2 min de lecture Marisol Touraine

Don du sang des homosexuels : Marisol Touraine s'explique face aux critiques

"La sécurité du don reste une priorité absolue", rappelle Marisol Touraine qui admet également que l'exclusion des homosexuels au don du sang est discriminatoire.

La ministre de la Santé Marisol Touraine à Paris le 24 septembre 2015.
La ministre de la Santé Marisol Touraine à Paris le 24 septembre 2015. Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
Édouard Nguyen et AFP

Marisol Touraine, la ministre de la Santé, a souhaité répondre aux critiques dans une tribune du Huffington Post. En effet, les critiques ont fusé suite à son annonce mercredi pour ouvrir l'accès aux homosexuels au don du sang à condition qu'ils soient abstinents pendant un an. La ministre a répondu à ceux qui contestent ces mesures qu'elle entendait aller plus loin dans un processus tendant à une "égalité totale" avec les hétérosexuels.

"À vous qui souhaitez aller plus loin, à vous qui souhaitez aller plus vite, je veux dire mon engagement à ne pas m'arrêter là", écrit Marisol Touraine dans sa tribune dans le Huffington Post, précisant qu'elle partage "le projet que beaucoup d'entre vous défendent d'une égalité totale des critères du don entre homosexuels et hétérosexuels".

"La sécurité du don reste une priorité absolue"

Les membres des associations de défense des homosexuels estiment que cette mesure reste "discriminatoire" car elle cible des groupes à risques et non des pratiques à risques. Dans sa tribune, Marisol Touraine admet que l'exclusion des hommes qui couchent avec des hommes au don du sang est discriminatoire. Elle affirme condamner et combattre cette exclusion. Elle précise que la décision annoncée est "une étape seulement dans un processus" et que l'objectif est "l'égalité de tous face au don. C'est vers ce but que nous tendons" a-t-elle ajouté.

À lire aussi
Laurent Fabius lors du lancement de la COP21, le 28 novembre 2015 gouvernement
Royal, Ayrault, Fekl, Guigou...Qui pour succéder à Fabius au Quai d'Orsay ?

Marisol Touraine rappelle également que "la sécurité du don reste une priorité absolue" et que ce n'est qu'"en apportant toutes les garanties sur ce volet sanitaire, que nous nous donnons les meilleures chances d'enclencher et de faire accepter la convergence totale des critères du don". C'est pourquoi le délai de 12 mois sans relations sexuelles a été retenu pour que les homosexuels puissent donner leur sang. 

Elle assure qu'il s'agit du "délai au terme duquel nous sommes certains, d'après les éléments scientifiques dont nous disposons actuellement, que le niveau de risque est identique entre homosexuels et hétérosexuels". Ainsi, il n'y aura pas de réduction de ce délai avant un an. Elle précise en revanche que pour le don de plasma (partie liquide du sang qui sert notamment en chirurgie), "les conditions seront les mêmes, dès le printemps prochain, que l'on soit homosexuel ou hétérosexuel".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Marisol Touraine Santé Sang
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780400138
Don du sang des homosexuels : Marisol Touraine s'explique face aux critiques
Don du sang des homosexuels : Marisol Touraine s'explique face aux critiques
"La sécurité du don reste une priorité absolue", rappelle Marisol Touraine qui admet également que l'exclusion des homosexuels au don du sang est discriminatoire.
https://www.rtl.fr/actu/futur/don-du-sang-des-homosexuels-marisol-touraine-s-explique-face-aux-critiques-7780400138
2015-11-06 18:16:58
https://cdn-media.rtl.fr/cache/d6rdVWT8_YbiuEbI8oACmQ/330v220-2/online/image/2015/1106/7780400159_la-ministre-de-la-sante-marisol-touraine-a-paris-le-24-septembre-2015.jpg