2 min de lecture Robots

États-Unis : une société accusée d'avoir créé un robot sexuel programmé pour être violé

Selon la volonté de l'utilisateur, l'humanoïde peut adopter une personnalité "aventurière" ou "réservée". Cette dernière est particulièrement décriée.

Un robot sexuel
Un robot sexuel Crédit : AFP
Amélie James
Amélie James

"Roxxxy". C'est le nom qu'a choisi l'entreprise True Companion pour son robot sexuel vendu 8.600 euros pièce. De taille humaine et à l'apparence personnalisable, la machine est là pour "permettre à chacun de réaliser la plupart de ses désirs sexuels". Alors que ce genre d’initiatives tend à se démocratiser aux États-Unis, le robot crée un véritable tollé outre Atlantique. La raison ? Sa programmation qui irait beaucoup trop loin...


En effet, cet humanoïde comporte deux fonctions. Selon la volonté du client, il peut adopter une personnalité "aventurière" ou "réservée", dite "Frigid Farrah". Dans sa fiche de produit (mise à jour depuis la polémique), la société décrivait son robot comme suit : "Si votre Roxxxy a la personnalité 'Frigid Farrah' et que vous la touchez dans une zone intime, elle ne va très certainement pas apprécier vos avances". Une description qui a très vite suscité la polémique.

L'agression sexuelle d'un robot ?

Dans une tribune publiée dans le New York Times, la féministe Laura Bates accuse la société d'orchestrer "un viol". "Le viol est un crime violent (...) Pourquoi l'idée de donner des sévices sexuels à des des robots réalistes semble faisable pour certains ?"

À lire aussi
Des robots dans une usine de Jiaxing, dans l'est de la Chine économie
Les robots réalisent 30% des heures de travail


Face à ces accusations, l'entreprise a tenu a préciser ses intentions dans une lettre ouverte publiée sur son site internet. "Notre robot n'est pas programmé pour participer à des scénarios de viol. Ceci est une pure conjoncture. (...) 'Frigid Farrah' donne son avis ou son ressenti, comme n'importe quelle personne lors d'un rendez-vous", ont précisé les créateurs. 

Une mise en garde des experts

Dans un rapport, publié début juillet, qui s'intitule "Notre futur sexuel avec des robots", des spécialistes mettent en garde contre ce type de machines qui, présentées comme "frigides", posent de réelles questions éthiques. "L'idée, c'est que des robots résisteraient à vos avances sexuelles donc que vous pourriez les violer (...)", note un professeur spécialisé dans la robotique et dans l'intelligence artificielle. 


John Danaher, professeur de droit en Irlande, ose la comparaison et parle de "robotic rape" ("viol de robot", en français). "Toute personne qui engage une activité sexuelle avec un robot qui signale qu'il n'est pas consentant s'engage dans un viol de robot", affirme-t-il.

Les robots n'ont pas de droits

De son côté, Patrick Lin, président d'une organisation spécialisée dans les nouvelles technologies, rappelle que les robots n'ont pour l'instant aucun droit. Cependant, selon lui, il n'est pas anormal d'exiger que les normes imposées par la société dans les relations humaines s'appliquent également dans les relations entre les machines et les hommes. 

Des relations qui semblent de plus en plus envisagées par les citoyens. Un sondage rapporté par l'Independant révèle que 40 % des hommes interrogés en 2016 se disaient prêts à utiliser un robot sexuel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Robots Connecté États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789438058
États-Unis : une société accusée d'avoir créé un robot sexuel programmé pour être violé
États-Unis : une société accusée d'avoir créé un robot sexuel programmé pour être violé
Selon la volonté de l'utilisateur, l'humanoïde peut adopter une personnalité "aventurière" ou "réservée". Cette dernière est particulièrement décriée.
https://www.rtl.fr/actu/futur/etats-unis-une-societe-accusee-d-avoir-cree-un-robot-sexuel-programme-pour-etre-viole-7789438058
2017-07-22 11:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/FOUe3TFFsG_jf1GjksnxQQ/330v220-2/online/image/2017/0721/7789438283_robot-sexuel-etats-unis.jpg