informations. La conférence du groupe au salon du jeu vidéo E3 de Los Angeles en juin prochain pourrait être l'occasion d'en apprendre davantage.

Du jeu déporté dans le cloud

Le projet Yeti reposerait sur la clé HDMI Google Chromecast. Vendu 40 euros dans le commerce, ce dispositif utilise le réseau WiFi pour connecter n'importe quel téléviseur à Internet et y projeter le contenu d'un appareil mobile. Écoulé à 55 millions d'exemplaires à travers le monde, il assurerait à Google une base d'utilisateurs conséquente dès le lancement.

À lire aussi
Google Stadia a été annoncé le 19 mars 2019 à San Francisco Connecté
Google Stadia : la liste des jeux vidéo disponibles au lancement

Google utiliserait le cloud pour apporter la puissance habituellement délivrée par les consoles de salon. Les jeux seraient exécutés par des machines virtuelles sur les serveurs de Google et diffusés sur l'écran des joueurs via Internet, moyennant un abonnement. Un modèle qui nécessite une connexion très haut débit pour réduire les temps de latence.

Une console de jeu connectée pourrait également voir le jour pour étoffer le projet. Le récent recrutement de Phil Harrison, un vétéran de Xbox, PlayStation et Atari, à la vice-présidence de sa division matérielle accrédite cette hypothèse. Tout comme la probabilité que le projet Yeti soit conduit par deux dirigeants de la branche matériel de Google.

Le futur du jeu vidéo

Comme pour la musique et la vidéo, l'avenir du jeu vidéo semble passer par le streaming. De plus en plus d'entreprises proposent des services calqués sur le fonctionnement de Netflix ou Spotify. Sony, Microsoft et Nvidia ont lancé ces dernières semaines des offres donnant accès à des catalogues de jeux illimités contre des forfaits mensuels.

Avec la généralisation du très haut débit et des infrastructures plus puissantes, les analystes estiment que ce modèle pourrait devenir le principal canal de consommation dans les prochaines années. La profondeur des catalogues et le prix des abonnements devraient alors faire figure de juges de paix du marché.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Google Jeux vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants