1 min de lecture Buzz internet

Espionnage américain : Twitter se moque

REPLAY - Si l'affaire des écoutes de présidents français par les États-Unis suscite la colère dans la classe politique, sur la Toile visiblement on préfère en rire.

>
Espionnage américain : Twitter se moque Crédit Image : PAUL J. RICHARDS / AFP | Crédit Média : Pascale Laverton | Durée : | Date :
Pascale Laverton
Pascale Laverton
Journaliste RTL

Après les révélations sur l'espionnage américain de dirigeants français, les moqueries des internautes vont bon train. Une situation qui n'épargne pas l'actuel président, François Hollande. Un twittos apporte un démenti des renseignements américains : "Pourquoi il serait sur écoute, alors même que les Français ne l'écoutent pas ?".

Un autre publie la soi-disant photo d'un agent américain : "On a retrouvé Peter de la NSA en plein travail", s'exclame l'internaute. On découvre un homme totalement endormi sur son ordinateur. 

Jacques Chirac, lui aussi, fait l'objet de railleries : "Chouette, on va enfin connaitre le budget Corona sous sa présidence !", écrit un certain Aurélien.

Et puis il y a ceux qui imaginent certaines réactions, comme celle du rapporteur de la loi sur le renseignement, Jean-Jacques Urvoas, déçu de ne pas être sur écoute. "Il aurait transmis toutes ses coordonnées à qui de droit", nous dit Vanessa.

À lire aussi
Un couple lors d'une "gender reveal party" États-Unis
Révéler le sexe de son bébé : quand la tradition de la "gender reveal party" tourne mal

Autre réaction, cette fois bien réelle, celle de l'Abbé Grosjean. Fervent utilisateur des réseaux sociaux, il assure que son confessionnal n'est pas sur écoute.

Enfin en conclusion de tout ça, le tweet de Gilles : "La NSA aurait espionné Chirac, Sarkozy et Hollande, le premier pour l'Irak, le second pour la crise de 2008 et le troisième pour rigoler". Pas tendre les twittos !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Buzz internet Espionnage américain Twitter
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants