1 min de lecture Propulsé

Coronavirus : trois astronautes s'envolent vers l'ISS jeudi malgré la pandémie

Le confinement n'empêche pas les astronautes de la Station spatiale internationale de poursuivre leurs rotations. Un décollage est prévu jeudi matin au cosmodrome de Baïkonour. De grandes précautions ont été prises pour protéger l'équipage de l'épidémie de coronavirus.

Le 500e départ de fusée depuis Baïkonour, au Kazakhstan, en septembre 2015
Le 500e départ de fusée depuis Baïkonour, au Kazakhstan, en septembre 2015 Crédit : KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
et AFP

La crise du coronavirus ne bouleverse pas le calendrier de la Station spatiale internationale. Malgré le confinement de plus de la moitié de l'humanité, la rotation de l'équipage de l'ISS se poursuit ce jeudi 9 avril. L'Américain Chris Cassidy et les Russes Anatoli Ivanichine et Ivan Vagner doivent décoller à 10h05 (heure française) du cosmodrome russe de Baïkonour, au Kazakhstan, pour effectuer une mission de six mois à bord de la station. 

La Station spatiale internationale est très certainement le dernier lieu où l'on risque de croiser le coronavirus à l'heure actuelle grâce aux procédures très rigoureuses auxquelles doivent se plier astronautes et cosmonautes avant de la rejoindre. L'épidémie de coronavirus qui sévit depuis plusieurs semaines à travers le monde à contraint les agences spatiales à renforcer les protocoles pour être certains de ne pas contaminer les occupants actuels.

En temps normal, les futurs occupants doivent être placés en confinement quinze jours avant le décollage. A cause de la crise sanitaire, leur isolement a débuté de façon précoce. Les deux cosmonautes et l'astronaute (ainsi que leurs doublures) ont été placés en quarantaine dès le 12 mars pour deux semaines à la cité des étoiles de Moscou, puis quinze jours au centre de Baïkonour.

Durant leur quarantaine, les équipages n'ont fait aucune voyage en dehors du centre. Les visites traditionnelles, comme celles des murs du Kremlin ou la maison du fondateur du programme spatiale soviétique Sergueï Korolev ont été annulées.

À lire aussi
Les Perséides vues du Nevada, aux États-Unis astronomie
Pluies d'étoiles filantes : quand peut-on voir les Perséides ?

Des restrictions ont également été prises concernant les conférences de presse. Les trois hommes se préparant à rallier l'ISS ont échangé avec les médias mercredi à l'occasion d'une vidéoconférence. Pour limiter les risques de propagation du Covid-19, leurs proches et les journalistes n'ont pas été conviés à Baïkonour.
 
L'astronaute de 50 ans Chris Cassidy, qui part pour la troisième fois dans l'espace, a reconnu que l'équipage était "affecté" par l'absence de leurs familles. "Mais nous comprenons que le monde entier est aussi touché par la même crise", a-t-il ajouté.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Propulsé Coronavirus Espace
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants