5 min de lecture Connecté

Galaxy S10, S10+ : les 6 nouveautés des smartphones vedettes de Samsung

ÉCLAIRAGE - Sans faire la révolution, la nouvelle gamme Galaxy apporte tout un lot de nouveautés attendues par les fans de la marque sud-coréenne.

>
On a essayé le Galaxy S10 de Samsung Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Samsung a présenté mercredi 20 février à San Francisco la dixième génération de son smartphone emblématique. Déclinée en trois versions, le Galaxy S10e, le Galaxy S10 et le Galaxy S10+, cette nouvelle gamme sonne la fin d'une époque pour le constructeur qui se prépare à batailler dans le 5G et les smartphones pliables, les deux tendances d'avenir de la téléphonie mobile.

Sans faire la révolution, ces nouveaux smartphones Galaxy apportent tout un lot de nouveautés attendues par les fans de la marque. Ils offrent le meilleur de ce que peut proposer un smartphone en 2019 et améliorent certains points faibles des précédents Galaxy. 

Ce nouveau millésime devra faire oublier les ventes décevantes du Galaxy S9 et repousser la concurrence de Huawei qui lorgne sur la place de numéro un mondial de Samsung après avoir dépassé Apple. Tour d'horizon des innovations les plus marquantes des smartphones présentés mercredi par la marque sud-coréenne.

1 - Des écrans plus avantageux

Toujours pas d'encoche chez Samsung. Le fabricant est l'un des rares à ne pas avoir cédé à la mode initiée par Apple à la sortie de l'iPhone X. Après plusieurs générations de Galaxy dotées des excellents écrans Amoled Infinity Display, le constructeur introduit cette année un nouveau format qui repousse un peu plus les limites du borderless avec une surface d'affichage utile particulièrement avantageuse. 

L'écran du Galaxy S10 offre une surface d'affichage utile particulièrement généreuse
L'écran du Galaxy S10 offre une surface d'affichage utile particulièrement généreuse Crédit : RTL
À lire aussi
Le dernier smartphone de Sony comprend des fonctions caméra de pointe difficiles à apprivoiser pour les non initiés Connecté
Sony Xperia 1 II : faut-il craquer pour le smartphone comme une caméra de Sony ?

La caméra à selfie est directement intégrée dans une bulle en haut à droite de la dalle pour laisser quasiment toute la place à l'écran. L'écran du Galaxy S10 recouvre ainsi 93% de la face avant de l'appareil et offre une expérience visuelle plus agréable qu'une encoche pour la lecture de contenus multimédias qui fait honneur à la qualité de la dalle Amoled HDR+, même si certains seront probablement gênés par la persistance d'un trou dans un coin de l'écran.

2 - Un appareil photo plus intelligent

Après avoir lancé un Galaxy A7 à triple module photo et un Galaxy A9 à quadruple lentille l'an passé, Samsung ajoute un troisième capteur à l'arrière du Galaxy S10 et du S10+. On retrouve un capteur principal 12 Mpx, un téléobjectif 12 Mpx avec zoom X2 et un troisième capteur 16 Mpx doté d'un objectif ultra grand-angle de 123° pour les photos de groupe ou de paysages. Le Galaxy S10+ bénéficie aussi d'un second capteur à l'avant pour réaliser des selfies de groupe.

Cette nouvelle configuration permet aux deux smartphones de faire face à un plus grand nombre de situations. En quelques gestes, il est possible d'élargir la scène pour faire rentrer davantage de personnes dans le cadre, de demander au téléphone de calculer la profondeur de champ pour réaliser un portrait ou de laisser entrer plus de lumière si la luminosité fait défaut.

Le très grand-angle du Galaxy S10 permet de réaliser des plans plus larges
Le très grand-angle du Galaxy S10 permet de réaliser des plans plus larges Crédit : RTL

Ces trois capteurs sont associés à une puce dédiée à l'intelligence artificielle développée pour optimiser les réglages en fonction des scénarios reconnus par le téléphone. Comme Huawei ou Google, Samsung propose un mode nuit qui prend plusieurs clichés d'une même scène pour restituer les pixels les plus lumineux dans des conditions difficiles. Autre nouveauté, l'ajout d'une assistance au cadrage sous la forme d'un indicateur virtuel pour respecter les règles de composition d'une image. 

3 - Des monstres de puissance

Samsung n'a pas lésiné sur les performances. Les trois nouveaux Galaxy sont équipés du processeur ultra rapide Exynos 9820 qui promet un gain de puissance et des performances graphiques plus élevées que celles des Galaxy S9 et S9+. Les deux smartphones sont proposés avec 128 ou 512 Go d'espace de stockage, auquel il est possible d'ajouter 512 Go avec une carte microSD, et pas moins de 8 Go de mémoire vive. L'édition Performance du S10+ pousse même jusqu'à 1 To de stockage et 12 Go de RAM pour un prix record de 1.609 euros.

Pour répondre aux usages intensifs autorisés par cette puissance de feu, le Galaxy S10 et le S10+ embarquent respectivement des batteries de 3.400 et 4.100 mAh dont les performances sont optimisées par la puce dédiée à l'intelligence artificielle des appareils. En fonction de vos usages, le système va prédire les applications que vous souhaitez utiliser à différents moments de la journée et va classer les applications de votre téléphone en différentes catégories, des plus utilisées ou moins actives pour leur allouer plus ou moins de ressources.

4 - Une fonction "partage d'énergie"

Comme le propose déjà le Huawei Mate 20, le Galaxy S10 peut recharger un autre smartphone compatible avec la charge sans-fil. La fonction "partage d'énergie" inverse le processus de charge sans-fil par induction pour permettre à un smartphone ou un accessoire compatible avec cette technologie de faire le plein d'énergie en se posant sur le dos du Galaxy S10. 

>
Le Galaxy S10 peut recharger un smartphone ou un accessoire compatible sur son dos Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : RTL | Date :

Chez Huawei, cette solution offre des temps de chargement très longs et une déperdition d'énergie importante pour l'appareil donneur. À voir comment se positionne la technologie de Samsung, qui constitue quoi qu'il arrive une alternative appréciable si vous n'avez pas de chargeur sous la main.

5 - Un lecteur d'empreintes invisible sous l'écran

À droite ou centré sous l'appareil photo, le positionnement du lecteur d'empreintes digitales des derniers Galaxy S n'a jamais convaincu les foules. Déporté au dos du téléphone pour agrandir la taille de l'écran du Galaxy S8, ce composant essentiel à la sécurité de l'appareil fait son retour sur la face avant grâce à une nouvelle technologie. 

Le Galaxy S10 utilise un lecteur d'empreintes ultrasonique logé directement sous l'écran. Le système détecte les reliefs de l'empreinte et fonctionne de jour comme de nuit ou avec les mains humides. Samsung promet qu'il est plus efficace que ceux que proposent déjà les derniers Huawei et OnePlus.

6 - Une troisième version plus accessible

Jusqu'à présent, Samsung avait l'habitude de ne lancer que deux modèles de Galaxy S, dont un très grand. Le fabricant coréen va ajouter une nouvelle déclinaison cette année pour proposer une gamme plus élargie. A la manière du Mate 20 lite de Huawei et de l'iPhone Xr d'Apple, le Galaxy S10e constitue le nouveau produit d'appel de la famille Galaxy S. 

Le Galaxy S10e est le moyen le plus abordable de profiter des dernières générations de la gamme Galaxy
Le Galaxy S10e est le moyen le plus abordable de profiter des dernières générations de la gamme Galaxy Crédit : RTL

Vendu 749 euros, un prix plus raisonnable que celui des deux modèles vitrines qui dépassent les 1.000 euros, il fait quelques concessions sur la taille (5,8 pouces), la puissance ("seulement" 6 Go de RAM), la batterie (3.100 mAh contre  et l'appareil photo (deux capteurs à l'arrière, un à l'avant). Mais il offre le même écran Amoled sans encoche avec un trou, sans les bordures incurvées toutefois.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Samsung Fil Futur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants