4 min de lecture Connecté

Attaqué par Microsoft, Apple retarde l'échéance

Challengé par Microsoft dans la création et l'innovation, Apple a procédé à des annonces attendues jeudi 27 octobre à Cupertino et réservé sa riposte pour plus tard.

Apple a dévoilé un nouveau MacBook Pro jeudi 27 octobre 2016
Apple a dévoilé un nouveau MacBook Pro jeudi 27 octobre 2016 Crédit : AFP
BenjaminHuepro
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Au lendemain des annonces de Microsoft à New York, Apple était guetté au tournant. Alors que toutes ses lignes de produit sont à l'arrêt, la marque à la pomme tenait un Mac Event à Cupertino jeudi soir pour présenter la nouvelle gamme de MacBook. Une mise à jour attendue de longue-date car le MacBook Pro n'avait pas bénéficié d'un lifting depuis plus de 500 jours, et quasiment 600 jours pour le MacBook Air. 

Même si la plupart des caractéristiques des nouvelles machines avaient fuité dans la presse spécialisée en début de semaine, Tim Cook ne s'en est pas laissé compter. Le PDG d'Apple a égrainé les nouveautés de ses ordinateurs portables pendant 90 minutes d'une keynote finalement sans surprise, comme l'était celle de la présentation de l'iPhone 7 au début du mois de septembre à San Francisco.

Une barre tactile dans le clavier, exit le MacBook Air

La vedette de la soirée était bien entendu le MacBook Pro. Comme prévu, l'ordinateur portable le plus haut de gamme d'Apple gagne une barre de fonctions OLED tactile à la place de l'habituelle barre d'outils surmontant le clavier. Intelligente et dynamique, la nouvelle Touch Bar introduit de nouvelles interactions entre l'utilisateur et les ordinateurs Apple en affichant des informations contextuelles, des icônes et des raccourcis qui changent en fonction des logiciels. Elle affiche les favoris et la barre de recherche du navigateur Safari, les emojis dans Messages, des fonctions de mise en page rapide dans Office, des suggestions prédictives pendant la saisie et offre de nombreux raccourcis pour les logiciels de retouche de photos et de montage vidéo Photoshop et Final Cut Pro. Elle accueille aussi un bouton dédié à Siri et un capteur d'empreinte digitale Touch ID qui peut être utilisé pour passer d'une session à une autre et pour payer via Apple Pay.

À lire aussi
Une femme lit un livre numérique au Mexique, en décembre 2013 (Illustration) Connecté
6 novembre 2037 : un algorithme pour écrire le roman de sa vie
Le MacBook Pro nouvelle génération
Le MacBook Pro nouvelle génération

Le MacBook Pro gagne aussi un nouveau trackpad. Plus large, il occupe deux fois plus d'espace que l'ancien et bénéficie de la technologie Force Touch similaire à celle des derniers iPhone qui permet d'accéder à des raccourcis en fonction de la pression exercée. Le clavier adopte des touches dites "papillon" semblables à celles du MacBook Retina de 12 pouces commercialisé l'an dernier. La connectique évolue avec la disparition des ports USB classiques. On retrouve à la place quatre ports USB-C compatibles Thunderbolt 3 capables de charger l'appareil, de transférer des fichiers et de streamer des flux HDMI...ainsi qu'une prise audio jack. En revanche, la recharge MagSafe aimantée disparaît, tout comme le port pour carte SD. L'écran est annoncé 67% plus lumineux avec 25% de couleurs supplémentaires. Sous le capot, Apple a privilégié la dernière génération de puces Intel Core i7 et la carte graphique AMD Radeon Polaris.

Apple a profité de l'événement pour sonner le glas du MacBook Air de 11 pouces. Par effet domino, le MacBook Air 13 pouces cède sa place à une configuration light du MacBook Pro 13 pouces dépourvue de TouchBar Oled, avec seulement deux ports USB-C Thunderbolt 3 et un processeur Intel Core i5. La gamme de MacBook s'articule désormais de la façon suivante suivante : un premier prix à 1.299 euros et deux versions 13 et 15 pouces avec barre d'outils intelligente à partir de 1.999 et 2.399 euros. Ces deux modèles seront disponibles d'ici deux à trois semaines. Le MacBook de 12 pouces mis à jour au printemps viendra ensuite compléter la panoplie et sceller définitivement le sort des MacBook Air. 

Apple fait durer le suspense

Apple clôt ainsi de façon attendue une semaine charnière pour le marché de l'ordinateur personnel, où la rivalité historique qu'il livre à Microsoft depuis plus de quarante ans a pris une nouvelle tournure. Porté par le succès de sa stratégie d'investissements dans le cloud initiée ces dernières années, la firme fondée par Bill Gates a revu intégralement son offre matérielle et logicielle à destination des créatifs mercredi. En dévoilant un environnement complet de création 3D comprenant des outils d'édition, d'imagerie et de projection compatibles avec une plateforme de réalité augmentée Hololens, Microsoft a proposé une vision stimulante pour son système d'exploitation Windows 10 et pris les devants dans la création et l'innovation.

Microsoft jette un pont entre la 3D et la réalité augmentée
Microsoft jette un pont entre la 3D et la réalité augmentée Crédit : Capture d'écran

À 24 heures d'intervalle, Microsoft a fait la démonstration des capacités de son écosystème 3D en intégrant une chaise de salon virtuelle dans un mobilier réel pendant qu'Apple mettait en avant des logiciels de montage vidéo et de retouche photo. Microsoft a aussi présenté des ordinateurs portables à écran tactile détachable quand Apple a seulement intégré une barre d'outils tactile à ses laptops. L'entreprise dirigée par Satya Nadella a en quelque sorte pris date pour l'avenir quand Apple s'est contenté d'améliorer l'existant et son offre à destination des professionnels. Challengé sur son pré-carré, la firme de Cupertino a fait comme si de rien n'était. Il faudra sans doute attendre le printemps 2017 et la mise à jour de l'iMac et du Mac Pro pour voir se préciser les contours de sa riposte.

Enfin, Apple a aussi fait un pas supplémentaire vers une offre de télévision complète. La marque à la pomme a annoncé dans les premières minutes de la keynote le lancement d'une application TV permettant d'accéder à tous les programmes de l'Apple TV depuis un appareil iOS. Décrite comme "une expérience de télévision unifiée" par le vice-président d'Apple, Eddy Cue, elle synchronise les contenus entre le boîtier TV, l'iPad et l'iPhone et permet notamment de reprendre la lecture d'un programme depuis un autre appareil. Bémol, en revanche, selon Wired, Apple lancerait son application sans Netflix et Amazon, deux des plus gros acteurs du marché du streaming.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Apple Microsoft
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785484616
Attaqué par Microsoft, Apple retarde l'échéance
Attaqué par Microsoft, Apple retarde l'échéance
Challengé par Microsoft dans la création et l'innovation, Apple a procédé à des annonces attendues jeudi 27 octobre à Cupertino et réservé sa riposte pour plus tard.
https://www.rtl.fr/actu/futur/attaque-par-microsoft-apple-repousse-l-echeance-7785484616
2016-10-28 06:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/doAQ7psDD-HW8q-AYPoYLQ/330v220-2/online/image/2016/1027/7785485363_apple-a-devoile-un-nouveau-macbook-pro-jeudi-27-octobre-2016.jpg