2 min de lecture Cancer

Cancer : une application permet d'améliorer l'espérance de vie des malades

Une récente étude tend à prouver qu'une application Web, qui permet aux patients de signaler leurs symptômes en temps réel, aurait des effets bénéfiques sur les malades.

Couloir d'hôpital (illustration).
Couloir d'hôpital (illustration). Crédit : PASCAL PAVANI / AFP
Benjamin Pierret
Benjamin Pierret
et AFP

La santé fortifiée par la technologie. "Symptom Tracking and Reporting", une application Web par laquelle des malades atteints d'un cancer avancé peuvent en temps réel signaler leurs symptômes a produit des effets bénéfiques substantiels, dont une espérance de vie allongée, a révélé un essai clinique présenté dimanche 4 juin. La raison : leurs symptômes étaient signalés plus rapidement qu'auprès de leurs médecins. 

L'étude a été menée de septembre 2007 à janvier 2011. Ce travail a bénéficié de la participation de 766 patients d'une moyenne d'âge de 61 ans, dont 86% de Blancs et 58 % de femmes tous diagnostiqués de différents cancers métastasés du poumon, du sein et de la prostate. La recherche montre que les utilisateurs de l'application disponible sur tablette ou smartphone pour communiquer les effets secondaires de la chimiothérapie à leur médecin ont vécu en moyenne cinq mois de plus que ceux du groupe témoin.

Ces derniers attendaient leur visite mensuelle chez le cancérologue pour mentionner ces problèmes. L'espérance de vie grappillée représente un gain de 20 % (31 mois comparés à 26 mois) et ce avec une meilleure qualité de vie, a précisé le Dr Ethan Basch, professeur de médecine au centre du cancer Lineberger de l'Université de Caroline du Nord à Chapel Hill, principal auteur. Il en a présenté les résultats à la conférence de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO), le plus grand colloque mondial sur le cancer avec plus de 30.000 participants réunis durant le week-end du 3 juin à Chicago. 

Une action plus rapide

Le docteur Bash affirme que le gain de survie "est supérieur à ce qui est obtenu avec de nombreux médicaments très coûteux qui ciblent les cancers avancés". "On ne compte que quatre essais cliniques présentés cette année à la conférence de l'ASCO dont les résultats montrent un plus grand effet thérapeutique potentiel pour ce groupe de patients", relève-t-il également.

À lire aussi
Le cancer est la première cause de mortalité en France pour les deux sexes maladies
Santé : quelles sont les principales causes de mortalité en France ?

En offrant la possibilité de signaler ses symptômes en temps réel, l'application permet aux équipes soignantes d'intervenir rapidement. Par ailleurs, ce système a permis de nettement réduire les visites aux urgences pour ces patients qui ont aussi mieux toléré la chimiothérapie sur la durée, restant ainsi plus actifs. Autant de facteurs qui ont contribué à l'allongement de leur vie.

Une commercialisation peu probable

La démocratisation d'une telle application présente de nombreux défis, notamment la conception des dossiers médicaux électroniques et le fait que les médecins ne seraient pas payés par les assurances dans le système actuel. Cependant, il estime ce système "prometteur" à la fois pour soulager les souffrances des malades et améliorer la qualité de leur existence pendant les derniers mois de vie, tout en permettant d'économiser des millions de dollars

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cancer Santé Connecté
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants