3 min de lecture Propulsé

Espace : SpaceX sur le point de lancer "la fusée la plus puissante du monde"

SpaceX s'apprête à lancer mardi 6 février sa fusée Falcon Heavy, décrite comme "la plus puissante du monde" et qui doit préfigurer les missions capables de transporter des équipages sur la Lune et peut-être sur Mars.

La fusée Falcon Heavy de SpaceX est décrite comme "la plus puissante du monde"
La fusée Falcon Heavy de SpaceX est décrite comme "la plus puissante du monde" Crédit : JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Paul Véronique
Paul Véronique
et AFP

"Tous les voyants sont au vert pour un lancement à 13h30 (18h30 GMT, NDLR)", depuis Cap Canaveral en Floride, s'est réjoui Elon Musk, patron de SpaceX, lundi 5 février sur Twitter. "Lorsque Falcon Heavy s'élèvera, ce sera la fusée la plus puissante actuellement opérationnelle dans le monde", a tweeté la société en début de soirée, confirmant les détails du tir.

Fidèle à son image d'entrepreneur de génie fantasque, Elon Musk a choisi une charge utile un peu particulière pour ce premier vol: son roadster Tesla rouge cerise au volant duquel est installé un mannequin vêtu du scaphandre spatial développé par l'entreprise.

"Starman dans un roadster rouge", a posté le richissime homme d'affaires sur Instagram lundi montrant la voiture électrique le nez pointé vers le ciel avec le faux astronaute aux commandes. Pour donner un air encore plus "art conceptuel" à l'affaire, "Space Oddity" de David Bowie, joué à l'intérieur de la voiture, servira de fond musical au lancement.

>
David Bowie – Space Oddity

"Une voiture dérivant à l'infini dans l'espace"

Elon Musk ne faisant jamais les choses à moitié, il a choisi pour destination de ce premier vol l'espace lointain, à une distance à peu près équivalente de celle de Mars par rapport au Soleil mais pas trop près non plus de la planète rouge, qu'il ambitionne ni plus ni moins de coloniser. "J'adore l'idée d'une voiture dérivant apparemment à l'infini dans l'espace et qui sera peut-être découverte par une race extraterrestre dans des millions d'années", s'était-il enthousiasmé l'an dernier.

À lire aussi
L'intérieur d'une voiture autonome de PSA Propulsé
Voiture autonome : une entreprise recherche des testeurs pour 200 euros


Pour ambitieux qu'il soit, Elon Musk est conscient que sa fusée risque de mal fonctionner. Falcon Heavy n'a en effet subit pour l'instant que des tests statiques qui consistent à allumer les moteurs de la fusée ancrée au sol. Falcon Heavy, qui mesure 70 mètres de hauteur sur douze mètres de largeur, est complexe. 

Une poussée au décollage équivalente à 18 Boeing 747

Constituée de trois fusées Falcon 9 assemblées frontalement, elle sera propulsée par 27 moteurs Merlin qui "génèrent plus de 5 millions de livres (2.500 tonnes, NDLR) de poussée au décollage, ou l'équivalent de 18 Boeing 747", explique SpaceX. Comme l'entreprise spatiale le fait de manière routinière pour ses tirs de Falcon 9, elle va tenter de faire revenir se poser en douceur chacun des trois premiers étages de cette super-fusée pour pouvoir les réutiliser, et ainsi réaliser une importante économie.

SpaceX affirme que Falcon Heavy "peut lancer deux fois plus de charge utile que la plus puissante fusée en opération existante, la Delta IV Heavy, "à un tiers du prix". Selon United Launch Alliance, qui opère les Delta IV, le coût d'un lancement est de 350 millions de dollars.

Ce lanceur est seulement surpassé par la fusée Saturn V de la Nasa qui a emporté des astronautes des missions Apollo vers la Lune à la fin des années 1960 et au début de la décennie 1970. Avec cette puissance, Falcon Heavy pourra mettre jusqu'à 63,8 tonnes en orbite terrestre basse, soit près de trois fois la charge que peut emporter Falcon 9. C'est aussi le billet de la Nasa pour arriver à envoyer des hommes dans l'espace sans avoir besoin de l'aide des Russes et de leur vaisseau Soyouz, comme c'est le cas depuis la fin du programme de la navette spatiale en 2011.

Une première étape avant la "Big fucking rocket"

L'enjeu est donc d'importance pour SpaceX, qui a déjà décroché un contrat de 1,6 milliard de dollars de la Nasa pour approvisionner la Station spatiale internationale. "Falcon Heavy a été conçu dès le départ pour transporter des humains dans l'espace et retrouver la possibilité d'envoyer des équipages vers la Lune ou vers Mars", a souligné SpaceX dans un communiqué. Mais Elon Musk a précisé lundi qu'un autre de ses projets, la fusée "Big fucking rocket" (BFR, littéralement "putain de grosse fusée") serait en fait celle destinée à transporter des humains, tandis que Falcon Heavy serait consacrée aux équipements. 

>
BFR | Earth to Earth

Annoncé en septembre dernier au sommet annuel de l'International Astronautical Congress à Adélaïde, en  Australie, le BFR est le lanceur ultime des desseins spatiaux d'Elon Musk. Celui qui doit lui permettre de concrétiser à la fois son rêve martien à horizon 2024 et son projet de liaisons entre grandes villes terrestres en passant par l'espace par l'intermédiaire d'un réseau de pas de tirs. Haute de 106 mètres, large de 9 mètres et capable de transporter une charge de 150 tonnes, cette fusée pourrait voyager à une vitesse de 27.000 km/h et transporter une centaine de passagers au-delà de l'atmosphère terrestre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Propulsé Espace États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants