4 min de lecture Connecté

Comment l'intelligence artificielle transforme les téléphones en superphones

Huawei et Apple lancent à quelques jours d'intervalle des smartphones dotés d'intelligence artificielle capables de prendre des décisions par eux-mêmes.

Avec l'irruption de l'IA dans les smartphones, il sera bientôt nécessaire de préciser quelles photos sont le fruit du photographe ou du téléphone
Avec l'irruption de l'IA dans les smartphones, il sera bientôt nécessaire de préciser quelles photos sont le fruit du photographe ou du téléphone Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Voici venue l'ère des "superphones". Après le design et la qualité d'affichage, les géants de la téléphonie s'affrontent désormais sur le terrain de l'intelligence artificielle. La bataille se joue à l'intérieur des appareils, à grands coups d'investissements massifs dans les réseaux de neurones en silicium. Avec l'intelligence artificielle, la capacité d'une machine à simuler l'intelligence humaine, les smartphones peuvent désormais exécuter des tâches par eux-mêmes, sans l'aide d'Internet, et résoudre des problèmes qui nécessitaient normalement une intervention de l'utilisateur. Seuls les modèles les plus chers sont pour l'instant concernés. Ils se comptent sur les doigts d'une main et ambitionnent de s'entremêler toujours plus avec notre vie quotidienne.

Huawei a ouvert la voie lundi 16 octobre à Munich en lançant le premier smartphone équipé d'une puce dédiée à l'intelligence artificielle. Présenté en septembre au salon de l'électronique de Berlin, la puce Kirin 970 est la première à intégrer une unité de traitement neuronale (NPU). Jusqu'à présent, les processeurs des smartphones disposaient de deux moteurs de calcul, l'unité centrale (CPU) et la partie graphique (GPU). L'intelligence artificielle était déportée sur des serveurs surpuissants qui brassent des montagnes de données recueillies dans le cloud des utilisateurs pour leur proposer des solutions personnalisées. Le troisième moteur ajouté par Huawei permet à la puce Kirin 970 d'effectuer ces opérations de façon autonome sans avoir à transiter l'information sur un serveur.

Des appareils efficaces à votre place

L'intelligence artificielle vient soutenir toutes les fonctions du téléphone. L'un de ses premiers bénéfices réside dans sa capacité à l'adapter au comportement de son propriétaire. En se basant sur les données recueillies au fil du temps et en observant les habitudes de l'utilisateur, le smartphone est capable de les interpréter pour comprendre quel est leur contexte. Il peut alors discerner si son propriétaire est en train de courir pour attraper le bus ou parce qu'il fait un jogging. "La puce Kirin 970 répond systématiquement à la combinaison de trois questions : où est l'utilisateur, qui est-il et qu'est-il en train de faire ?", expliquait le PDG de Huawei à Berlin. Le smartphone peut ainsi intégrer les modèles de comportement de l'utilisateur et optimiser l'allocation des ressources en désactivant des applications inutiles en arrière-plan pour maintenir ses performances dans la durée.

Les avancées de l'intelligence artificielle se ressentent aussi dans la photo. Le téléphone analyse l'environnement en temps réel et règle automatiquement l'appareil en fonction des conditions et du sujet. Il choisit le mode portrait face à un visage, il identifie les objets, les animaux, les aliments et adapte les réglages des clichés en fonction. Pour réaliser ce tour de force, Huawei a soumis son processeur a plus de 100 millions de photos pour l'entraîner en amont et constituer une immense base de données à laquelle sont comparées les informations recueillies lors de chaque nouvelle prise de vue. De la même façon, des filtres comparables à ceux proposés par l'application Prisma peuvent être appliqués sans temps de latence, grâce à un calcul effectué localement par le smartphone. 

Vers la traduction à la volée

À lire aussi
Logo YouTube Connecté
"Key Moments" : la nouvelle fonctionnalité de YouTube inspirée de Pornhub

L'une des fonctionnalités les plus bluffantes du Mate 10 de Huawei est sa capacité à traduire plusieurs langues à la volée. Une application de Microsoft préinstallée sur l'appareil utilise la puissance de calcul du téléphone pour traduire des textes écrits dans une cinquantaine de langues. Il suffit de le prendre en photo pour voir la traduction s'afficher en surimpression. Tous les calculs sont effectués en local. L'outil est aussi en mesure de traduire des phrases parlées et des conversations en temps réel, en sollicitant l'intelligence du cloud cette fois. Huawei n'est pas le seul fabricant à mettre à profit l'IA pour la traduction. Début octobre, Google a présenté des écouteurs sans-fil capables de traduire instantanément une quarantaine de langues en utilisant Google Translate. L'appareil nécessite également une connexion à Internet pour se connecter à la base de données contenue sur les serveurs de Google.

L'iPhone X introduit un nouveau système de reconnaissance faciale
L'iPhone X introduit un nouveau système de reconnaissance faciale Crédit : AFP

Apple va emboîter le pas à son rival chinois dans quelques jour en commercialisant son iPhone X, attendu le 3 novembre, équipé de la puce A11 Bionic. À l'instar du Kirin 970, ce processeur comporte un réseau de neurones artificiels optimisé pour l'intelligence artificielle. En plus d'améliorer les performances de l'iPhone, cette puce est mise à contribution pour perfectionner la dictée vocale via Siri et sécuriser la reconnaissance faciale Face ID, qui promet de débloquer l'iPhone X d'un simple regard. Ce dispositif utilise différents capteurs de la caméra de l'iPhone et les réseaux neuronaux de son processeur afin de générer un modèle en 3D du visage de l'utilisateur. Lorsque ce dernier s'approche, 30.000 points sont projetés sur son visage pour le cartographier en 3D. Les réseaux neuronaux créent ensuite un modèle mathématique et le logiciel vérifie qu'il correspond à celui qui est stocké dans l'enclave sécurisée du processeur. L'Apple A11 Bionic sert aussi à la réalité augmentée en cartographiant l'environnement de l'utilisateur via la caméra du téléphone.

De machines de plus en plus intelligentes

Huawei et Apple ont pris de l'avance mais la concurrence ne s'avoue pas vaincue. Alors que Google mise sur le développement de son intelligence artificielle au sein de ses data centers, Qualcomm développe sa propre unité de traitement neuronal pour ses processeurs Snapdragon qui équipent la majorité des smartphones Android. Convaincu que la révolution de l'intelligence artificielle sera du même ordre que celle d'Internet dans les années 1990, Intel a annoncé récemment une alliance avec Facebook pour lancer une puce surpuissante afin de la rendre accessible à d'autres secteurs. Après les smartphones, l'intelligence artificielle devrait s'inviter dans d'autres types de produits comme les robots, la maison connectée ou la voiture autonome.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Smartphone Apple
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790496261
Comment l'intelligence artificielle transforme les téléphones en superphones
Comment l'intelligence artificielle transforme les téléphones en superphones
Huawei et Apple lancent à quelques jours d'intervalle des smartphones dotés d'intelligence artificielle capables de prendre des décisions par eux-mêmes.
https://www.rtl.fr/actu/futur/comment-l-intelligence-artificielle-transforme-les-telephones-en-superphones-7790496261
2017-10-22 08:02:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/_Yn5UPqHffeirhlMSqrJhA/330v220-2/online/image/2017/1020/7790609476_avec-l-irruption-de-l-ia-dans-les-smartphones-il-sera-bientot-necessaire-de-preciser-quelles-photos-sont-le-fruit-du-photographe-ou-du-telephone.jpg