3 min de lecture Connecté

Ce qu'il faut savoir sur Condor, les smartphones algériens qui arrivent en France

Le numéro un algérien de la téléphonie débarque en France où il espère vendre deux millions de smartphones d'ici l'année prochaine.

Condor se lance en France avec l'objectif de capter 10% du marché dans un an
Condor se lance en France avec l'objectif de capter 10% du marché dans un an Crédit : RTLnet
BenjaminHuepro
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Un vent de fraîcheur souffle sur le marché français des smartphones. Après les chinois Xiaomi et Oppo, le groupe algérien Condor se lance à son tour dans l'Hexagone. Méconnue dans nos frontières en dehors de la diaspora maghrébine, cette marque nord-africaine n'est pas née de la dernière pluie. Fondé en 2002 au sein du groupe familial Benhamadi Antar Trade, Condor a fait ses armes dans l'alimentaire avant de s'imposer comme un poids-lourd de l'électroménager et de l'électronique grand public de l'autre côté de la Méditerranée. 

Présent dans neuf foyers algériens sur dix, ce champion régional emploie désormais 15.000 salariés et revendique un chiffre d'affaires d'un milliard de dollars toutes branches confondues. Depuis le lancement de son premier modèle en 2013, la marque a écoulé plus de 25 millions de smartphones dans une quinzaine de pays en Afrique et au Moyen-Orient.

Les ambitions du numéro un algérien sont immenses. Le groupe électronique espère vendre 2 millions de smartphones en France en 2019 avant de partir à la conquête de l'Europe via l'Espagne, l'Italie et le Portugal. Pour prendre son envol sur le marché français, où il se vend environ 20 millions de smartphones chaque année, Condor reste fidèle à sa philosophie : des smartphones de qualité, dont les pièces sont importées d'Asie et assemblées en Algérie, vendus à des tarifs très concurrentiels. 

À lire aussi
Amazon veut rendre Alexa incontournable dans la maison connectée Connecté
Micro-ondes, TV, horloge... Amazon veut s'imposer dans la maison intelligente

Des smartphones à moins de 300 euros

Quatre modèles à moins de 300 euros seront proposés aux consommateurs français à partir du 28 juin. Deux appareils d'entrée de gamme, le Griffe T1 (Android 7.0, écran 4,5 pouces, photo 5 Mpx, 1 Go de RAM, 8 Go de stockage) vendu 79,90 euros, et le Plume L2 (Android 8.0, écran 5,5 pouces, processeur 4 cœurs, caméras 13 et 8 Mpx, 3 Go de RAM, 32 Go de stockage) vendu 169,90 euros, un milieu de gamme, le M3 lite (Android 8.1, écran HD 5,8 pouces, caméra 16+5 Mpx et 16 mpx, 3 Go de RAM, 32 Go de stockage) vendu 249,90 euros, et surtout l'Allure M3, le nouveau porte-étendard de l'entreprise.

Annoncé à 299 euros, ce terminal est aussi sophistiqué que les derniers smartphones d'Apple et Samsung, selon Condor. Il embarque un grand écran à encoche 19:9 de 6,2 pouces, une version maison d'Android .1, un système de reconnaissance faciale en 3D doublé d'un lecteur d'empreintes digitales, deux capteurs photos 16 + 5 Mpx, une puce huit cœurs dopée à l'intelligence artificielle, 4 Go de mémoire vive, 64 Go de stockage et une batterie de 3.050 mAh compatible avec la charge rapide USB-C et la charge sans-fil QI, une fonctionnalité très rare dans cette gamme de prix. En revanche, il se passe de prise jack.

Le Condor Allure M3 propose lui aussi une encoche
Le Condor Allure M3 propose lui aussi une encoche Crédit : RTLnet

La principale cible de Condor est Wiko, la marque franco-chinoise qui propose aussi des smartphones musclés à des tarifs avantageux. Le groupe algérien croisera aussi le fer avec Oppo Xiaomi, dont le Redmi Note 5 offre quasiment les mêmes performances que l'Allure M3 pour 100 euros de moins et un design moins tendance, et les nombreuses références proposées ces derniers mois par Huawei et sa filiale Honor.

Pas encore présent chez les opérateurs

Au lancement, les smartphones de Condor seront distribués en ligne, par Amazon, et dans les boutiques spécialisées Wellcom'. Pour percer en France, le groupe va devoir combler son déficit de notoriété. Des discussions sont en cours avec des enseignes de grande distribution et des sites de commerce en ligne. Des audits sont actuellement menés par les opérateurs qui pourraient commercialiser les smartphones de la marque à la rentrée, a fait savoir le directeur du développement de Condor, Fares al Mousli, dans L'Obs

Un service après-vente français sera disponible dès le 28 juin. Les réparations seront effectuées en France et le réassort garanti sous 24 heures si des pièces viennent à manquer. Condor prévoit de densifier son réseau de distribution à court terme avec l'ouverture des premiers Condor Stores français en 2019, des magasins physiques dans lesquels seront vendus les smartphones et les autres produits conçus par le groupe.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Smartphone Algérie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793884504
Ce qu'il faut savoir sur Condor, les smartphones algériens qui arrivent en France
Ce qu'il faut savoir sur Condor, les smartphones algériens qui arrivent en France
Le numéro un algérien de la téléphonie débarque en France où il espère vendre deux millions de smartphones d'ici l'année prochaine.
https://www.rtl.fr/actu/futur/ce-qu-il-faut-savoir-sur-condor-les-smartphones-algeriens-qui-arrivent-en-france-7793884504
2018-06-27 18:12:04
https://cdn-media.rtl.fr/cache/oo0RZ57cNLPXY6EQQpOlPg/330v220-2/online/image/2018/0627/7793894642_condor-se-lance-en-france-avec-l-objectif-de-capter-10-du-marche-dans-un-an.jpg