2 min de lecture Facebook

Facebook protège ses utilisateurs contre le vol de mot de passe

Par un message de son responsable de la sécurité informatique, Facebook a annoncé qu’il scannait le web pour vérifier que les mots de passe de ses utilisateurs n’aient pas été volés.

Principale cible des pirates informatiques en cas d’attaque contre des sites très fréquentés, les mots de passe sont un bien précieux sur Internet. C’est pour cela que Facebook a détaillé le 17 octobre dernier son système de sécurité destiné à protéger les 1,3 milliard d’utilisateurs du réseau. 

Dans un message signé du nom de Chris Long, le responsable informatique de la firme de Menlo Park, Facebook explique avoir mis en place en interne tout un ensemble de logiciels à même de scanner le web à la recherche de mots de passe qui auraient fuité. 

Facebook assure ne pas lire les mots de passe

La stratégie est simple : ces outils comparent les répertoires de mots de passe qu’ils trouvent en ligne aux siens afin de prévenir un possible piratage. Si un mot de passe fuité est découvert, l’utilisateur en est immédiatement averti et un message l’invite à le modifier. 

Facebook ajoute une subtilité de taille : l’entreprise ne compare pas directement les mots de passe découverts à ceux des utilisateurs mais seulement les clés qui permettent de les chiffrer. En clair : la société de Mark Zuckerberg assure ne pas consulter directement les mots de passe de ses utilisateurs mais être capable d’identifier s’ils ont été piratés via une sorte d'empreinte unique

Un mot de passe = un service

Dans le même message, Facebook continue de rappeler que la prudence est la meilleure des protections pour un mot de passe et qu’une modification régulière est recommandée, comme l’utilisation de mots de passe différents pour chaque service en ligne, de manière à ce qu’un code volé ne puisse être utilisé en votre nom sur un autre réseau social, un système de paiement en ligne etc. 

La raison invoquée d’une surveillance si active du web est que les utilisateurs ont souvent tendance à utiliser les mêmes combinaisons e-mail - mot de passe sur tous les services auxquels ils accèdent fréquemment, mettant ainsi leurs propres données en péril. 

Tenter de rassurer

Régulièrement sous le feu des critiques quant aux questions de vie privée et de sécurité des données, les géants du web ont pris l’habitude de communiquer sur leurs dernières innovations en matière de protection informatique. 

En détaillant ses méthodes et outils de veille active, Facebook espère sans doute rassurer ses utilisateurs, parfois échaudés par les failles du premier réseau social mondial en matière de sécurité. 

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés