2 min de lecture Propulsé

États-Unis : pourquoi les Américains veulent retourner sur la Lune d’ici 5 ans

ÉCLAIRAGE - 47 ans après, les Américains souhaitent remettre un pied sur la lune. Un défi audacieux mais difficile pour la Nasa. Donald Trump exige que cette expédition lunaire ait lieu avant la fin de son éventuel second mandat.

Philippe Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
États-Unis : les Américains veulent retourner sur la lune d'ici 5 ans Crédit Image : NASA / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Quentin Marchal

Alors que le cinquantième anniversaire du premier pas sur la Lune par Neil Amstrong sera célébré en juillet, les États-Unis souhaitent partir à la reconquête de la lune, qu'ils ont quitté pour la dernière fois en 1972. Ce défi, qui ne sera pas une tâche facile pour la Nasa, a été fixé par Mike Pence, ce mercredi 27 mars.

Le vice-président a bien souligné qu’il parlait au nom de Donald Trump et que c’était une décision présidentielle importante. Des astronautes américains, des hommes mais aussi des femmes pour la première fois, seront donc de retour sur la Lune d’ici 5 ans "par tous les moyens nécessaires" a-t-il affirmé. 

Il n’a cependant pas précisé comment l’administration Trump allait financer ce projet. La politique spatiale du président a jusque-là été plutôt été consacrée au projet de US Space Force, une nouvelle branche de l’armée, pour l’espace, au même titre que l’US Air Force, l’US Army ou l’US Navy. 

Trump exige une expédition avant la fin de son éventuel second mandat

À lire aussi
Saturne et son système, capturés par la sonnde Voyager 1 La tête dans les étoiles
Les sondes Voyager au-delà du système solaire

Cet objectif Lune a été fixé depuis la présidence de George W Bush. On parlait alors de 2020, mais ce projet semblait irréaliste. Ce qui est nouveau, c’est de le faire d’ici 5 ans. La Nasa développe un projet de capsule capable d’envoyer des astronautes sur la Lune, puis un jour sur Mars. Sauf qu’il n’est pas prévu d’expérimenter le premier vol habité de cette capsule avant 2023, avec un premier vol vers la Lune d’ici 2028, au plus tôt.

Trop tard pour Donald Trump, qui exige que cette expédition lunaire ait lieu avant la fin de son éventuel second mandat. C’est pour cela que la Maison Blanche met la NASA au pied du mur, essaye de recréer une urgence, comme Kennedy, qui avait déjà fixé un objectif ambitieux en 1961, que les Américains aillent sur la Lune avant la fin de la décennie. 

L’équipe Trump donne un coup de fouet sur ce qu’elle appelle l’inertie bureaucratique de la Nasa. D’ailleurs lorsque le vice président Mike Pence dit "par tous les moyens nécéssaires", cela signifie qu’il n’exclut pas de faire appel aux fusées privées Space X et Blue Origin développées par Elon Musk et Jeff Bezos

Les Américains ont peur d’être dépassés par les Chinois

Comme Kennedy, qui fixait dans les années 60 l’objectif d’aller sur la Lune avant les Soviétiques, la Maison Blanche pointe les ambitions de la Chine, qui a récemment réussi à faire poser un engin sur la face cachée de la Lune et qui ambitionne d’y mettre un pied avant la fin des années 2020.

Le temps presse donc pour l’Amérique, et pas seulement au nom de la science, de la technologie et de l’exploration spatiale. Ce qui se joue, c’est le face à face avec la Chine, la nouvelle puissance rivale de l’Amérique.

Un rival économique, commercial, politique, militaire, et maintenant spatiale. La Lune sera donc l’un des champs de bataille d’un combat pour déterminer qui sera la grande puissance du 21e siècle. 

>
Les États-Unis se relancent à la conquête de la Lune Crédit Média : M6 info | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Propulsé Espace Lune
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797298262
États-Unis : pourquoi les Américains veulent retourner sur la Lune d’ici 5 ans
États-Unis : pourquoi les Américains veulent retourner sur la Lune d’ici 5 ans
ÉCLAIRAGE - 47 ans après, les Américains souhaitent remettre un pied sur la lune. Un défi audacieux mais difficile pour la Nasa. Donald Trump exige que cette expédition lunaire ait lieu avant la fin de son éventuel second mandat.
https://www.rtl.fr/actu/futur/etats-unis-pourquoi-les-americains-veulent-retourner-sur-la-lune-d-ici-5-ans-7797298262
2019-03-27 07:27:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/qnXLlTZZiSg9iuzQo1uDYA/330v220-2/online/image/2019/0206/7796465468_buzz-aldrin-le-20-juillet-1969-sur-la-lune.jpg