3 min de lecture Connecté

Avec le RCS, Google prépare la succession du SMS

Évolution du classique SMS, le Rich Communication Services apporte des fonctionnalités plus riches proches de celles proposées par les messageries instantanées. Ce protocole pourrait s'imposer par la volonté de Google qui l'a intégré à Android au début de l'année.

Un téléphone portable (illustration)
Un téléphone portable (illustration) Crédit : AFP / Archives, Roslan Rahman
BenjaminHuepro
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Après 25 ans de bons et loyaux services, le SMS pourrait bientôt tirer sa révérence. Standard né en 1992, le Short Message Service est devenu le moyen de communication le plus populaire au monde. 200.000 SMS sont envoyés chaque seconde à travers la planète et quelque 200 millions ont été échangés par les Français l'an dernier. 

Mais depuis l'introduction du MMS en 2002, le SMS n'a guère évolué, tombant peu à peu en désuétude face à l'avènement des applications de messagerie aux fonctionnalités plus avancées. Facebook Messenger et WhatsApp sont utilisés par plus d'un milliard d'utilisateurs, QQ et WeChat par plus de 800 millions et la liste des services de messagerie dépassant les 100 millions d'utilisateurs croît de jour en jour (Snapchat, Skype,Telegram, Viber, Line, BBM). Le volume de leurs échanges dépasse aujourd'hui celui des SMS.

Plus de possibilités via le réseau 4G

Désireux de ne pas perdre la main sur cet usage clé de la téléphonie mobile face à des services utilisant les réseaux de données sans leur verser un centime, les opérateurs télécoms réunis au sein de la GSM Association ont soutenu en 2008 la création d'un nouveau protocole, le RCS. Déjà utilisé sous l'appellation commerciale de Joyn par certains opérateurs européens (Orange, via son application Libon) et asiatiques, le Rich Communication Services est une technologie moderne offrant plus de possibilités que les 160 caractères du SMS. 

À lire aussi
Une adolescente qui utilise son téléphone (photo d'illustration). Connecté
Comment savoir si on vous ment par SMS ou messagerie électronique
Le protocole RCS permet d'enrichir les messages
Le protocole RCS permet d'enrichir les messages Crédit : Google

Ce protocole permet d'envoyer des textes, documents ou images et de passer des appels vocaux et vidéos sans limite de taille, en haute résolution. Le RCS donne permet aussi d'engager des discussions de groupe et d'envoyer des documents interactifs directement dans un message, comme un billet de train, une réservation de restaurant avec emplacement Google Maps. Il donne aussi accès à des statistiques complètes comme l'accusé de réception, l'heure et le temps moyen de lecture ou le taux de clic d'un message.

À la différence du SMS, qui utilise le réseau GSM, le RCS passe par le protocole IP et le réseau internet 4G. Il nécessite d'être couvert par la 4G pour une utilisation optimale. À ce jour, les opérateurs français déclarent couvrir deux tiers du territoire et entre 80 et 89% de la population en 4G. Le RCS a aussi besoin de deux terminaux compatibles. Sinon, il est automatiquement transformé en SMS et propose les contenus qu'il ne peut pas afficher sous la forme d'un lien hypertexte.

Des débouchés fructueux pour les annonceurs et les opérateurs

Doté d'un fort potentiel pour le travail collaboratif et le marketing, ce protocole séduit particulièrement les annonceurs qui pourront envoyer des messages plus sophistiqués et adapter les contenus à leurs clients. Ils pourront aussi s'en servir de support pour leurs robots conversationnels qui pourront proposer des services directement depuis l'application de messagerie du smartphone. Une compagnie aérienne pourrait ainsi permettre à ses clients de s'enregistrer directement par RCS puis leur proposer différents services sans quitter l'interface de la messagerie, comme le permet Facebook Messenger depuis plusieurs mois. 

Le RCS offre de nombreuses possibilités aux entreprises
Le RCS offre de nombreuses possibilités aux entreprises Crédit : Google

Le RCS présente aussi un intérêt pour les opérateurs. Les échanges de fichiers effectués au-delà de l'enveloppe de données allouée dans le forfait des abonnés pourront être facturés. Comme à l'époque où les SMS, qui sont désormais offerts, étaient facturés à l'unité. Une manne potentielle sur laquelle les opérateurs ne crachent pas alors qu'ils doivent composer avec le manque à gagner engendré par la fin du roaming en Europe à partir du 15 juin.

Google à la manoeuvre

Soutenu par Google, qui voit en lui le moyen de rivaliser avec Facebook Messenger et iMessages, le RCS est intégré au système d'exploitation mobile Android dans l'application Android Messages depuis le début de l'année afin de proposer ce protocole par défaut aux possesseurs de Sony, LG, Motorola, ZTE, Nokia, HTC et Wiko, notamment. Google a aussi poussé une plateforme de cloud computing baptisée Jibe sur laquelle les opérateurs et les entreprises peuvent favoriser son déploiement. Utilisé par une dizaine de constructeurs (Huawei, Samsung, Sony, Nokia, HTC, notamment) et une cinquantaine d'opérateurs (dont Orange et SFR en France), le RCS permet à ce jour de connecter plus d'un milliard de personnes à travers le monde.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Google SMS
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788942698
Avec le RCS, Google prépare la succession du SMS
Avec le RCS, Google prépare la succession du SMS
Évolution du classique SMS, le Rich Communication Services apporte des fonctionnalités plus riches proches de celles proposées par les messageries instantanées. Ce protocole pourrait s'imposer par la volonté de Google qui l'a intégré à Android au début de l'année.
https://www.rtl.fr/actu/futur/avec-le-rcs-google-prepare-la-succession-du-sms-7788942698
2017-06-13 21:38:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/GPxKpfeDWqiU_jMYTZzfGw/330v220-2/online/image/2016/1101/7785543321_un-telephone-portable-illustration.jpg