2 min de lecture Connecté

Bientôt un système européen d'alerte attentat par SMS

Le Parlement européen a voté pour la mise en place d'un système d'alerte commun dans les pays membres. Depuis l'échec de SAIP, la France s'en remet aux réseaux sociaux pour prévenir les populations. Elle dispose de trois ans et demi pour se conformer au droit européen.

Photo d'illustration montrant un téléphone portable
Photo d'illustration montrant un téléphone portable Crédit : AFP
BenjaminHuepro
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Le gouvernement français a trois ans et demi pour se doter d'un système d'alerte d'urgence par SMS. Le Parlement européen a adopté mercredi 14 novembre une nouvelle version du code des communications électroniques européen. Le texte rend notamment obligatoire la mise en place d'un dispositif européen permettant d'alertant facilement et rapidement la population par l'intermédiaire des téléphones portables.

En cas de menace imminente d'attentat, d'incendie ou de catastrophe naturelle, les citoyens européens et les voyageurs des États membres de l'UE devront pouvoir être avertis directement sur leur téléphone en fonction de la zone dans laquelle ils se trouvent. Les autorités devront pouvoir joindre les utilisateurs sans qu'ils n'aient à télécharger une application, s'inscrire à un service ou effectuer une action quelconque.

"Nous avons les moyens et la technologie (d'avoir des systèmes modernes d'avertissement du public), mais nous avons largement échoué à bien les utiliser. La nouvelle législation va assurer que maintenant nous le fassions", s'est réjoui, dans un communiqué, Benoit Vivier, responsable affaires publiques de l'association EENA (European Emergency Number Association). 

À lire aussi
Avec plus de 2,2 milliards d'utilisateurs, Facebook est le plus grand réseau social de la planète Connecté
Fuite de photos sur Facebook : comment savoir si vous êtes concerné

Deux options : les SMS localisés et la diffusion cellulaire

Deux technologies sont envisagées pour cela : l'envoi de SMS localisés et la diffusion cellulaire (Cell Broadcast). Ces deux méthodes permettent d'envoyer un message à tous les smartphones bornant auprès d'une même antenne téléphonique ou d'un même réseau d'antennes au sein d'une zone prédéfinie. Le texte laisse aussi la possibilité de recourir à un application mobile mais les conditions nécessaires condamnent quasiment de facto cette option.

La diffusion de SMS localisés par les opérateurs permet de cibler tous les téléphones au sein d'une zone spécifique, de pousser des messages riches, incluant des liens HTML renvoyant vers un site officiel et dans des langues différentes, en fonction de la nationalité de la carte SIM des smartphones par exemple. Ce système fait l'objet d'une expérimentation en Belgique depuis cet été via la plateforme BE-Alert.

Utilisé dans une vingtaine de pays, dont les États-Unis et le Japon pour prévenir les tremblements de terre et les tsunamis, le Cell Broadcast a l'avantage de ne pas craindre la congestion des réseaux 3G, 4G et WiFi car les messages sont acheminés par les ondes radio. Les messages sont courts, moins riches et s'affichent directement sur l'écran du téléphone. Mais tous les téléphones portables ne sont pas configurés par défaut pour les recevoir.

La France s'en remet seulement aux réseaux sociaux pour l'instant

Ces deux solutions ont été un temps envisagées pour renforcer l'application SAIP lancée en France à l'occasion de l'Euro 2016 et finalement abandonnée le 1er juin sur un constat d'échec. Faute d'accord avec les opérateurs pour les financer, les autorités ont toujours écarté le recours au Cell Broadcast et aux SMS géolocalisés, préférant s'en remettre à Facebook et Twitter pour alerter la population sur les réseaux sociaux en cas de péril majeur.

Le texte doit encore être validé au Conseil européen le mois prochain, ce qui ne devrait être qu'une formalité. La France et les autres États membres auront alors jusqu'à mai 2022 pour transposer la directive européenne dans le droit national et faire en sorte que les citoyens puissent être informés sur leur téléphone en cas d'alerte, soit par diffusion cellulaire, soit pas SMS localisé. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Attentats Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795577213
Bientôt un système européen d'alerte attentat par SMS
Bientôt un système européen d'alerte attentat par SMS
Le Parlement européen a voté pour la mise en place d'un système d'alerte commun dans les pays membres. Depuis l'échec de SAIP, la France s'en remet aux réseaux sociaux pour prévenir les populations. Elle dispose de trois ans et demi pour se conformer au droit européen.
https://www.rtl.fr/actu/futur/bientot-un-systeme-europeen-d-alerte-attentat-par-sms-7795577213
2018-11-14 20:02:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/KpQASk4JtXoGOnSna6irdQ/330v220-2/online/image/2018/0424/7793141452_evry-une-entreprise-a-licencie-tous-ses-salaries-par-sms-photo-d-illustration.jpg