2 min de lecture Connecté

Football Manager 2017 est le premier jeu vidéo à anticiper les conséquences du Brexit

Le dernier opus de la simulation de gestion de club de foot va prendre en compte les conséquences économiques du Brexit en proposant plusieurs scénarios mettant en scène la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Le 25 janvier 2018 la Grande-Bretagne ne fait plus partie de l'Union Européenne
Le 25 janvier 2018 la Grande-Bretagne ne fait plus partie de l'Union Européenne
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

La meilleure simulation de management de football pousse le réalisme un peu plus loin. L'édition 2017 de Football Manager, attendue le 4 novembre prochain sur PC, Mac et Linux, prendra en compte le Brexit et ses conséquences sur le marché des transferts, notamment pour les clubs richissimes de la Premier League, le championnat anglais. Les joueurs issus de l'Union européenne peuvent actuellement travailler en Angleterre sans contrainte depuis 1995 et l'arrêt Bosman, qui autorise tout footballeur originaire d'un pays membre de l'UE à rejoindre le championnat anglais sans condition particulière. En cas de Brexit, ils seraient considérés comme extra-communautaires et devraient alors, sauf dérogation ou accord particulier entre l'UE et le Royaume, obtenir un permis de travail pour fouler les pelouses britanniques. De quoi impacter significativement le rapport de force entre les clubs de Premier League et leurs rivaux sur le marché des transferts.

Light, middle ou hard Brexit

La dernière édition de Football Manager anticipe cette nouvelle donne susceptible de redéfinir les contours du football britannique. Le joueur pourra choisir au début de chaque partie entre plusieurs scénarios inclus dans le jeu. Le premier met en scène un Brexit soft, une sortie de l'UE sans conséquence sur le mercato. La deuxième option, un Brexit souple, soumet les joueurs étrangers désireux de rejoindre un championnat britannique au même statut que les artistes professionnels et leur permet d'obtenir un permis de travail plus facilement que le citoyen lambda. 

La troisième, le Brexit strict, les soumet aux mêmes contraintes que les joueurs extracommunautaires. Le joueur pourrait aussi voir l'Ecosse sortir de la Grande-Bretagne et devoir composer avec de nouveaux règlements sur la formation des joueurs.

"À ma connaissance c'est la première fois qu'un jeu pour ordinateur essaie de prévoir le futur d'un pays", a déclaré Miles Jacobson, le créateur du jeu, à So Foot. "Si nous avions déjà intégré ces règles, des joueurs comme N'Golo Kanté et Dimitri Payet n'auraient pas pu obtenir un permis de travail leur permettant de jouer en Premier League l'an passé alors que ce sont deux des trois meilleurs joueurs de la dernière saison", a-t-il souligné au Telegraph

Les stars ne devraient pas trinquer

À lire aussi
La Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) a épinglé Boulanger (Illustration) Connecté
Doctissimo visé par une plainte à la Cnil pour utilisation abusive des données personnelles

De fait, seul N'Golo Kanté aurait effectivement dû passer par une telle procédure pour signer à Leicester. Les joueurs évoluant au sein d'une nation classée parmi les 50 premières au classement Fifa ayant joué 40% des matches de leur équipe nationale lors des deux dernières années bénéficient d'une dérogation pour jouer en Premier League. La cote du joueur et celle de sa précédente équipe entrent aussi en considération. C'est le troisième scénario proposé par FM 2017.

Dans cette configuration, un Brexit risque surtout d'impacter le marché des joueurs intermédiaires. Selon une estimation de la BBC, 122 des 168 joueurs européens évoluant en Premier League l'an passé seraient impactés. On ne sait pas encore si les aménagements qui devraient logiquement intervenir entre la Fédération, la Ligue et les autorités pour préserver la compétitivité du football anglais seront pris en compte par le jeu. Europhile convaincu, Miles Jackson espère néanmoins que cette mise en perspective des conséquences du Brexit saura convaincre le gouvernement britannique qu'il "peut faire exploser le système".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Brexit Jeux vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants