2 min de lecture Ariane

Ariane 5 s'offre une grosse frayeur pour son premier lancement de l'année

Le premier lancement de l'année d'Ariane 5 a été perturbé par une perte de contact avec les satellites embarqués à bord de la fusée européenne.

>
Décollage d'Ariane 5 VA241 (25/01/18) / Ariane 5 launch VA241 (25 January 2018) Crédit Image : CNES | Durée : |
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Ariane 5 peut respirer. La fusée européenne s'est offert une grosse frayeur pour son premier lancement de l'année. Deux satellites de télécommunications ont décollé à bord du lanceur européen jeudi 25 janvier à 19h20 (23h20, heure de Paris) depuis le centre spatial guyanais de Kourou. Il s'agit du satellite SES-14 pour l'opérateur luxembourgeois SES et du satellite Al Yah 3 pour Yahsat, l'opérateur des Emirats Arabes Unis. 

Fait inhabituel pour un lanceur de la fiabilité d'Ariane 5, ils n'ont plus communiqué avec le centre de contrôle. Depuis le centre spatial de Kourou, le PDG d'Arianespace, Stéphane Israël, a rapidement évoqué "une anomalie" à l'origine "d'une perte de contact avec le lanceur au cours de sa mission". 


Quelques secondes après l'allumage de l'étage supérieur de la fusée, la deuxième station télémétrique n'a pas obtenu la télémesure du lanceur, a précisé ArianeSpace. L'absence de télémesure a duré jusqu'à la fin de la mission. Au total, le silence radio aura duré plus de neuf minutes.

À lire aussi
Une reproduction de l'Ariane 6 à Berlin économie
Les actualités du 6h30 - Le groupe Ariane va devoir supprimer plus de 2.000 postes

Contact rétabli, la mission continue

ArianeSpace a finalement indiqué dans un communiqué publié dans la nuit de jeudi à vendredi que les deux satellites ont bien été mis en orbite. Ils communiquent désormais avec leur centre de contrôle et leurs missions se poursuivent. "SES-14 est en bonne santé et en route, en dépit de l'anomalie" rencontrée au lancement depuis la Guyane française, a indiqué de son côté SES dans un communiqué. 

Le satellite SES-14 héberge une charge scientifique pour le programme d'exploration de la Nasa intitulé GOLD (Global-scale Observation of the Limb and Disk), un programme qui doit notamment permettre, depuis une orbite géostationnaire, de reconstituer toutes les demi-heures une image complète du disque terrestre.


Construit par Airbus Defence and Space à Toulouse, SES-14, d'un peu plus de 4,4 tonnes au décollage, est le 53e satellite de l'opérateur SES (Société Européenne de Satellites) à être lancé par Arianespace depuis 1984. Construit par Orbital ATK, Al Yah 3, d'une masse au décollage proche de 3,8 tonnes est le deuxième satellite à être emporté  pour l'opérateur Yahsat (Al Yah Satellite Communications Company), après un premier lancement en 2011. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ariane Espace Propulsé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791993993
Ariane 5 s'offre une grosse frayeur pour son premier lancement de l'année
Ariane 5 s'offre une grosse frayeur pour son premier lancement de l'année
Le premier lancement de l'année d'Ariane 5 a été perturbé par une perte de contact avec les satellites embarqués à bord de la fusée européenne.
https://www.rtl.fr/actu/futur/ariane-5-s-offre-une-grosse-frayeur-pour-son-premier-lancement-de-l-annee-7791993993
2018-01-26 12:51:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/yvbtTBdM7__4ypFi8VhSAw/330v220-2/online/image/2018/0126/7791994391_ariane-5-s-est-offert-un-premier-lancement-laborieux.JPG