4 min de lecture Réseaux sociaux

Comment la culture Snapchat est devenue une référence pour ses concurrents

DÉCRYPTAGE - Le lancement de "Stories", un outil de partage de vidéos et photos éphémère par Instagram, montre à quel point Snapchat est devenu incontournable dans notre manière de communiquer.

"Stories", le nouvel outil d'Instagram, rappelle les fonctionnalités de Snapchat
"Stories", le nouvel outil d'Instagram, rappelle les fonctionnalités de Snapchat Crédit : Capture d'écran/Instagram
Morgane Giuliani
Morgane Giuliani
Journaliste RTL

Avec sa nouvelle innovation, Instagram n'a pas fait dans la finesse. L'application de partage de photos et vidéos, prisée des blogueuses et rachetée par Facebook en 2012, lance "Stories", un outil permettant de poster une photo ou courte vidéo, personnalisable avec du texte et du dessin, pendant 24 heures uniquement. Cela vous rappelle quelque chose ? C'est normal. Il s'agit tout simplement du principe même de l'application Snapchat, lancée en 2011 et évaluée à 16 milliards de dollars. Le terme "Stories" était même déjà utilisé sur Snapchat, pour désigner l'ensemble des photos ou vidéos partagées publiquement par un compte, aussi disponible 24 heures. 

L'ambiguïté est donc loin d'être au rendez-vous du côté d'Instagram. En adoptant l'un des principes fondamentaux de Snapchat, elle cherche sans doute à rajeunir son image. Rien qu'en France, plus de 60% de ses utilisateurs ont entre 18 et 34 ans. En proposant ce format de vidéos éphémères, Instagram souhaite aussi pousser sa communauté à avoir une utilisation plus spontanée.

Snapchat peut en effet se vanter de compter 150 millions d'utilisateurs actifs (contre 140 millions pour Twitter) et 10 milliards de vue sur ses vidéos "Stories" (contre 8 milliards pour Facebook), chaque jour. Même Jack Dorsey, le co-fondateur de Twitter, reconnaît que "tchater" via Snapchat est "très moderne". Mais pour l'instant, Facebook reste le réseau social avec le plus d'utilisateurs actifs quotidien : 1 milliard.

À la recherche de plus de spontanéité

L'initiative d'Instagram est déjà moquée sur les réseaux sociaux, notamment Twitter, où elle a été l'un des sujets les plus discutés de la journée du 3 août. Les internautes sont nombreux à y voir un plagiat tout sauf subtil. Pas forcément de quoi leur donner envie de sauter le pas et de délaisser Snapchat et ses filtres délirants pour Instagram. Pour l'instant, ce sont surtout des stars, comme Taylor Swift, qui ont recours à la fonction "Stories" d'Instagram.

À lire aussi
Vingt-six pays et géants d'Internet ont rallié mercredi "l'appel de Christchurch" contre les contenus en ligne "terroristes et extrémistes violents" Connecté
Christchurch, Tech for good : la France au centre des débats sur la régulation du Web

Si Snapchat est autant privilégié par les jeunes, c'est notamment pour son côté très interactif. Avec les "Stories", justement, ses utilisateurs ont pris l'habitude de raconter leur journée ou une activité en particulier comme une succession de séquences, avec, souvent, de la mise en scène. Sans parler des filtres de Snapchat, qui varient très régulièrement, et permettent de changer le visage. Un chien, une fraise, une biscotte, un alien, Terminator : on peut tout être (ou presque) sur Snapchat. Dans le joli monde d'Instagram, on vise plutôt l'esthétique, le beau, on y réfléchit à deux fois avant de poster un selfie. Il y a peu de place à l'improvisation. Snapchat est foncièrement drôle et décalé, pas Instagram.

Snapchat envahit les autres réseaux sociaux

Snapchat étant l'un des réseaux sociaux où la spontanéité prime, il est aussi l'un de ceux où l'on rit le plus. De nombreuses captures d'écran de Snaps drôles ont déjà fait le tour des Internets, parfois même au point de devenir des mèmes. En France, le plus connu est sans doute celui montrant une jeune fille avec la légende "Trop choquer et déçu", depuis devenue très courante dans le langage Internet. 

L'un des mèmes français basé sur Snapchat les plus connus
L'un des mèmes français basé sur Snapchat les plus connus

Récemment, une "Story" d'un jeune homme au cœur brisé a été partagée des dizaines de milliers de fois sur Twitter.

Avec ces différentes caractéristiques, Snapchat a su s'imposer comme un réseau social incontournable. Son nombre d'utilisateurs connaît une progression fulgurante (, là où Facebook désespère de voir sa base baisser, tandis que Twitter stagne autour de 300 millions d'utilisateurs.

Si Snapchat était censé être le réseau social de l'éphémère, il n'en est rien. Il est très fréquent que les "Snapchaters" sauvegardent des selfies réalisés avec des filtres (notamment celui faisant ressembler à un chien et celui avec une couronne de fleurs) et s'en servent comme photo de profil sur d'autres réseaux sociaux. Parfois, ils utilisent même - notamment sur Twitter - le QR code de leur compte Snapchat, qui permet de les ajouter facilement en tant que contact. Par ce biais, Snapchat se retrouve à "envahir" Facebook, Twitter et Instagram. Ses utilisateurs lui font ainsi une formidable publicité gratuite, au sein des plateformes de ses concurrents. Un beau pied de nez. 

Certains organisent la riposte. Facebook va avoir son propre outil de filtresannoncé en juin dernier par Mark Zuckerberg en personne, pour tenter de contrer Snapchat, en rachetant l'application MSQRD. Rappelons qu'en 2014, Snapchat avait refusé l'offre de rachat de Facebook de 3 milliards de dollars. Sur le site communautaire Reddit, plusieurs internautes affirment par ailleurs que Facebook ne les laisse pas poster des photos d'eux avec des filtres Snapchat, ou de leur QR Code Snapchat. 

Les filtres très enviés de Snapchat

Snapchat est aussi connu pour ses filtres géolocalisés, qui permettent d'indiquer dans quelle ville, quartier, voire, événement, on se trouve. Ils sont devenus un véritable enjeu stratégique, aussi bien pour les politiques, les villes que les marques ou les manifestations culturelles. D'autant plus depuis que Snapchat a ouvert un outil de filtres payants à la demande, pas encore disponible partout. À présent, il est fréquent de tomber sur un filtre sponsorisé pour une marque, un film ou un artiste. Alors que la visibilité est une denrée de plus en plus rare sur Internet, Snapchat promet un temps d'attention d'une moyenne de 20 secondes sur les filtres sponsorisés. Selon Business Insider, on passe en moyenne 25 à 30 minutes sur Snapchat chaque jour. Inespéré. Snapchat est aussi un réseau social qui se construit avec ses utilisateurs : il est possible de soumettre des dessins de filtres géolocalisés, que l'application se réserve d'utiliser ou non. 

Et pourtant. Snapchat n'est pas le premier à avoir eu l'idée de filtres. Avant lui, il y avait... Instagram. Mais à nouveau, il s'agit de filtres esthétiques, changeant la lumière, la saturation ou la couleur d'une photo. Pratique pour embellir une peau un peu terne ou rendre un coucher de soleil plus impressionnant, mais pas foncièrement drôle. 

Mais Snapchat pourrait bientôt avoir de la concurrence. L'application Egg, créée en mai 2016 par une autre application japonaise de messagerie instantanée nommée Line, repose sur le même principe de selfies avec des filtres. Mais elle pousse le concept plus loin avec un éventail beaucoup plus varié de filtres, dont la plupart sont en 3D. 

>
Egg application (by lemon)
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réseaux sociaux Internet Snapchat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784314663
Comment la culture Snapchat est devenue une référence pour ses concurrents
Comment la culture Snapchat est devenue une référence pour ses concurrents
DÉCRYPTAGE - Le lancement de "Stories", un outil de partage de vidéos et photos éphémère par Instagram, montre à quel point Snapchat est devenu incontournable dans notre manière de communiquer.
https://www.rtl.fr/actu/futur/comment-la-culture-snapchat-est-devenue-une-reference-pour-ses-concurrents-instagram-stories-7784314663
2016-08-03 18:43:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/q50Ng9q1zSv7ybeiFqj3MQ/330v220-2/online/image/2016/0803/7784319833_stories-le-nouvel-outil-d-instagram-rappelle-les-fonctionnalites-de-snapchat.JPG