1 min de lecture Propulsé

Découvrez à quoi ressemble l'astéroïde qui va passer près de la Terre le 29 avril

VU DANS LA PRESSE - L'astéroïde 1998 OR2 passera à 6,3 millions de kilomètres de la Terre le 29 avril prochain. Il a été observé par deux fois à l'aide de télescopes.

Astéroïde (illustration)
Astéroïde (illustration) Crédit : NASA/JPL-Caltech/UCLA/MPS/DLR/IDA
Bastien Hauguel Journaliste

Lors de sa découverte, l'objet avait fait les choux gras de la presse britannique, qui avait alerté sur sa supposée dangerosité. Le 29 avril prochain, un astéroïde baptisé 1998 OR2 va passer à environ 6,3 kilomètres de la Terre. Mais pas besoin de céder à la panique, la NASA a indiqué en mars dernier qu'une collision avec notre planète n'est pas à prévoir. Des scientifiques ont toutefois déjà réussi à obtenir des clichés de ce monstre céleste de 4 kilomètres de diamètre

Comme le rapporte Numerama, l'astéroïde a été photographié à deux reprises. Une première image a été obtenue le 24 mars dernier grâce au télescope Elena, dans le cadre du Virtual Telescope project lancé en 2006 par l'astronome italien Gianluca Masi. 1998 OR2 se situait alors à 25 millions de kilomètres de la Terre, indique l'observatoire.

L'astéroïde 1998 OR2 obervé par Virtual Telescope Project (l'image a été recadrée)
L'astéroïde 1998 OR2 obervé par Virtual Telescope Project (l'image a été recadrée) Crédit : Virtual Telescope Project

Une autre photographie a été prise le 19 avril à l’aide du radiotélescope d’Arecibo, qui se trouve à Porto Rico. "On dirait qu'il est en train de porter un masque", indique le compte Twitter Arecibo Radar.

Le passage d'un astéroïde près de la Terre offre une opportunité importante pour la communauté scientifique, qui peut mieux les étudier et glaner de nouvelles informations sur leur composition et leur réaction aux sollicitations externes. "Ils nous renseignent sur les premières phases de la formation des planètes car contrairement à elles, qui ont grandi et chauffé, ils ont gardé leur petite taille et leur composition initiale. Et toutes les informations que l'on va acquérir sur eux vont nous permettre de nous préparer au cas où l'un d'entre eux nous arriverait dessus", expliquait en septembre dernier à RTL Patrick Michel, astrophysicien directeur de recherche au CNRS.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Propulsé Espace Astéroïdes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants