1 min de lecture Espace

Espace : une collision de satellites évitée par l'Esa

Le satellite Aeolus de l'Esa, et un engin Starlink de SpaceX ont failli se heurter. L'agence spatiale européenne a, pour la première fois, procédé à une manœuvre d'évitement.

Le satellite européen Aeolus doit mesurer les vents pour améliorer les prévisions météo
Le satellite européen Aeolus doit mesurer les vents pour améliorer les prévisions météo Crédit : AFP
Leia Hoarau
Leia Hoarau
et AFP

L'agence spatiale européenne (Esa) a annoncé, mardi 3 septembre, avoir dévié de sa trajectoire un satellite d'observation des vents de l'atmosphère pour lui éviter une possible collision avec un de ses homologues de la constellation de SpaceX, destinée à fournir internet.

"L'Esa a effectué pour la première fois hier une manœuvre d'évitement (rehausse de son altitude) pour protéger son satellite #Aeolus d'une collision avec l'un des satellites de la constellation #Starlink de @SpaceX", a tweeté l'agence spatiale européenne. 

"Avec l'augmentation du nombre de satellites en orbite, notamment due aux méga-constellations comprenant plusieurs centaines, voire milliers de satellites, il va devenir indispensable de confier l'exécution des manœuvres d'évitement de collision à une intelligence artificielle", a ajouté l'Esa.

Des satellites en constante augmentation

Si les satellites Starlink sont pour l'instant 60 à tourner autour de la Terre, Elon Musk, le patron de SpaceX, ambitionne d'en envoyer 12.000 afin de fournir le globe en internet à haut débit. 

À lire aussi
Un astéroïde (illustration) Propulsé
Les États-Unis et l'Europe vont tenter de dévier un astéroïde pour anticiper le pire

"L'Esa a effectué 28 manœuvres d'évitement de collision en 2018 à cause d'un satellite inactif ou des fragments d'une collision précédente. Calcul des trajectoires, du risque de collision, des conséquences des différentes actions possibles... Ces manœuvres prennent beaucoup de temps", a poursuivi l'Esa sur son compte Twitter.

Face à la multiplication des débris spatiaux en tout genre (on en dénombre plus de 20.000 en orbite autour de notre planète), l'Esa compte demander aux pays membres de l'organisation une augmentation significative de l'effort consacré à la sécurité de l'espace lors de la réunion du Conseil de l'Esa au niveau ministériel en novembre à Séville.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Espace Fil Futur SpaceX
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants