1 min de lecture Connecté

Facebook Libra déjà en vente : des arnaques avant le lancement de la monnaie

La monnaie digitale développée par Facebook ne sera pas mise en circulation avant l'année prochaine. Mais des escrocs ont déjà mis en place des arnaques en ligne.

Des sites Internet se font passer pour des plateformes d'achat officielles en reprenant le design de l'organisation Libra
Des sites Internet se font passer pour des plateformes d'achat officielles en reprenant le design de l'organisation Libra Crédit : buylibracoins
AFP et Benjamin Hue

Les arnaques au Libra n'auront pas attendu son lancement officiel. La monnaie digitale globale que Facebook espère mettre en circulation l'année prochaine fait déjà l'objet d'une campagne d'escroqueries sur Internet. Comme le rapporte le Washington Post, de faux comptes, pages Instagram, groupes Facebook et sites Web invitent à des préventes fictives de Libra en se présentant comme des plateformes officielles de vente et d'achat. 

Certains des faux comptes et pages Facebook et Instagram étaient suivis par des centaines d'internautes. Twitter, YouTube et d'autres plateformes sont également concernés. Alerté par le Washington Post, Facebook a commencé à faire la chasse à ces pages. Le réseau social a indiqué avoir supprimé certains comptes qui se faisaient passer pour des intermédiaires officiels en arborant son logo et celui de l'organisation Libra. 

"Facebook a retiré des publicités et pages violant ses politiques lorsqu'il en a pris connaissance de leur existence, et nous nous employons à améliorer les moyens de détecter des arnaques sur nos plateformes", a déclaré le réseau social à l'AFP. Mais des sites comme buylibracoins.com proposent toujours de pré-acheter des Libras en mettant en avant une identité graphique reprenant le logo de Libra et en renvoyant vers le site officiel de l'organisation.

Un coup dur pour Facebook

L'apparition de ces arnaques est un coup dur pour Facebook qui doit déjà convaincre le monde politique et financier que le lancement du Libra n'est pas une menace pour le système actuel. Le PDG de Calibra, la filiale de Facebook dédiée aux services financiers du groupe, a répondu aux interrogations au Sénat et à la Chambre des représentants américains la semaine dernière.

À lire aussi
Le Global Seed Vault, un coffre-fort géant de 256 mètres carrés qui stocke depuis 2008 des millions de semences. Connecté
Norvège : un coffre-fort de glace pour protéger toutes nos données informatiques

Basée sur une technologie de blockchain fermée, Libra doit offrir un mode de paiement alternatif aux circuits bancaires traditionnels. Son lancement est annoncé pour le milieu de l'année prochaine.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Économie Monnaie virtuelle
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants