1 min de lecture Expérience

États-Unis : des cerveaux de porcs réactivés après leur mort

Des chercheurs américains sont parvenus à rétablir certaines fonctions neuronales dans des cerveaux de porcs morts depuis plusieurs heures. Cette expérience pose des questions éthiques et remet en cause notre conception de la mort.

>
États-Unis : des cerveaux de porcs réactivés après leur mort Crédit Image : PIERRE ANDRIEU / AFP | Crédit Média : Philippe Corbé/RTL | Durée : | Date :
Duhieu
Sarah Duhieu
et AFP

Quand des chercheurs de Yale jouent au docteur Frankenstein... Dans le célèbre roman de Mary Shelley, le jeune savant parvient à insuffler la vie dans un être constitué de morceaux de cadavres. Nous n'en sommes pas encore là, mais cette expérimentation scientifique menée aux États-Unis s'en rapproche. Pour la première fois, des cerveaux de porcs abattus quelques heures plus tôt ont pu être réanimés.

Ces chercheurs ont travaillé sur 32 cerveaux prélevés sur des porcs morts depuis quatre heures. Grâce à un système de pompes baptisé BrainEx, ils les ont irrigués durant six heures avec une solution spéciale qui se substitue au sang, à une température équivalente à celle du corps (37 degrés). Elle a permis de réalimenter les tissus en oxygène. Les résultats ont été frappants : diminution de la destruction des cellules cérébrales, préservation des fonctions circulatoires voire restauration d'une activité synaptique.

Cette expérience n'a pas ressuscité le cerveau, mais il n'était plus tout à fait mort : il était littéralement entre la vie et la mort. Ces résultats vont à l'encontre de ce qu'on peut croire de la mort cérébrale : l'idée qu'un cerveau s'éteint rapidement et définitivement s'il n'est plus alimenté en sang.

À lire aussi
Trois navettes autonomes avaient été testées en 2017 dans le quartier d'affaires de La Défense Voiture autonome
Les actualités de 6h30 - Des navettes autonomes bientôt testées partout en France

Des défis éthiques

Cette étude ne concerne pour l'instant que des porcs, mais elle ouvre de nouvelles perspectives. Cela pourrait-il aider à ralentir la maladie d'Alzheimer ? Après une attaque cérébrale, un traumatisme crânien ou une crise cardiaque, les secouristes pourraient-ils réactiver des cellules du cerveau, et donc limiter les séquelles ?

Ces applications pourraient aussi remettre en cause les règles du don d'organes. Si, après une attaque cérébrale, les médecins tentent avec cette nouvelle technique de "ressusciter" le cerveau, quand un patient sera-t-il déclaré en état de mort cérébrale ? Au bout d'une demi-heure, une heure, dix heures ? Autant de temps en moins pour préserver et prélever des organes quand le temps presse.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Expérience International Sciences
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797455749
États-Unis : des cerveaux de porcs réactivés après leur mort
États-Unis : des cerveaux de porcs réactivés après leur mort
Des chercheurs américains sont parvenus à rétablir certaines fonctions neuronales dans des cerveaux de porcs morts depuis plusieurs heures. Cette expérience pose des questions éthiques et remet en cause notre conception de la mort.
https://www.rtl.fr/actu/futur/etats-unis-des-cerveaux-de-porcs-reactives-apres-leur-mort-7797455749
2019-04-18 12:24:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/bUYCGSRGfp_sQtsfRIXn6g/330v220-2/online/image/2019/0405/7797366358_000-app2002050395026.jpg