1 min de lecture États-Unis

Disparu pendant plus d'un an, Shahram Amiri soutient avoir été enlevé par la CIA

Shahram Amiri, le jeune scientifique iranien de 32 ans, qui a refait surface à Washington après avoir disparu pendant plus d'un an, est arrivé à Téhéran dans la nuit de mercredi à jeudi. Depuis la disparition de ce chercheur universitaire employé par l'Organisation iranienne de l'énergie atomique en mai 2009, lors d'un pèlerinage à la Mecque, Téhéran n'a eu de cesse d'accuser les États-Unis de l'avoir enlevé. Et le chercheur confirme ces dires, en soutenant avoir été enlevé et transféré aux Etats-Unis par des agents de la CIA, où on lui aurait promis 50 millions de dollars pour rester dans le pays et "répandre un tissu de mensonges" sur le programme nucléaire iranien. De leur côté, les autorités américaines affirment qu'il s'était rendu de son plein gré.

micro générique
La rédaction de RTL et Isabelle Dath

L'administration Obama n'a fourni aucune explication concernant la réapparition soudaine de Shahram Amiri à Washington mardi, dans les locaux de la section des intérêts iraniens de l'ambassade du Pakistan. Mais le ministre iranien des Affaires étrangères, Maanouchehr Mottaki, a prévenu que l'Iran n'en resterait pas là.

"Il est à l'ordre du jour de l'agenda iranien de donner suite à cette affaire (...) Certains détails doivent être clarifiés", a dit le chef de la diplomatie iranienne, cité par une chaîne de télévision locale.

 "J'ai été soumis à une intense pression psychologique de la part de la CIA (...) Le principal but de cet enlèvement était de créer les conditions d'un nouveau stratagème politique et psychologique contre l'Iran", a déclaré Shahram Amiri, de retour en Iran.

"Des agents israéliens étaient présents lors de certains interrogatoires et j'ai été menacé d'être livré à Israël si jamais je refusais de coopérer avec les Américains", a raconté le physicien, qui a répété qu'il ne détenait aucune information confidentielle sur le programme nucléaire iranien.

Lire la suite
États-Unis Iran International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants