2 min de lecture Connecté

Comment signaler les fausses informations sur Facebook

Le réseau social permet désormais de signaler les publications douteuses afin que des médias partenaires les vérifient.

Facebook est accusé d'avoir favorisé l'élection de Donald Trump en laissant proliférer les intox sur son réseau
Facebook est accusé d'avoir favorisé l'élection de Donald Trump en laissant proliférer les intox sur son réseau Crédit : Sipa
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Facebook déclare la chasse aux fausses informations ouverte en France. Le premier réseau social de la planète propose depuis jeudi 2 mars à ses utilisateurs de signaler les publications qui leur semblent douteuses. Pour cela, il suffit de cliquer sur la petite flèche en haut à droite d'un article, de sélectionner "signaler la publication" puis l'option "il s'agit d'une fausse information". 

L'article incriminé sera ensuite soumis à un réseau de médias partenaires comprenant l'AFP, BFMTV, L'Express, France Médias Monde, France Télévisions, Libération, Le Monde et 20 Minutes. Lorsqu'une publication sera qualifiée de fausse information par deux de ces organisations, elle sera identifiée comme étant contestée, assortie d'un pictogramme "danger", les utilisateurs désireux de la partager verront un message d'avertissement s'afficher sur leur écran et sa visibilité sera réduite dans les fils d'actualité.

La riposte de Facebook s'accompagne également d'un volet financier puisque les fake news constituent une activité très lucrative. Les algorithmes de Facebook pourront stopper la mise en avant des articles de désinformation pour rogner les revenus publicitaires qu’ils dégagent. Un contenu contesté ne pourra plus être transformé en publicité.

Inquiétudes politiques

À lire aussi
L'application FaceApp connaît un regain de popularité grâce à un filtre vieillissant. Connecté
FaceApp : comment supprimer vos données de l'application au filtre vieillissant

Cette initiative fait écho à l’inquiétude manifestée récemment par les autorités à l’égard des fausses informations avant d’entrer dans la dernière ligne droite de la campagne présidentielle française. La France, comme l’Allemagne, où se profilent des élections législatives, craint que des campagnes de désinformation et la propagation de discours haineux sur internet et les réseaux sociaux influencent le résultat des scrutins.


Utilisé par près d'un Américain sur deux pour s'informer, Facebook est accusé d’avoir favorisé l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis en laissant proliférer les articles de désinformation allant dans le sens du candidat républicain. Depuis son entrée en fonction, le 45e président des États-Unis et ses équipes discréditent régulièrement les médias en qualifiant de "faits alternatifs" les fausses informations diffusées par la Maison Blanche. 

En France, Alain Juppé, François Fillon, Benoît Hamon ou Emmanuel Macron sont régulièrement l'objet de campagnes de désinformation sur les réseaux sociaux. La problématique est prise au sérieux par les autorités et les équipes des candidats qui mettent en oeuvre des campagnes de désintox.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Médias Fil Futur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787512716
Comment signaler les fausses informations sur Facebook
Comment signaler les fausses informations sur Facebook
Le réseau social permet désormais de signaler les publications douteuses afin que des médias partenaires les vérifient.
https://www.rtl.fr/actu/futur/facebook-active-son-outil-de-fact-checking-comment-signaler-les-fausses-informations-7787512716
2017-03-04 08:06:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/rh4EnUuUOoMz4Qu2vYIx4Q/330v220-2/online/image/2016/1216/7786316506_facebook-est-accuse-d-avoir-favorise-l-election-de-donald-trump-en-laissant-proliferer-les-intox-sur-son-reseau.jpg