1 min de lecture Connecté

Facebook, Google et Twitter créent une structure pour lutter contre l'extrémisme

Afin de renforcer leur lutte contre les propos haineux et extrémistes, les géants du web ont décidé de créer une structure totalement indépendante. Les gouvernements, l'ONU, l'Union européenne et des ONG auront un rôle consultatif.

Les réseaux sociaux (illustration)
Les réseaux sociaux (illustration) Crédit : AFP
cassandre
Cassandre Jeannin et AFP

Accusés d'être les relais de propos et actes extrémistes, Facebook, Google et Twitter entendent bien enrayer le phénomène. Ces géants du web ont annoncé lundi 23 septembre qu'ensemble ils vont créer une structure indépendante afin de renforcer leur lutte contre les contenus indésirables. 

En mars dernier, Facebook avait mis 17 minutes avant d'interrompre la vidéo retransmise en direct d'un suprémaciste blanc, qui s'était filmé pendant qu'il attaquait une mosquée à Christchurch, tuant 51 fidèles musulmans. Depuis, le premier réseau social au monde a multiplié les initiatives pour combattre les contenus "haineux et extrémistes". 

Facebook et ses partenaires ont annoncé avoir mis sur pied une nouvelle organisation en marge de l'Assemblée générale des Nations unies à New York. Cette nouvelle mouture aura pour objectif de "déjouer les tentatives de plus en plus sophistiquées des terroristes et des extrémistes violents pour se servir des plateformes numériques", selon les termes d'un communiqué reçu par l'AFP. 

La structure bénéficiera d'un personnel indépendant et d'un directeur exécutif, dont le nom n'a pas été dévoilé. Des acteurs non-gouvernementaux dirigeront, quant à eux, un comité consultatif. Les gouvernements américain, français, britannique, canadien, néo-zéalandais et japonais auront également un rôle de consultation, tout comme des experts de l'ONU et de l'Union européenne. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Réseaux sociaux Facebook
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants