1 min de lecture Cybersécurité

États-Unis : la ville de Baltimore prise en otage par des cybercriminels

Des hackers ont attaqué la ville américaine depuis le 7 mai, en utilisant un outil de la NSA pour pirater ses systèmes informatiques. Si la ville américaine ne paie pas la rançon, ses responsables informatiques vont devoir reconstruire l’ensemble des systèmes touchés par le virus.

Une personne codant sur un ordinateur (illustration)
Une personne codant sur un ordinateur (illustration) Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini

C'est une cyberattaque d'ampleur qui touche la ville de Baltimore, aux États-Unis, depuis maintenant trois semaines. Ils ont en effet découvert le 7 mai dernier que la ville était victime de cybercriminels. Des hackers qui ont pris en otage les autorités de la ville en verrouillant 10.000 ordinateurs contenant des informations indispensables au fonctionnement des services municipaux. 

Comme le rapporte Le Figaro, les habitants sont également impactés par ce piratage car ils ne peuvent plus régler leurs factures d'eau ou leurs impôts en ligne. 1.500 ventes immobilières ont aussi été suspendues. Les hackers exigent que la ville leur paie une rançon de 13 bitcoins, soit plus de 100.000 dollars au cours actuel, afin de déverrouiller  et rendre utilisables un certain nombre de fichiers essentiels à la ville de Baltimore. 

Le maire ne veut pas céder au chantage

La mairie a aussi la possibilité de payer trois bitcoins, soit environ 26.000 dollars, par fichier qu’elle souhaite déverrouiller. Mais pour l'instant, le maire de Baltimore ne veut pas payer et céder au chantage. "Pour le moment, je dis non. Toutefois, pour permettre à la ville d’avancer, je vais peut-être y réfléchir. Mais je n’ai pas encore pris de décision", a précisé Bernard Young le 20 mai dernier. 

S'il décidait de ne pas payer, les autorités de la ville, qui on déjà dû installer des outils manuels pour pallier l'indisponibilité des services informatiques, devra reconstruire tous les systèmes touchés par le virus. En l'attente, le FBI traque les hackers responsables de cette cyberattaque de grande ampleur. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cybersécurité États-Unis Internet
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants