2 min de lecture Connecté

Facebook mis en demeure par la Cnil pour le partage des données de WhatsApp

La Cnil ordonne à WhatsApp de mieux encadrer le transfert de données avec Facebook. La messagerie électronique dispose d'un mois pour recueillir le consentement de ses dix millions d'utilisateurs français.

WhatsApp compte plus d'un milliard et demi d'utilisateurs
WhatsApp compte plus d'un milliard et demi d'utilisateurs Crédit : Flickr
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

La Cnil voit rouge contre Facebook. La Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a mis en demeure lundi 18 décembre la messagerie électronique WhatsApp de se conformer à la loi pour transmettre des données de ses utilisateurs à sa maison-mère.

Après son rachat par Facebook en 2014, WhatsApp a publié une nouvelle version des conditions d'utilisation et de la politique de confidentialité de son application, faisant apparaître que les données de ses utilisateurs seraient désormais transmises à la société Facebook, a rappelé la Cnil. 

Afin de vérifier la conformité de ces transmissions de données à la Loi informatique et libertés, la Commission a ouvert une enquête qui l'a amenée à conclure que WhatsApp "ne dispose pas d'une base légale pour les traitements mis en œuvre". La Cnil a en effet constaté que WhatsApp transmet à Facebook des données concernant ses utilisateurs -numéros de téléphone et informations relatives aux habitudes d'utilisation, notamment -, sans recueillir leur consentement préalable, et sans qu'ils puissent s'y opposer autrement qu'en supprimant leur compte WhatsApp. 

À lire aussi
Google Stadia sera lancé d'ici la fin 2019 Connecté
Google Stadia, GeForce Now, PlayStation Now... Comparatif des offres de "cloud gaming"

Un mois de sursis

En outre, alors que la Cnil lui a demandé à plusieurs reprises de lui communiquer un échantillon des données des utilisateurs français transmises à Facebook, WhatsApp a estimé ne pas être en mesure de fournir ces informations dans la mesure où, étant installée aux États-Unis, elle se considère uniquement soumise à la législation de ce pays, selon le régulateur des données. "La Cnil n'a donc pas été en mesure d'examiner pleinement la conformité des traitements mis en oeuvre par la société à la Loi informatique et libertés", regrette la Commission, dans un communiqué résumant sa délibération.

La présidente de la Cnil Isabelle Falque-Pierrotin a en conséquence donné un mois à WhatsApp pour se conformer à la loi. Elle lui demande notamment de recueillir le consentement des 10 millions d'utilisateurs français de WhatsApp avant toute transmission à Facebook et de leur donner la possibilité de s'y opposer tout en continuant à bénéficier du service.

Facebook déjà condamné par l'Union européenne

Cette mise en demeure n'est pas une sanction, et aucune suite ne sera donnée si WhatsApp se conforme à la loi dans le délai imparti, rappelle la Cnil. Dans le cas contraire, elle pourra ouvrir une procédure de sanction. Celle-ci peut aller jusqu'à une amende de 3 millions d'euros. Un montant qui ne devrait pas faire trembler le géant du net américain. 

La Cnil est régulièrement en conflit avec les géants américains du net, notamment Facebook et Google. Elle rappelle dans sa délibération que la Commission européenne a condamné Facebook en mai à une amende de 110 millions d'euros pour avoir fourni des "renseignements dénaturés" concernant l'acquisition de WhatsApp.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Facebook Cnil
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791486058
Facebook mis en demeure par la Cnil pour le partage des données de WhatsApp
Facebook mis en demeure par la Cnil pour le partage des données de WhatsApp
La Cnil ordonne à WhatsApp de mieux encadrer le transfert de données avec Facebook. La messagerie électronique dispose d'un mois pour recueillir le consentement de ses dix millions d'utilisateurs français.
https://www.rtl.fr/actu/futur/facebook-mis-en-demeure-par-la-cnil-pour-le-partage-des-donnees-de-whatsapp-7791486058
2017-12-18 19:47:41
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Hy1DObZP7Qd7PUz3PDyBDw/330v220-2/online/image/2017/1106/7790827034_whatsapp-compte-plus-d-un-milliard-d-utilisateurs.jpg