2 min de lecture Réseaux sociaux

Facebook : Zuckerberg va reconnaître "une erreur personnelle" devant le Congrès

Le PDG de Facebook Mark Zuckerberg a prévu, lors d'auditions très attendues au Congrès dès ce mardi 10 avril, d'endosser la responsabilité personnelle des "erreurs" commises par le réseau social.

Philippe Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
Facebook : Zuckerberg va reconnaître "une erreur personnelle" devant le Congrès Crédit Image : AFP / ALEX WONG | Crédit Média : Philippe Corbé | Durée : | Date : La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
et Loïc Farge

C'est un jour très important pour le patron de Facebook. Ou plutôt deux. Mark Zuckerberg va être auditionné au Congrès ces mardi 10 et mercredi 11 avril, après la série de révélations sur le réseau social. Il va troquer son éternel tee-shirt pour un costume.

Ici, les auditions par des sénateurs aguerris, puissants, qui savent que ces échanges sont retransmis en direct à la télévision, ça n'a rien d'une visite de courtoisie. C'est peut-être la semaine la plus délicate de la carrière de ce trentenaire, devenu l'un des hommes les plus riches du monde en posant les fondations d'un empire dans sa chambre d'étudiant. On sait que Mark Zuckerberg va dire qu'il a fait une "erreur personnelle" et va s'excuser. Mais cela ne suffira pas. Il sera sur le grill.

Il est d'abord attendu sur les révélations concernant les données privées de 87 millions d'Américains aspirées par une firme qui les a exploitées au service de la campagne présidentielle de Donald Trump. Mais aussi sur les fausses informations répandues via Facebook pour perturber le processus électoral.

Si c'est gratuit, c'est que vous êtes le produit

On l'a constaté avant l’élection ici en 2016 : des Russes se sont habilement servis de Facebook. Zuckerberg reconnaissait il y a quelques jours que ces opérations massives ont été constatées pendant d'autres campagnes électorales. Il se vantait d'ailleurs d'avoir supprimé 30.000 comptes qui diffusaient de fausses informations pendant la présidentielle française.

À lire aussi
Vingt-six pays et géants d'Internet ont rallié mercredi "l'appel de Christchurch" contre les contenus en ligne "terroristes et extrémistes violents" Connecté
Christchurch, Tech for good : la France au centre des débats sur la régulation du Web

Au-delà de ces deux sujets - données privées pour des opérations politiques et plateforme détournée pour diffuser de fausses informations -, c'est l'avenir de Facebook qui est en jeu. Car qu'est-ce que c'est Facebook ? À première vue, c'est un réseau social gratuit qui vous permet d'échanger avec vos amis. Mais si c'est gratuit, c'est que le produit c'est vous.

En fait Facebook, c'est une plateforme qui vend à des entreprises un ciblage publicitaire infiniment précis de ses 2 milliards d'utilisateurs. Les algorithmes de la plateforme apprennent très précisément qui vous êtes, ce que vous aimez, qui vous aimez, ce que vous pensez, ce que vous votez, etc.

Menace sur le modèle économique

Sauf qu'avec ces polémiques successives, dont Zuckerberg n'a pas pris la mesure, les utilisateurs ont compris qu'ils cèdent plus d’informations privées qu'ils ne l'imaginent et que ces informations privées font la fortune de Facebook. Elles se retrouvent parfois entre de mauvaises mains.

Mais avec cette prise de conscience, si les utilisateurs de Facebook sont plus prudents, s'ils se méfient, bref si le groupe de Zuckerberg dispose de moins d'information - et donc d'un ciblage publicitaire moins précis -, c'est son modèle économique qui est menacé. C'est pour ca que Facebook a perdu des dizaines de milliards de dollars de capitalisation boursière en quelques semaines.

L'attitude arrogante et naïve de Zuckerberg n'a fait que renforcer ces doutes. C'est pour cela qu'au Congrès, il s'adresse aussi indirectement au monde entier, pour essayer de rétablir la confiance. C'est cela la clé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réseaux sociaux Facebook Mark Zuckerberg
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792955156
Facebook : Zuckerberg va reconnaître "une erreur personnelle" devant le Congrès
Facebook : Zuckerberg va reconnaître "une erreur personnelle" devant le Congrès
Le PDG de Facebook Mark Zuckerberg a prévu, lors d'auditions très attendues au Congrès dès ce mardi 10 avril, d'endosser la responsabilité personnelle des "erreurs" commises par le réseau social.
https://www.rtl.fr/actu/futur/facebook-zuckerberg-va-reconnaitre-une-erreur-personnelle-devant-le-congres-7792955156
2018-04-10 06:45:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/2X6HXqqpGuH56Z3c-U6vww/330v220-2/online/image/2018/0410/7792955286_le-pdg-de-facebook-mark-zuckerberg-le-9-avril-2018-a-washington.jpg