5 min de lecture Présidentielle 2017

Emmanuel Macron et Marine Le Pen, deux visions du numérique

LE DUEL (3/14) - Les deux derniers prétendants à la magistrature suprême n'ont pas la même perception des enjeux de la transformation digitale de la société et de l'économie.

Les deux finalistes de l'élection présidentielle 2017, Emmanuel Macron et Marine Le Pen
Les deux finalistes de l'élection présidentielle 2017, Emmanuel Macron et Marine Le Pen Crédit : AFP
BenjaminHuepro
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Dans un peu moins de deux semaines, les Français se rendront aux urnes pour élire pour cinq ans le prochain président de la République. Dimanche 23 avril, à l'issue d'un premier tour marqué par une forte mobilisation citoyenne, Emmanuel Macron ("En Marche !") et Marine Le Pen (Front national) se sont qualifiés pour la finale du 7 mai en recueillant respectivement 24,01% et 21,3% des voix. 

Ce dénouement attendu - aux conséquences inédites pour les deux grands partis de gouvernement de la Ve République - place les électeurs face à un véritable choix de société tant tout, ou presque, oppose les programmes des deux derniers prétendants à l'Élysée. Arrivé en tête au premier tour, Emmanuel Macron est un favori du scrutin novice en politique aux positions sociales-libérales et pro européennes affirmées. Portée par près de 8 millions de votants, Marine Le Pen est un ancien épouvantail à la ligne protectionniste, europhobe et anti-libérale désormais durablement implantée sur le territoire. 

>> Retrouvez les résultats définitifs du premier tour de l'élection présidentielle dans votre commune

À lire aussi
Emmanuel Macron face aux maires, dans l'Eure Emmanuel Macron
Débat : "Il y a un côté cure de jouvence" pour Macron, dit Roquette

Leurs divergences sont tout aussi éclatantes en matière de numérique. Les deux candidats n'ont pas la même perception des enjeux de la transformation digitale de la société et de l'économie. Marine Le Pen y voit une menace contre laquelle il faut protéger les citoyens et les entreprises nationales, Emmanuel Macron un levier de croissance indispensable à la libération de l'innovation. Parmi les 144 engagements présidentiels de la candidate du Front national, seuls une dizaine ciblent ces problématiques, quand l'ancien ministre de l'Économie place la numérisation de la société au cœur de son programme présidentiel.

Fracture numérique et e-administration

Emmanuel Macron veut couvrir la totalité du territoire en très haut débit d'ici la fin du quinquennat en poussant les opérateurs à couvrir les zones blanches et en doublant le nombre d'antennes mobiles. L'ancien locataire de Bercy envisage la création d'une plateforme numérique collaborative pour accompagner les handicapés et les populations les plus fragiles. Emmanuel Macron souhaite aussi développer l'e-santé face aux déserts médicaux et faciliter l'exercice de la citoyenneté à travers des plateformes numériques permettant aux citoyens de participer à l'élaboration des lois

Il souhaite consacrer 10 des 50 milliards d'euros de son plan d'investissement à la redéfinition de l'action publique, notamment la digitalisation des services publics locaux afin de pouvoir effectuer 100% des démarches administratives en ligne en 2022 avec la création d'un compte-citoyen rassemblant tous les droits au sein d'une même plateforme. 

En face, Marine Le Pen promet de "soutenir l'effort d'investissement en structures" pour le très haut débit et la couverture téléphonique pour lutter contre la fracture numérique dans le monde rural. Elle souhaite la création d'une carte unique biométrique (remplaçant la carte d'identité et la carte vitale) pour lutter contre la fraude.

Protection des données personnelles et libertés numériques

Emmanuel Macron veut renégocier le Privacy Shield, l'accord encadrant le transfert vers les États-Unis des données personnelles des utilisateurs européens des plateformes des géants américains du numérique, pour garantir la préservation des données personnelles des citoyens au niveau européen.

De son côté, Marine Le Pen propose la création d'une charte à valeur constitutionnelle incluant la protection des données personnelles des Français l'obligation pour les entreprises du numérique de stocker ces données sur des serveurs hébergés en France. Dans le même ordre d'idée, elle souhaite "garantir la liberté d’expression et les libertés numériques par leur inscription dans les libertés fondamentales protégées par la Constitution" 

Économie et innovation

Emmanuel Macron veut lancer un Fonds pour l'industrie et l'innovation de 10 milliards d'euros pour financer l'usine du futur. Cet organisme serait alimenté par la vente d'actions d'entreprises dans lesquelles l'État possède une participation minoritaire. Il propose d'instaurer un droit à l'expérimentation pour permettre aux entreprises de "déroger aux dispositions en vigueur afin de tester de nouvelles solutions dans le respect des impératifs de sécurité, de protection du consommateur et de loyauté de la concurrence".

Emmanuel Macron veut créer une banque de données numériques réutilisables pour permettre aux start-up de proposer des alternatives aux multinationales numériques. Il prévoit aussi la création d'un fonds européen de financement en capital-risque de 5 milliards d'euros pour accompagner la croissance des start-up européennes au sein d'un marché unique du numérique.  

Contre l'uberisation de l'économie, Marine Le Pen veut créer un secrétariat d'État dédié aux mutations économiques rattaché à Bercy pour "anticiper les mutations du marché du travail" et "établir une nouvelle régulation pour préserver une concurrence loyale". La candidate d'extrême-droite veut réorienter le Crédit impôt recherche vers les PME et les start-up et "moderniser le système de santé". 

Fiscalité

Emmanuel Macron s'inscrit dans la continuité du bilan numérique de François Hollande et compte s'appuyer sur les mécanismes fiscaux de soutien de l'innovation actuels tout en renforçant le rôle de Bpifrance pour accompagner la transformation numérique des TPE-PME.

Marine Le Pen veut s'attaquer à l'évasion fiscale et aux paradis fiscaux avec la création d'une taxe sur l'activité réalisée en France par les grands groupes. Les multinationales se verront "privées d'accès aux marchés publics si elles refusent de régulariser leur situation". 

Culture et audiovisuel

Emmanuel Macron souhaite renforcer l'action contre les sites pirates mais n'évoque pas précisément la loi Hadopi favorisant la diffusion et la protection de la création sur Internet. Il défend la mise en place d'un pass culture de 500 euros pour les jeunes de 18 ans leur permettant d'accéder à des activités culturelles (musique, musée, théâtre, cinéma, littérature) via une application.

Marine Le Pen prévoit de revenir sur la loi Hadopi et "d'ouvrir le chantier" de la licence globale pour la remplacer : autoriser les internautes à échanger des œuvres en ligne contre le paiement d'une taxe payée par les fournisseurs d'accès à Internet.

Éducation

Emmanuel Macron veut interdire l'utilisation des téléphones portables dans l'enceinte des écoles primaires et des collèges. Une mesure dont il n'a pas encore précisé les modalités de la mise en oeuvre. 

Antiterrorisme

Emmanuel Macron veut faire accepter aux grandes compagnies du web la possibilité de réquisitions légales des services cryptées, tels que WhatsApp, pour lutter contre le terrorisme. Il vise les sociétés qui fournissent des services utilisant le chiffrement d'un bout à l'autre de la conversation, empêchant son interception par un tiers.

De son côté, Marine Le Pen prévoit de renforcer la lutte contre le jihadisme et la pédocriminalité en ligne mais ne précise pas comment.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Connecté Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788264160
Emmanuel Macron et Marine Le Pen, deux visions du numérique
Emmanuel Macron et Marine Le Pen, deux visions du numérique
LE DUEL (3/14) - Les deux derniers prétendants à la magistrature suprême n'ont pas la même perception des enjeux de la transformation digitale de la société et de l'économie.
https://www.rtl.fr/actu/futur/election-presidentielle-2017-emmanuel-macron-marine-le-pen-programmes-numerique-7788264160
2017-04-24 18:45:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ZwJPG6Y5EtE9xLOOmC1DEQ/330v220-2/online/image/2017/0424/7788269212_les-deux-finalistes-de-l-election-presidentielle-2017-emmanuel-macron-et-marine-le-pen.jpg