1 min de lecture Connecté

Arnaque : attention aux faux mails de Paypal réclamant des impayés

En seulement quelques jours, les cybercriminels ont réussi à piéger plus de 700.000 personnes à travers l’Europe en se faisant passer pour PayPal pour réclamer le paiement d’un impayé sous peine de poursuites judiciaires.

Un clavier d'ordinateur (illustration).
Un clavier d'ordinateur (illustration). Crédit : SAUL LOEB / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

C’est une campagne de phishing d’une ampleur européenne. En quelques jours, environ 700.000 personnes ont été visées par une cyber-arnaque menée par des pirates qui se font passer pour PayPal, rapporte BFMTV Tech sur son site. Selon l’entreprise française de sécurité informatique Vade Secure, les internautes, qui sont pour l’essentiel basés en France, au Portugal et en Espagne, ont reçu des courriels menaçants rédigés dans leur langue exigeant le paiement d’un abonnement impayé pour éviter des poursuites judiciaires.

Le mode opératoire des cybercriminels est bien rodé. Il consiste en un mail pressant, comportant l’en-tête d’une entreprise et portant la mention "dernier avis avant action judiciaire". L’expéditeur menace de "mandater son collaborateur huissier de justice afin d’obtenir une condamnation judiciaire" si le destinataire ne s’acquitte pas d’une somme d’environ 45 euros. Un faible montant censé inciter les internautes à payer. Trois modes de règlement sont proposés : un site Web, un numéro de téléphone surtaxé et une page PayPal, vers laquelle les victimes sont invitées à se diriger.

Il est facile d’éviter de tomber dans le piège du phishing en respectant certains principes élémentaires de sécurité informatique. Contrairement à cette arnaque, par exemple, un service de paiement en ligne officiel ne demandera jamais de régler un impayé via un service tiers comme PayPal. D’une manière générale, il faut faire attention aux détails dans la rédaction d’un mail ou dans les adresses des liens qu’il comporte afin de déceler des incohérences susceptibles de trahir leur caractère frauduleux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Arnaque Cybersécurité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants