4 min de lecture Connecté

Apple WWDC : iOS 14, iPhone, iMac... Quelles annonces pour la keynote de lundi ?

Apple a donné rendez-vous lundi 22 juin pour l'ouverture de sa conférence annuelle des développeurs où est annoncé chaque année le futur de l'iPhone, de l'iPad et du Mac.

La prochaine conférence d'Apple sera seulement diffusée en streaming
La prochaine conférence d'Apple sera seulement diffusée en streaming Crédit : Apple
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Huit mois après la dernière keynote, Apple organise une nouvelle conférence ce lundi 22 juin. Le PDG du groupe, Tim Cook, ouvrira la World Wide Developers Conference (WWDC) à partir de 19 heures (heure de Paris) pour lever le voile sur les prochaines fonctions de l'iPhone, les nouveautés logicielles des autres produits de l'entreprise et peut-être aussi un certain nombre de surprises.

Au même titre que la keynote de présentation de l'iPhone, la WWDC s'est imposée comme l'un des moments forts du calendrier d'Apple. Depuis le début des années 1980, Apple organise cette grande réunion qui rassemble durant plusieurs jours les développeurs et les entreprises de son écosystème pour partager avec eux les nouvelles orientations logicielles du groupe.

Crise sanitaire oblige, l'événement sera 100% virtuel cette année. Apple a troqué son cadre californien habituel de San José pour une conférence et des ateliers totalement diffusés en streaming sur une chaîne YouTube. Des millions de développeurs ont été conviés gratuitement pour l'occasion alors qu'il faut débourser plusieurs milliers d'euros pour y assister en temps normal.

Les nouvelles fonctions d'iOS 14 à venir sur l'iPhone

Comme tous les ans, l'essentiel de la conférence d'ouverture sera consacrée à la nouvelle version d'iOS. Le système d'exploitation de l'iPhone devrait gagner un certain nombre de fonctionnalités qui viendront enrichir l'expérience des utilisateurs cet automne.

À lire aussi
Éric Piolle lors du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI le 5 juillet 2020 EELV
5G et porno : "C'est ça le progrès ?", s'interroge le maire EELV Éric Piolle

L'an passé, iOS 13 avait mis l'accent sur le confort d'utilisation, avec l'intégration du Dark mode et de nouvelles options de confidentialité pour mieux protéger la vie privée des utilisateurs. Apple devrait privilégier l'ouverture cette année avec la possibilité de définir des applications tierces comme applications par défaut à la place de Safari, Mails et Apple Music. Il sera ainsi possible d'utiliser directement Google pour accéder à Internet, faire des recherches en ligne ou consulter ses mails et Spotify ou Deezer pour écouter de la musique en streaming. Safari devrait gagner quelques nouveautés comme la traduction intégrée ou les annotations avec l'Apple Pencil.

On s'attend également à un mode multitâche plus poussé, faisant apparaître les applications quatre à quatre et non plus juxtaposées côte à côte, l'arrivée des widgets et à un affichage des applications sous la forme d'une liste sur l'écran d'accueil plutôt que selon la grille habituelle. Il sera ainsi possible de mettre en avant les plus utilisées, celles qui ont le plus de notifications à consulter ou celles qui sont suggérées par Siri en fonction des habitudes du quotidien.

>
EXCLUSIVE iOS 14 Beta internal build reveals New AppSwitcher /Multitasking for iPhone

L'application Messages devrait gagner de nouvelles options déjà proposées par la plupart des messageries concurrentes. Il devrait être possible de mentionner quelqu'un dans une conversation en précédant son nom d'un "@", même si cette personne a mis la discussion en sourdine. L'application devrait aussi laisser la possibilité de supprimer un message de la conversation, de marquer un message comme non lu et d'ajouter un statut pour indiquer à ses correspondants si l'on est actif ou non. Enfin, comme dans les discussions individuelles, les conversations de groupe pourraient indiquer lorsqu'un utilisateur est en train de rédiger un message.

Selon les dernières rumeurs, iOS 14 pourrait être compatible avec tous les iPhone qui peuvent faire tourner iOS 13. Tous les iPhone depuis les modèles SE et 6s pourraient donc installer la mise à jour sans problème cet automne. De son côté, iPadOS 14 serait disponible pour tous les iPad depuis l'iPad mini 5, l'iPad Air 3 et l'iPad 5. 

La version pour iPad d'iOS devrait ajouter de nouvelles options pour tirer profit du trackpad lancé ce printemps et permettre d'utiliser la tablette à la manière d'un ordinateur pour les tâches de bureautique. Apple travaillerait également sur le support de l'écriture manuscrite avec l'Apple Pencil pour convertir en texte dactylographié les notes manuscrites prises dans les applications Messages, Mails ou Calendriers.

Le début d'une nouvelle ère pour le Mac

La WWDC 2020 pourrait marquer le début d'une nouvelle ère pour le Mac. Apple devrait annoncer le début de la migration de ses ordinateurs des puces Intel vers des processeurs maison conçus sur la même architecture ARM que celui de l'iPhone. Cela permettrait à Apple d'harmoniser davantage le fonctionnement des applications entre ses différents appareils tout en offrant à ses ordinateurs de meilleures performances et une autonomie supérieure.

La conférence pourrait être l'occasion de découvrir enfin les AirTags, des objets connectés de la taille d'une pince à linge à attacher à des appareils non connectés pour pouvoir les suivre en Bluetooth et les retrouver plus facilement avec une application dédiée et en se fiant au son qu'ils émettent en fonction de la distance, selon que l'on chauffe ou refroidisse. 

Apple aurait aussi un nouvel iMac dans les cartons, avec un look plus en phase avec l'esthétique affinée du dernier iPad Pro, un stockage SSD et de nouvelles fonctionnalités maison comme le système de reconnaissance faciale Face ID et la puce T2 pour sécuriser son contenu. Un nouveau boîtier multimédia Apple TV 4K et une enceinte connectée HomePod plus abordable ne sont pas à exclure non plus.

Enfin, il sera intéressant d'observer si Apple profite de cette tribune médiatique pour clarifier les règles de l'App Store, son magasin d'applications visé par une enquête antitrust en Europe et aux Etats-Unis et au coeur d'une bataille avec plusieurs éditeurs d'applications (Netflix, Epic Games, Tinder, Spotify) vent debout contre la commission de 30% prélevée par Apple sur chaque transaction transitant par son store.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Apple Iphone
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants