2 min de lecture Connecté

Facebook transforme les pages des marques en "shops" en ligne

Le groupe de Mark Zuckerberg veut permettre aux entreprises de vendre directement leurs produits depuis leur espace Facebook et Instagram. Une nouvelle étape dans la transformation du réseau social en "super app" sur le modèle de WeChat.

Facebook va permettre aux marques de vendre leurs produits sur le réseau social
Facebook va permettre aux marques de vendre leurs produits sur le réseau social Crédit : Facebook
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Facebook profite du confinement pour accélérer dans le e-commerce. Le réseau social a lancé mardi 19 mai "Facebook Shops" un outil pour permettre aux commerçants de renforcer leur présence en ligne sur le réseau. Cette nouvelle interface propose aux marques de se créer une vitrine personnalisée en important leur catalogue avec les prix et les visuels dans un onglet accessible directement depuis Facebook et Instagram et d'ici quelques semaines sur Messenger et WhatsApp.

Comme sur Instagram, les consommateurs pourront régler leurs achats depuis l'espace "Shops" d'une entreprise grâce à un bouton "Chekout" sans avoir à se rendre sur le site marchand ni à rentrer son numéro de carte bleue. Facebook prévoit aussi d'utiliser l'intelligence artificielle pour reconnaître les produits des marques dans les photos des utilisateurs et de travailler sur le shopping "live", l'intégration de liens vers les produits dans les vidéos diffusées en direct. Le groupe aspire également à intégrer les programmes de fidélité des entreprises pour les lier au compte Facebook des consommateurs.

"Shops" sera progressivement mis à disposition des 160 millions de sociétés inscrites sur le réseau social lors des deux prochains mois. Pour l'instant, le nouvel outil n'est proposé qu'au million d'entreprises qui disposaient déjà d'une page sur Facebook ou Instagram. La création d'une boutique en ligne sera gratuite. Mais les marques pourront payer pour des publicités qui redirigent les consommateurs vers leur "Shop". "Notre modèle économique, c'est la publicité. Si les magasins" ont de la valeur pour les entreprises, il y aura plus de monde en ligne et nous gagnerons de l'argent comme ça", a indiqué Mark Zuckerberg.

Facebook s'inspire de WeChat

Prévu de longue date, le développement de "Facebook Shops" a été accéléré pour répondre à l'urgence créée par la pandémie. "Un tiers des PME américaines que nous avons interrogées pour une étude déclarent ne pas être opérationnelles en ce moment", à cause de la pandémie, a indiqué à l'AFP George Lee, directeur du management des produits chez Facebook. Avec "Shops", Facebook veut les aider à survivre en construisant une présence en ligne dans un contexte où les achats sur Internet vont devenir de plus en plus importants.

À lire aussi
Un téléphone portable (Illustration) société
Garde ton corps : une nouvelle application contre le harcèlement de rue à Paris

Cette nouvelle initiative doit permettre à Facebook de rentabiliser davantage le temps passé par ses utilisateurs sur ses applications. Avec les mesures de confinement et de distanciation sociale, l'entreprise enregistre un fort regain de l'engagement de ses membres depuis plusieurs semaines, mais elle peine à le traduire en revenus du fait des coupes dans les budgets publicitaires des marques. 

"Shops" est aussi une nouvelle étape de la mue de Facebook en une seule et même "super application" sur le modèle de l'application chinoise WeChat qui permet de faire tout un tas d'activités en ligne (commander à manger, regarder des vidéos, faire des transactions bancaires, parler à ses amis, commander un VTC, etc.) sans jamais avoir à changer d'interface.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Facebook Commerce
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants