2 min de lecture Galaxie

Des centaines de milliers de galaxies découvertes par un téléscope futuriste

Un radiotéléscope européen vient de livrer la première carte de l'univers lointain. Elle révèle la présence de nouvelles galaxies et d'objets célestes par centaines de milliers.

Une galaxie vue de face (illustration)
Une galaxie vue de face (illustration) Crédit : HO / NASA, ESA, STSCI/AURA / AFP
cassandre
Cassandre Jeannin et AFP

Des galaxies par milliers et "des choses que l'on ne connait pas". Voici ce que nous dévoilent les images observées par un radiotélescope européen complètement novateur. Après des milliers d'heures d'observation, réparties sur plus de 3 ans, ce robot appelé LOFAR (Low Frequency Array) a livré sa première carte de l'univers.  

Cet instrument révolutionnaire est l'un des plus grands radiotélescopes du monde et possède pas moins de 100.000 antennes réparties en Europe. Inauguré en 2010, il a la particularité d'opérer à très basses fréquences c'est-à-dire de voir l'univers extrêmement précisément grâce à des particules ultra-énergétiques. 

Derrière cette nouvelle carte de l'univers établie par LOFAR se cache une équipe internationale de plus de 200 astronomes. Parmi eux, Cyril Tasse, astronome à l'Observatoire de Paris qui explique que cette technologie ouvre "une nouvelle fenêtre sur l'univers". Il se souvient s'être exclamé devant les premières images "qu'est-ce que c'est que ça !". Selon lui, les cartes LOFAR n'ont rien à voir avec ce que l'on pouvait observer auparavant. 

À lire aussi
Image capturée par le télescope de la Nasa et de l'Esa Hubble Propulsé
VIDÉO - Si l'espace était une mélodie : la Nasa a mis en musique la photo d'une galaxie

Les chercheurs estiment que d'ici 2024, le radiotélescope aura permis la détection de 48 pétaoctets de données sur l'univers soit l'équivalent d'une pile de DVD d'une hauteur de presque 40 tours Eiffel.

À quoi sert cette découverte ?

L'univers étant potentiellement infini, cette découverte permettra aux astronomes d'étudier l'évolution des galaxies avec une précision sans précédent. Ils estiment que la partie "observable" de l'univers hébergerait environ 100 milliards de galaxies. LOFAR a permis d'en cartographier des centaines de milliers dont 90% n'avaient pas encore été détectées. 

Aussi, les astronomes espèrent mieux connaître notre univers grâce aux amas de galaxies. Ce sont les plus grands objets de l'univers qui génèrent des émissions radio pouvant s'étendre sur des millions d'années lumières quand ils rentrent en collision. L'objet céleste le plus lointain connu est à plus de 11 milliards d'années lumière. Ainsi, ils pourraient en quelque sorte "observer le passé" et en apprendre plus sur la formation des trous noirs super massifs, un des grands mystères du monde. 

LOFAR permettrait aussi de répondre aux questions que se posent les scientifiques depuis toujours. Comment les trous noirs grossissent ? Quel est leur rôle dans la formation des galaxies ? Comment libèrent-ils leur énergie ? 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Galaxie Sciences Découverte
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796987970
Des centaines de milliers de galaxies découvertes par un téléscope futuriste
Des centaines de milliers de galaxies découvertes par un téléscope futuriste
Un radiotéléscope européen vient de livrer la première carte de l'univers lointain. Elle révèle la présence de nouvelles galaxies et d'objets célestes par centaines de milliers.
https://www.rtl.fr/actu/futur/des-milliers-de-galaxies-decouvertes-par-un-telescope-futuriste-7796987970
2019-02-20 22:23:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Kn_6Gm3klksXQwumsg9kDA/330v220-2/online/image/2016/0719/7784154037_000-was3483397.jpg