1 min de lecture Propulsé

Elon Musk a trouvé un accord avec le créateur de "la licorne qui pète"

Le fondateur de SpaceX et de Tesla a dû négocié afin de mettre fin à un litige l'opposant à un potier du Colorado, créateur de "la licorne qui pète".

Elon Musk, le milliardaire à la tête de SpaceX
Elon Musk, le milliardaire à la tête de SpaceX Crédit : DAVID MCNEW / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et AFP

Le titre peut certainement prêter à rire, mais c'est bien d'une affaire de propriété intellectuelle qu'il s'agit. Elon Musk, milliardaire à la tête de Tesla, spécialisé dans les voitures électriques, et de Space X, entreprise de lancement de satellites, a dû trouver un accord, sans doute financier, afin de mettre fin à une bataille dont Twitter a été en partie le terrain. 

L'affaire avait débuté l'an dernier lorsqu'Elon Musk avait posté sur Twitter une photo d'une tasse colorée de Tom Edwards, un artisan du Colorado, illustrée d'une licorne sommairement dessinée sur fond d'arc-en-ciel. 

Sur ce dessin, la créature mythique lâche un gaz dans un entonnoir relié par un tuyau à une voiture. "Les voitures électriques sont bonnes pour l'environnement car l'électricité est le produit de la magie", est-il écrit sur la tasse. 

La licorne sur des produits dérivés Tesla

"Probablement mon mug préféré", avait alors commenté Elon Musk, offrant une publicité gratuite à son créateur, qui avait ensuite enregistré une légère hausse de ses ventes. D'abord amusé, Tom Edwards avait changé d'avis, constatant que des produits promotionnels Tesla reprenait la figure. Sa fille, Lisa Prank, s'était chargée de le faire savoir. 

À lire aussi
La sonde Parker Solar Probe a pour mission principale d'étudier notre Soleil Propulsé
Le Soleil dévoile un monde "chaotique" à la sonde Solar Probe

Elon Musk "a plagié l'art de mon père !", avait alors lancé sur Twitter la fille du potier, avant de l'interpeller : "Qu'avez-vous à dire pour vous justifier @elonmusk??". Le milliardaire répondait alors que c'était inspiré d'un autre artiste, jugeant que Tom Edwards devait se réjouir d'avoir vendu plus de mugs

Mais tout est désormais résolu. "Il y a eu clairement des malentendus qui ont mené à une escalade, mais je suis content que tout soit résolu", a commenté le potier de 61 ans, assurant avoir "toujours été un admirateur de Tesla". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Propulsé Elon Musk Fil Futur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants