1 min de lecture Connecté

Comment la 5G pourrait révolutionner l'économie mondiale dès 2020

LE CHIFFRE DU JOUR - Une étude menée par un cabinet anglais livre des chiffres impressionnants autour de l'arrivée de la 5G sur le marché mondial.

La 5G pourrait révolutionner nos pratiques et notre économie dans quelques années
La 5G pourrait révolutionner nos pratiques et notre économie dans quelques années
Camille Kaelblen
Camille Kaelblen
Journaliste

La 5G est-elle la prochaine révolution numérique ? Si l'on en croit l'étude publiée par le cabinet anglais IHS Markit, cette nouvelle technologie pourrait en tout cas bouleverser notre économie et nos pratiques quotidiennes d'ici à 2020.

Avec un débit environ 100 fois supérieur à celui des smartphones utilisant la 4G actuelle, la 5G permettra de télécharger un film en moins de 5 secondes. Elle pourrait également favoriser l'apparition de nouveaux services comme la domotique, la réalité virtuelle, la conduite à distance ou les objets connectés.

Ces nombreuses perspectives d'avenir font décoller les chiffres prévisionnels. L'enquête, réalisée auprès de 3.500 décideurs dans le monde, chiffre ainsi à 11.300 milliards d'euros les retombées économiques globales de la 5G d'ici à 2035. Le cabinet estime que la 5G permettra la création de 22 millions de nouveaux emplois au niveau mondial.

La France à la traîne

Pour l'heure, c'est la Chine qui semble la mieux partie pour tirer avantage de la 5G avec 927 milliards d'euros de retombées économiques prévues. Elle est suivie par les États-Unis (677 milliards d'euros). Le Japon et la Corée du Sud sont également à la pointe : cette dernière testera la 5G lors des prochains Jeux Olympiques d'hiver 2018 à Pyongchang.

À lire aussi
Un poids-lourd bloqué par la neige à Tournon-sur-Rhône en Ardèche, le 15 novembre 2019. Connecté
Waze lance un mode hiver pour signaler l'enneigement des routes

Malgré l'annonce du déploiement de la 5G en février 2016, l'Union européenne devrait tirer des revenus beaucoup moins importants. La France, qui continue de déployer la 4G sur l'ensemble de son territoire, ne devrait bénéficier "que" de 85 milliards d'euros de revenus et d'une création de 400.000 nouveaux emplois.

Pour l'heure, Bouygues, Ericsson et Orange ont signé un partenariat afin de réaliser des premiers tests. Mais certains redoutent le manque d'investissement du secteur public dans cette nouvelle voie. "Les pouvoirs publics français ne sont pour l'heure pas très actifs par rapport à l'Allemagne ou même l'Italie", explique Laurent Fournier, le directeur général de l'entreprise de télécommunications Qualcomm France aux Echos.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Téléphonie mobile Le chiffre du jour
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants