1 min de lecture Internet

Attention aux demandes de rançon sur Internet

REPLAY - Les demandes de rançon en ligne refont leur apparition sur Internet. Les pirates réclament jusqu'à 1000 euros.

Sophie Jousselin Innovations week-end Sophie Joussellin
>
Innovation Week-End du 07/02/2015 Crédit Image : DENIS CHARLET / AFP | Crédit Média : Sophie Joussellin | Durée : | Date : La page de l'émission
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
Journaliste RTL

Les demandes de rançon via Internet reviennent en force selon plusieurs experts en cybercriminalité. Les pirates bloquent votre ordinateur, cryptent toutes vos données et vous ne pouvez plus avoir accès à quoi que ce soit. Pour débloquer la situation et redonner accès à votre ordinateur, ils vous demandent de payer une rançon de quelques centaines à plusieurs milliers d'euros.

Les pirates installent ces rançongiciels ou ransomwares par un procédé très classique : soit par le biais d'une pièce jointe dans un mail - vous cliquez dessus et vous installez sans le savoir le petit logiciel qui va bloquer la machine - soit ils exploitent une faille informatique, un défaut de fabrication dans un logiciel pour pénétrer dans votre ordinateur et mettre en action ce logiciel.

Après le virus Gendarmerie voici Cryptolocker

A partir de ce moment, votre machine se fige et un message apparaît sur l'écran. Il y a quelques années, il y avait le virus "gendarmerie". Le message était donc à l'entête des forces de l'ordre et expliquait que des activités illicites de téléchargement avaient été repérées sur votre ordinateur et que vous deviez payer une amende de 200€ pour retrouver l'usage de votre machine. On vous expliquait comment payer via des systèmes de paiement assez peu habituels.

Depuis quelques semaines la nouvelle version du rançongiciel "Cryptoware" bloque de plus en plus de machines. Les pirates réclament 500 euros ou dollars ça dépend alors qu'un compte à rebours est lancé. A la fin de ce décompte, le prix à payer est doublé !

Payer ou pas ?

À lire aussi
Un ours a fait une sieste dans une piscine pour enfants, aux États-Unis. États-Unis
États-Unis : une femme retrouve un ours dormant dans la piscine pour enfants

En général il ne faut pas payer parce que ça ne sert à rien : soit les pirates ne débloquent pas la machine, soit ils la débloquent 48 heures et de nouveau cryptent vos données.

Sur les anciens rançongiciels type Gendarmerie, une parade existait et on pouvait réparer. Le nouveau Cryptoware semble beaucoup plus coriace et on est souvent obligé d'écraser le disque dur et de tout réinstaller. Il est donc important de faire des sauvegardes de ses données sur un disque dur externe par exemple.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Internet Réseaux sociaux Smartphone
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants