3 min de lecture Info

Bouygues Télécom va supprimer 1500 emplois

Bouygues Télécom a annoncé mercredi son plan de réduction d'emplois et de transformation de l'entreprise. 1500 postes seront supprimés et l'entreprise va totalement transformer son offre commerciale.

Bouygues Telecom (illustration)
Bouygues Telecom (illustration) Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
Journaliste RTL

Après l'échec du rachat de Numéricable, qui lui aurait permis de se relancer, Bouygues Télécom a annoncé mercredi son plan de transformation qui s'accompagnera de nombreuses suppressions d'emplois. 1516 postes vont être supprimés.  

Les départs volontaires seront privilégiés ainsi que les reclassements à l'intérieur du groupe Bouygues mais forcément il y aura des licenciements secs. Les boutiques et le réseau clients ne seront pas touchés. En revanche les autres entités, notamment le marketing et l'informatique subiront les plus lourdes pertes : pratiquement 1 poste sur 2 sera supprimé selon les syndicats. 

Ces suppressions d'emplois s'accompagneront d'un plan de transformation de l'offre commerciale. L'opérateur va réduire drastiquement son nombre de forfaits, de 800 à une dizaine, il aura donc besoin de moins de monde pour les gérer. Il envisage également d'être innovant et très agressif sur le plan commercial. L'opérateur entend ainsi continuer son chemin seul. Pour l'instant la direction exclut tout rachat de l'entreprise par Free ou Orange...

Tout commence avec l'arrivée de Free Mobile

À lire aussi
Des enfants jouent dans une fontaine pendant une canicule (Illustration) météo
Canicule : Météo France place 21 départements en vigilance orange

Le 10 janvier 2012, Free mobile fait une entrée fracassante sur le marché. Le nouvel arrivant écrase les prix avec son forfait à moins de 20€. Les 3 autres opérateurs n'ont pas d'autre choix que de s'aligner. Ils lancent chacun leur offre low-cost : Sosh pour Orange, B&You pour Bouygues Télécom et Red pour SFR. Une situation qui profite alors au consommateur : sa facture baissera de -33% en 2 ans. 

Chez les 3 opérateurs concurrents de Free Mobile, la situation est moins réjouissante. Leur chiffre d'affaires pique du nez. Si Orange s'en sort grâce à son contrat d'itinérance avec Free Mobile, SFR et Bouygues Télécom accusent sérieusement le coup. Quelques mois après l'arrivée du nouvel opérateur, ils annoncent des plans de départs volontaires : près de 900 chez SFR, un peu plus de 500 chez Bouygues Télécom. Mais ça ne suffira pas. Le grand chamboulement des télécoms est en marche. 

Puis Numéricable rachète SFR

Courant 2013, devant les mauvais résultats de sa filiale télécoms et son souhait de recentrer ses activités, Vivendi décidez de vendre SFR. Deux candidats se présentent : très tôt Numéricable se dit intéressé. C'est l'occasion pour le cablo-opérateur de devenir un acteur complet dans le secteur, à la fois sur le fixe et le mobile. 

Bouygues Télécom sent le danger d'être marginalisé sur le marché se préciser et se jette à corps perdu dans la bataille. L'opérateur se bat bec et ongle - soutenu par Arnaud Montebourg, favorable à un retour à 3 opérateurs - pour racheter son concurrent, quitte à céder son réseau à Free Mobile pour se conformer aux exigences de l'autorité de la concurrence. Ce sera peine perdue : Numéricable rachète SFR pour près de 16 milliards d'euros dont 13,5 en numéraire. Le marché se restructure mais reste à 4 opérateurs. Bouygues Télécoms s'enfonce dans le rouge. 

Vers un retour à 3 opérateurs ?

C'est le souhait des opérateurs - à l'exclusion de Free Mobile - afin de stabiliser la chute des prix et permettre la reprise des investissements. Même si Bouygues Télécoms espère toujours faire cavalier, il est malgré tout une proie facile pour ses concurrents.

Orange a entamé des discussions pour le rachat de l'opérateur mais l'opération est complexe sur le plan de la concurrence. Elle passerait par la vente d'une partie du réseau de Bouygues à Free. Le rachat de Bouygues Télécom par Free serait une opération plus simple. Xavier Niel, le patron de Free aurait fait récemment une offre à 5 milliards d'euros que Martin Bouygues aurait refusée. Il voudrait 8 milliards d'euros. Mais le temps joue pour Free. Si Bouygues ne s'en sort pas tout seul, s'il n'est pas racheté par Orange, sa cote pourrait baisser.... 

Lire la suite
Info Information Les innovations de Sophie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7772563190
Bouygues Télécom va supprimer 1500 emplois
Bouygues Télécom va supprimer 1500 emplois
Bouygues Télécom a annoncé mercredi son plan de réduction d'emplois et de transformation de l'entreprise. 1500 postes seront supprimés et l'entreprise va totalement transformer son offre commerciale.
https://www.rtl.fr/actu/futur/blog-numerique-bouygues-telecom-va-supprimer-1500-emplois-7772563190
2014-06-11 18:55:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ULifNu7bdF0biOKRM5z8zg/330v220-2/online/image/2014/0610/7772517625_bouygues-telecom-illustration.jpg