4 min de lecture Augmenté

Faut-il avoir peur des robots de Boston Dynamics ?

La dernière vidéo publiée par Boston Dynamics met en scène un robot qui ouvre une porte à un autre robot. Beaucoup d'internautes y voient le spectre de l'apocalypse robot. Ont-ils raison de s'inquiéter ?

iTunes RSS
>
Hey Buddy, Can You Give Me a Hand? Crédit Image : Boston Dynamics | La page de l'émission
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Les robots de Boston Dynamics comptent une nouvelle corde à leur arc. On les savait déjà capables de courir, sauter, grimper aux murs, retomber sur leurs pattes, et même réaliser un salto. Les voila qui savent désormais ouvrir les portes à leurs congénères. Comme elle en a désormais l'habitude, tous les deux ou trois mois, l'entreprise américaine spécialisée dans la robotique a une fois de plus étalé son savoir-faire à la face du monde dans une vidéo distillée sur sa page YouTube cette semaine. 

Visionnée à plus de 7 millions de reprises depuis le 12 février, elle met en scène SpotMini, un robot aux faux airs de chien sans tête, monté sur quatre pattes, face à une porte fermée. La machine s'accroupit, simule un regard, puis se décale sur la droite, comme pour appeler à l'aide. Arrive alors en renfort un congénère quadrupède, un bras articulé à la place de la tête. La créature mécatronique saisit la poignée, entrouvre la porte, puis la bloque quelques secondes afin de laisser passer son acolyte avant de lui emboîter le pas.

La séquence d'une cinquantaine de secondes est à la fois fascinante et terrifiante. Elle braque à nouveau les projecteurs sur les prouesses technologiques impressionnantes des machines de Boston Dynamics. Pour beaucoup, la scène convoque aussi inévitablement un épisode de la dernière saison de Black Mirror, Metalhead, dans lequel des robots quadrupèdes traquent les humains sans relâche pour les éliminer froidement. De nombreux internautes y voient une analogie évidente, annonciatrice du pire à venir avec les progrès de la robotique.

>
Black Mirror - Metalhead | Official Trailer [HD] | Netflix

Pas vraiment des avancées scientifiques

À lire aussi
Franky Zapata lors de sa traversée de la Manche en Flyboard le 4 août 2019 Augmenté
Franky Zapata réagit sur RTL après son exploit : "J'ai réalisé mon rêve de gosse"

Les spécialistes n'y voient pourtant pas de vraie raison de s'inquiéter. "Il faut le voir comme une mise en scène", tempère Raja Chatila, directeur de l’Institut des systèmes intelligents et de robotique (Université Paris-VI). "Le robot est mis en situation. La porte est bien repérée, l’action est programmée. Il ne faut pas prendre les choses pour argent comptant. C’est une opération de communication qu’il faut prendre comme telle". Les robots ont très bien pu être préprogrammés et pilotés par des opérateurs humains, comme d'autres vidéos l'ont déjà démontré.

Boston Dynamics joue volontiers sur le trouble suscité par ses vidéos. Ces dernières ne sont jamais accompagnées de commentaires et entretiennent le flou sur les capacités réelles des machines. "Leurs vidéos sont toujours un petit peu hors contexte. On ne sait pas vraiment quel est le problème scientifique qui est résolu. Voir un robot si léger ouvrir une porte lourde de cette façon, ça n’est pas évident. Mais la vidéo ne permet pas de déterminer quel est le problème qui est résolu et ne prouve pas que le robot est capable d'être autonome. Serait-il capable de le refaire face à une porte différente ? C'est une autre histoire", explique Olivier Stasse, chercheur en robotique au CNRS.

Les desseins de Boston Dynamics, racheté par Google en 2013 puis revendu au japonais SoftBank l'an dernier, ne sont pas connus. Les premiers robots développés par la société ont été conçus pour l'armée américaine, mais cette dernière a renoncé à les commander en raison du bourdonnement trop bruyant des créatures. Au regard de leurs capacités théoriques, les robots pourraient servir dans les sites de production. Mais aucun contrat n'a encore été annoncé et l'entreprise se cantonne à la recherche et au développement. Chaque vidéo publiée sur les réseaux sociaux doit donc seulement être prise comme une mise à jour des travaux de l'entreprise. La dernière donne juste des nouvelles de SpotMini, présenté pour la première fois en 2016.

L'interdiction des robots tueurs en discussion à l'ONU

Plus largement, les craintes de voir le croisement des progrès de la robotique, de la reconnaissance faciale et de l'intelligence artificielle accoucher de machines tueuses dignes des films de science-fiction, ont donné naissance à un débat moral et éthique, porté devant l'ONU depuis 2014 par une centaine de dirigeants d'entreprises technologiques et de scientifiques réclamant l'interdiction des armes létales autonomes. Même si les discussions peinent pour l'instant à aboutir.

"Les discussions traînent peut-être parce qu’on n’y accorde pas suffisamment de moyens et de bonne volonté pour avancer. Il y a déjà eu des discussions sur la définition même des armes autonomes. Des réunions d’experts ont été mises en place, mais avec des durées extrêmement courtes, ne permettant pas de traiter le sujet de manière approfondie", regrette Raja Chatila, qui coordonne de son côté avec l'Institut des ingénieurs en électricité et électronique (IEEE) une initiative visant à fixer des standards industriels éthiques sur les questions de protection de la vie privée, de sécurité des systèmes et de contrôle des armes autonomes.

"Il ne faut pas avoir peur des robots. Il faut avoir peur des hommes", explique Raja Chatila. "Les robots, en eux-mêmes, n’ont ni bonne ni mauvaise intention, ni de capacité à les projeter. Ils sont fabriqués, utilisés et déployés par des hommes qui veulent réaliser un objectif donné. Ce sont les hommes qui sont responsables. Les robots sont un outil de plus en plus perfectionné. Mais ils restent un moyen aux mains de certains hommes".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Augmenté Robots Intelligence artificielle
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792248865
Faut-il avoir peur des robots de Boston Dynamics ?
Faut-il avoir peur des robots de Boston Dynamics ?
La dernière vidéo publiée par Boston Dynamics met en scène un robot qui ouvre une porte à un autre robot. Beaucoup d'internautes y voient le spectre de l'apocalypse robot. Ont-ils raison de s'inquiéter ?
https://www.rtl.fr/actu/futur/faut-il-avoir-peur-des-robots-de-boston-dynamics-7792248865
2018-02-18 16:58:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/a01l_3XhU7zvfRj1auus5Q/330v220-2/online/image/2018/0216/7792297311_le-robot-spotmini-de-boston-dynamics.JPG