3 min de lecture Connecté

Black Shark 2, Razer Phone... Faut-il craquer pour un smartphone gaming ?

Le jeu mobile suscite de plus en plus de convoitises. Les smartphones taillés pour le gaming se multiplient. Mais quelle est leur plus-value réelle ?

Black Shark a lancé fin mars la dernière génération de son smartphone gaming
Black Shark a lancé fin mars la dernière génération de son smartphone gaming Crédit : Black Shark
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

C'est un smartphone surpuissant taillé pour les jeux vidéo qui s'inspire clairement de la Nintendo Switch. Black Shark, une entreprise soutenue par le géant chinois de l'électronique grand public Xiaomi, a lancé jeudi 28 mars la dernière version de son smartphone gaming, le Black Shark 2. Disponible en France à partir de 549 euros, le successeur du Black Shark première génération ne fait pas dans la dentelle. Présenté comme le meilleur gaming phone du marché, il propose les composants les plus performants du moment et une fiche technique très haut de gamme afin de proposer une expérience de jeu optimale.

Pour faire tourner les jeux les plus exigeants sans surchauffe, le Black Shark 2 est alimenté par un processeur Snapdragon 855 et vendu avec 8 Go ou 12 Go de mémoire vive et 128 Go ou 256 Go d'espace de stockage. L'autonomie est assurée par une batterie de 4.000 mAh compatible avec la charge rapide. 

Le téléphone intègre aussi un certain nombre de technologies calibrées pour offrir un meilleur confort pendant les parties. On retrouve ainsi un système de refroidissement liquide pour éviter les montées en température qui accélèrent la consommation de la batterie. Un mode "Ludicrous" optimise l'allocation des ressources du téléphone pour proposer la meilleure expérience de jeu. 

L'écran Amoled Full HD+ de 6,39 pouces est doté d'une latence record de 43,5 ms pour améliorer la fluidité et la réactivité des images. Il s'adapte aussi à la luminosité de la pièce et un système de vibration renforce l'immersion dans les jeux. Enfin, un port HDMI permet de brancher directement l'appareil à une télévision.

À lire aussi
La gamme Galaxy S11 devrait être déclinée en trois versions comme le Galaxy S10 Connecté
Le Galaxy S11 de Samsung pourra filmer en 8K

Black Shark propose aussi une série d'accessoires vendus en option pour perfectionner l'expérience. L'entreprise emprunte clairement aux Joy-Con de la Nintendo Switch avec une paire de manettes (89,90 euros) à clipser de part et d'autre de la machine. Il est aussi possible d'utiliser un support pour assembler les deux pads entre eux et former un contrôleur unique. Pour le reste, la partie photo repose sur un double module 48 Mpx + téléobjectif 12 Mpx et un capteur à selfies de 20 Mpx.

Toutes ces technologies justifient-t-elles l'achat ?

Le jeu sur mobile suscite de plus en plus de convoitises. Apple a annoncé cette semaine le lancement d'Arcade, une offre de jeu sur abonnement destinée à valoriser une centaine de jeux premium parmi les 300.000 titres de l'App Store auprès de son milliard d'utilisateurs mensuels. Un certain nombre d'acteurs n'ont toutefois pas attendu l'offensive de la marque à la pomme pour surfer sur l'engouement des propriétaires de smartphones pour les jeux mobiles. Nokia, Sony, Nvidia, Razer, Asus, Honor et Xiaomi se sont engouffrés dans la brèche avec plus ou moins de succès depuis plus d'une décennie.

Tous les smartphones gaming ne se valent pas. Le Razer Phone et le ROG Phone d'Asus (tous les deux proposés autour de 800 euros) mettent par exemple l'accent sur l'équipement avec un certain nombre de technologies dédiées à l'expérience vidéo-ludique comme un taux de rafraîchissement de l'écran élevé (90 Hz à 120 Hz contre 60 Hz en moyenne), des performances graphiques de haut vol, des systèmes d'éclairage sophistiqués, des dispositifs de refroidissement plus avancés et toute une batterie d'accessoires. Plus accessible, le Honor Play (environ 250 euros) mise sur des innovations logicielles pour proposer une expérience de jeu optimale.

Est-il intéressant d'investir dans un smartphone gaming ? L'intérêt est pour l'instant limité. D'un côté, le succès de jeux populaires comme Asphalt 9, PUBG ou Fortnite rendent ces smartphones attrayants. Mais il n'est pas toujours possible de mesurer l'efficacité de leurs technologies dédiées. Leur puissance monstrueuse et leurs systèmes de refroidissement avancés offrent l'assurance de pouvoir jouer à tous les titres sans surchauffe. Mais de nombreux smartphones classiques proposent des configurations puissantes et parfois des systèmes anti-chauffe capables de remplir cette tâche. 

Les gains en terme d'affichage promis par un taux de rafraîchissement plus élevé ne sautent pas toujours aux yeux sur des écrans de cette taille. Et si l'intérêt des accessoires proposés pour améliorer l'ergonomie des jeux mobiles est certain, ces derniers ne sont pas fournis à l'achat et lestent l'enveloppe nécessaire pour profiter d'une expérience de jeu optimale. 

Enfin, les ludothèques mobiles ne sont pas encore aussi fournies en jeux de qualité que leurs homologues de consoles physiques Nintendo Switch/DS et PS Vita ou celles des services de cloud-gaming. La donne pourrait cependant changer sous l'impulsion d'acteurs de poids comme Apple, dont le bouquet Arcade sera lancé cet automne, et Nintendo, qui pourrait lancer son propre smartphone gaming pour soutenir son offensive dans le jeu mobile.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Smartphone Jeux vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants