3 min de lecture Google

Deep Dream : quand l'intelligence artificielle de Google interprète vos images

EN IMAGES / VIDÉOS - Vous soumettez votre image à l'ordinateur et ce dernier la transforme en y faisant apparaître des formes. C'est ce que les ingénieurs de Google appellent "l'inceptionnisme".

Un exemple d'image produite par le programme Deep Dream Crédits : Google | Date : 10/07/2015
15 >
Un exemple d'image produite par le programme Deep Dream Crédits : Google | Date : 10/07/2015
Voici une image originale Crédits : Google | Date : 10/07/2015
Voici une première version du Deep Dream Crédits : Google | Date : 10/07/2015
Voici une deuxième version du Deep Dream Crédits : Google | Date : 10/07/2015
Une image de Poutine transformée par le Deep Dream Crédits : Google | Date : 10/07/2015
Une image d'un chien passée dans la machine Deep Dream Crédits : Google | Date : 10/07/2015
Le Deep Dream interprète artificiellement l'image Crédits : Google | Date : 10/07/2015
N'importe quelle image peut être soumise au Deep Dream Crédits : Google | Date : 10/07/2015
Une image créée par le Deep Dream quand le procédé est poussé à l'extrême Crédits : Google | Date : 10/07/2015
Les ingénieurs ont demandé à l'ordinateur de plus montrer plus qu'il ne voyait Crédits : Google | Date : 10/07/2015
Le Deep Dream poussé à l'extrême ne permet plus de reconnaître l'image originelle Crédits : Google | Date : 10/07/2015
Les ingénieurs de Google y voient un mouvement artistique Crédits : Google | Date : 10/07/2015
Ce mouvement est appelé "l'inceptionnisme" Crédits : Google | Date : 10/07/2015
"Le Cri" d'Edvard Munch revisité en une première version Crédits : Google | Date : 10/07/2015
Une deuxième réinterprétation de "Le Cri" d'Edvard Munch Crédits : Google | Date : 10/07/2015
1/1
Fanny Bonjean
Fanny Bonjean
Journaliste RTL

Depuis quelques jours vous avez peut-être vu circuler sur les réseaux sociaux des images étranges, affublées d'un hashtag (mot-clé) #deepdream.

Deep Dream est un programme d'intelligence artificielle mis au point par les ingénieurs de Google. Ces derniers travaillent à la reconnaissance d'images pour, entre autres, améliorer la pertinence des recherches dans Google. Le 17 juin dernier ils ont publié un billet intitulé : "Inceptionnisme : plus loin dans les réseaux neuronaux".

Dans ce post ils expliquent comment ils ont réussi, dans leurs recherches, à faire analyser une image mais surtout générer des formes par l'ordinateur. Pour que l'intelligence artificielle puisse mieux reconnaître ce qui compose une image, les ingénieurs ont commencé par lui montrer des millions de photos.

Plusieurs couches de neurones

L'intelligence artificielle fonctionne ici en un ensemble de réseaux de neurones qu'il faut se figurer comme différentes couches. La première est chargée de regarder les bords et les angles d'une image. Les couches intermédiaires cherchent quant à elles les formes et les différents éléments présents dans l'image comme une feuille ou une porte. Les derniers réseaux assemblent toutes ces informations pour en fournir des interprétations complexes, comme des arbres ou des bâtiments.

À lire aussi
La surface de la planète naine Pluton Google
L'astrophysicien S. Chandrasekhar naissait il y a 107 ans

Pour comprendre au mieux comment fonctionnent ces couches, les ingénieurs ont tenté de pousser l'analyse de certaines. Ils résument ainsi la commande faite au système : "Quoi que tu vois, on veut le voir encore plus." C'est alors que l'intelligence artificielle a généré des formes au sein des clichés. 

"Si un nuage ressemble un petit peu à un oiseau, alors le système va le faire ressembler encore plus à un oiseau, expliquent les ingénieurs. En réitérant l’action, le programme va reconnaître un oiseau plus fortement et ainsi de suite jusqu’à ce qu’un oiseau très détaillé apparaisse, comme sorti de nulle part."

Un avant/après Deep Dream d'un nuage
Un avant/après Deep Dream d'un nuage Crédit : Google

"L'inceptionnisme"

Les images varient selon le réseau neuronal qui est amplifié. Par exemple, plus on sollicite les couches inférieures, plus des traits vont apparaître. Si on stimule d'avantage les couches supérieures, ce sont des objets qui émergent de l'image. 

Les ingénieurs précisent d'ailleurs que comme l'ordinateur a enregistré beaucoup de clichés d'animaux durant son entraînement, il en reproduit souvent. Et parfois en les mixant, ce qui crée des créatures étranges. Pour ces chercheurs, le Deep Dream a ainsi créé un mouvement artistique qu'ils appellent "l'inceptionnisme", en référence à l'architecture des réseaux neuronaux.

Diverses applications du Deep Dream sur un tableau de Georges Seurat
Diverses applications du Deep Dream sur un tableau de Georges Seurat Crédit : Google

Réclamé par les internautes

Au début, cette expérimentation ne cherchait qu'à améliorer l'intelligence artificielle. Mais lorsque les ingénieurs ont posté ce billet, de nombreux internautes se sont intéressés à ce Deep Dream. Google a donc rendu public le code utilisé pour générer ces images. Des informaticiens s'en sont emparés et ont mis au point des logiciels et des interfaces pour que les internautes puissent s'en servir. 

Ce qui ne manque pas de plaire à Google. Les chercheurs encouragent à taguer les images #deepdream sur Twitter, Facebook ou Google+. "Il sera intéressant de voir quelles images les gens arrivent à générer", écrivent-ils.

Les internautes n'ont pas tardé à leur donner de la matière à étudier. L'un d'entre eux a même appliqué Deep Dream à une scène du film Las Vegas Parano.

>
Deep Dreaming Fear & Loathing in Las Vegas: the Great San Francisco Acid Wave

L'utilité de Deep Dream

Les avancées dans ce domaine permettront d'améliorer la pertinence des recherches d'images, voire de vidéos dans Google. Mais les chercheurs espèrent aussi réussir à faire recréer par l'ordinateur une image manquante dans un décor. Cela permettrait d'enrichir le service Google Street View, explique Le Monde. Les images ne seraient plus saccadées mais pourraient former un ensemble, en une vidéo.

>
DeepStereo: Learning to Predict New Views from the World’s Imagery

Les ingénieurs voient aussi la possibilité que Deep Dream devienne un outil pour les artistes, "une nouvelle manière de mixer les concepts visuels". Ou qu'il apporte même "un peu de lumière sur les racines du processus créatif en général".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Google Sciences Art
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779066165
Deep Dream : quand l'intelligence artificielle de Google interprète vos images
Deep Dream : quand l'intelligence artificielle de Google interprète vos images
EN IMAGES / VIDÉOS - Vous soumettez votre image à l'ordinateur et ce dernier la transforme en y faisant apparaître des formes. C'est ce que les ingénieurs de Google appellent "l'inceptionnisme".
https://www.rtl.fr/actu/futur/deep-dream-quand-l-intelligence-artificielle-de-google-interprete-vos-images-7779066165
2015-07-10 19:46:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/UBvtejrX8r7218eNt_bkmA/330v220-2/online/image/2015/0710/7779066504_un-exemple-d-image-produite-par-le-deep-dream.jpg