1 min de lecture Propulsé

Comment suivre l'odyssée de la Tesla envoyée par Elon Musk dans l'espace

Un ingénieur américain utilise les données fournies par la Nasa pour suivre la trajectoire de la décapotable dans le vide intersidéral.

Starman et sa décapotable en dérive dans les confins de l'espace
Crédit Image : AFP

Treize jours après, qu'est-il advenu de la Tesla envoyée par Elon Musk dans l'espace ? Lundi 6 février, l'ingénieur-milliardaire sud-africain Elon Musk a réussi à mettre en orbite autour de la Terre un véhicule électrique Tesla Roadster lors du vol inaugural conçue par son entreprise spatiale SpaceX, Falcon Heavy. 

Seule charge utile embarquée à bord du super lanceur, la décapotable rouge et le mannequin Starman en combinaison spatiale à son bord ont fait le tour de la planète bleue pendant cinq heures avant de s'élancer à la poursuite de l'orbite de Mars dans un dernier effort. 

Une odyssée sidérale suivie en direct par des millions d'internautes incrédules jusqu'à ce que les flux ne soient définitivement coupés, abandonnant le bolide et son passager factice à leur dérive dans les confins du système solaire pour l'éternité.

Direction Mars à plus de 10.000 km/h

Un passionné d'astronomie a mis en ligne un site Where is Roadster  pour suivre la trajectoire de ce convoi atypique en temps réel. Créé par un ingénieur dénommé Ben Pearson, il utilise les données fournies par le Jet Propulsion Laboratory de la Nasa pour calculer approximativement l'orbite du véhicule et visualiser sa position à la manière d'un point GPS sur un smartphone. 

Le site délivre aussi des informations sur la vitesse du bolide ainsi que sa distance avec la Terre et la planète Mars. L'occasion d'apprendre qu'il se trouvait à environ 3,8 millions de kilomètres de la Terre et qu'il filait à une vitesse de plus de 10.800 km/h à l'heure où ces lignes étaient écrites. 

Where is Roadster nous apprend également qu'à ce rythme, la Tesla et Starman s'approcheront au plus près de Mars le 9 juin prochain. Il faudra en revanche patienter jusqu'au 22 février 2091 pour les voir passer près de la Terre.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés