3 min de lecture Connecté

Avant le Galaxy Fold, les lancements chaotiques du Galaxy Note 7 et de l'iPhone 6

Samsung a décidé de repousser la sortie de son premier smartphone pliable pour faire la lumière sur des problèmes d'écran. Un épisode qui rappelle le fiasco du lancement du Note 7 et les mésaventures vécues par certains modèles d'iPhone.

En 2014, Apple a fait face au bendgate de l'iPhone 6
En 2014, Apple a fait face au bendgate de l'iPhone 6 Crédit : Unbox Therapy
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Près de trois ans après le fiasco du lancement du Galaxy Note 7, le report de la commercialisation du Galaxy Fold dessine un nouveau revers pour Samsung qui se targuait d'être le premier constructeur à proposer au grand public un smartphone doté d'un écran pliable. Mais cette décision devrait éviter au groupe sud-coréen de répéter le naufrage industriel qu'il a vécu fin 2016, lorsqu'il avait fallu retirer le Note 7 du commerce à cause de batteries qui prenaient feu voire explosaient sous les yeux de clients médusés. 

La pression devenait difficile à supporter pour le géant coréen. Ces derniers jours, la presse américaine a tiré à boulets rouges sur le Fold. Après 48 heures de test seulement, plusieurs journalistes et youtubeurs spécialisés ont rencontré des bugs majeurs liés à l'écran pliable du smartphone, pourtant annoncé comme révolutionnaire. Le Fold devait voir le jour le 26 avril aux États-Unis, puis le 3 mai en France et dans d'autres pays. Samsung a préféré retarder la sortie de l'appareil et ouvrir une enquête pour faire la lumière sur ces dysfonctionnements.

Samsung perd pour l'instant une guerre dans la bataille pour l'innovation qu'il dispute à Huawei, dont le propre modèle pliable, le Mate X, doit être lancé plus tard dans l'année avec une conception différente. En attendant que ce dernier passe ses premiers tests d'utilisation, l'image du Fold sera très certainement ternie dans l'esprit des consommateurs. Mais le premier vendeur mondial de smartphones a tiré les leçons de la débâcle du Note 7. À l'époque, la marque avait tardé à réagir aux premiers rapports mentionnant des cas de combustion de batteries. Plusieurs séries d'incendies et deux générations de batteries plus tard, elle était contrainte d'annuler sa commercialisation et de lancer un coûteux programme de rappel. Un fiasco estimé à quasiment 5 milliards de dollars.

>
(VIDEO) SAMSUNG GALAXY NOTE 7 EXPLOSION CAUGHT ON CAMERA COMPILATION

L'"antennagate" et le "bendgate" de l'iPhone

Le constructeur sud-coréen n'est pas le seul à avoir fais les frais d'un lancement de smartphone chaotique. Son rival américain Apple, pourtant réputé pour la qualité et la résistance de ses produits, a aussi connu son lot de mésaventures les jours suivant la sortie de certains modèles d'iPhone. En 2010, quelques heures après le lancement de l'iPhone 4, des utilisateurs se sont plaints de problèmes de réception liés au contact entre la main et certains coins du téléphone. Pour la première fois, l'antenne de l'iPhone n'était pas interne mais intégrée au cerclage métallique sur les bordures du téléphone. Une prouesse d'ingénierie, selon Steve Jobs, qui n'admettra jamais un défaut de conception mais suggérera à ses clients de tenir leur iPhone autrement avant de leur offrir une housse de protection isolante pour clore l'"antennagate".

>
2010 - Apple iPhone 4 ANTENNA-GATE Press Conference.
À lire aussi
Un smartphone affichant une batterie faible (illustration) Connecté
Pourquoi il est déconseillé de recharger son smartphone sur une prise publique

Quatre ans plus tard, rebelote. Dans la foulée du lancement de l'iPhone 6, des acheteurs se plaignent de voir leur appareil se déformer dans leur poche. Les réseaux sociaux et la concurrence s'emballent rapidement autour du "Bendgate". À l'époque, Apple minimise le problème et explique que les les cas d'iPhone tordus restent marginaux. Mais la polémique enfle et la firme est contrainte d'ouvrir les portes de ses usines à son siège californien de Cupertino pour montrer aux journalistes comment sont mis à l'épreuve ses produits lors des tests de qualité. Cela n'empêchera pas Apple de continuer à vendre toujours plus d'iPhone les années suivantes.

La rédaction vous recommande

 

Lire la suite
Connecté Smartphone Fil Futur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants