3 min de lecture Connecté

Apple, Samsung, Sony...Ce qu'il faut retenir du salon du mobile de Barcelone

L'édition 2018 du salon mondial du mobile a fermé ses portes jeudi 1er mars à Barcelone. Une édition qui a confirmé l'influence d'Apple sur le marché et les progrès des smartphones à moins de 200 euros.

Le Galaxy S9 met l'accent sur l'image
Crédit Image : AFP

Le Mobile World Congress (MWC), le congrès mondial du mobile, a fermé ses portes jeudi 1er mars à Barcelone. Dans un contexte tendu entre Madrid et les indépendantistes catalans, cette édition 2018 du salon a confirmé que le monde de la téléphonie connaissait une période de transition depuis plusieurs années. 

En attendant les technologies de rupture qui accompagneront la prochaine génération de téléphonie mobile 5G, dont les réseaux ne seront pas déployés à grande échelle avant 2019 ou 2020, les marques se contentent d'améliorer les usages existants à défaut de révolutionner le secteur. 

Sans surprise, le salon catalan a ainsi confirmé que les tendances en cours dans la mobilité comme l'intégration de toujours plus de technologies héritées des appareils photos dans les smartphones, la généralisation des écrans au ratio 18:9 à tous les segments du marché et l'influence intacte d'Apple sur le marché.

L'ombre d'Apple a plané sur Barcelone

Même sans être présent sur le salon, Apple a réussi à dominer l'événement. Six mois après la présentation de l'iPhone X, son encoche a été l'une des stars du salon. Raillée par la presse et la concurrence l'an passé, cette particularité esthétique s'est transformée en argument marketing pour de nombreux constructeurs Android. Asus et Wiko y voient le modèle à suivre pour répondre aux attentes des consommateurs en matière de surface d'affichage. Les constructeurs chinois low-cost un moyen de capter l'attention du public en surfant sur l'image de l'iPhone X.

Apple était aussi à la fête lors de la conférence de son grand rival sud-coréen Samsung. Le premier vendeur mondial de smartphones a repris à son compte la fonctionnalité Animojis lancée par Apple cet automne avec l'iPhone X. Le Galaxy S9 permet ainsi de créer des avatars en trois dimensions qui reprennent en temps réel les expressions faciales de l'utilisateur de façon plus ou moins réaliste. Les premiers tests ont montré que la coordination demandait à être perfectionnée. Mais la fonctionnalité pourrait avoir de l'avenir à la faveur de son ouverture aux messageries tierces.

Les nouveautés du Galaxy S9 de Samsung
Crédit Média : RTLnet Crédit Image : dailymotion

Des smartphones de plus en plus calés en photo

Smartphone phare du salon, le Galaxy S9 a posé les bases d'une nouvelle génération d'appareils photos embarqués dans les mobiles. Pour la première fois dans l'histoire de l'industrie, un smartphone intègre un objectif à ouverture variable en plus d'une stabilisation optique de l'image. En fonction des conditions d'exposition, le capteur du S9 peut jongler entre une grande ouverture f/1,5 pour capter plus de lumière et une petite ouverture f/2,4 pour augmenter la profondeur de champ en haute lumière (f/2,4).

Sony a également promis des merveilles en basse lumière en dévoilant un nouveau module photo capable de monter à 51 200 ISO en photo et 12 800 ISO en vidéo. Une sensibilité proche de celle des appareils photo Reflex qui permettrait de capturer beaucoup plus de lumière. Ce module est voué à intégrer les smartphones Xperia à l'avenir. À titre de comparaison, le capteur 19 Mpx embarqué par les Xperia XZ2 dévoilés cette année à Barcelone de dépasse pas 12 800 ISO en photo et 4000 ISO en vidéo.

Du 18:9 pour tous les prix et un haut de gamme 5 pouces

Le salon a confirmé le dynamisme du marché des smartphones à moins de 200 euros. Les marques n'hésitent plus à proposer des dalles panoramiques 18:9 à partir de 150 euros. Certaines fonctionnalités qui étaient jusqu'ici réservées aux appareils haut de gamme sont désormais accessibles pour ce prix, comme la reconnaissance faciale et la stabilisation optique à l'avant et à l'arrière chez le Wiko View 2, la reconnaissance faciale et un double objectif grand angle chez le Série 5 d'Alcatel et la charge rapide et sans-fil QI chez le TH701 Connect de Thomson.

Enfin, le congrès a réservé quelques bonnes surprises, comme l'annonce chez Sony d'un smartphone de 5 pouces aux composants haut de gamme. Le constructeur japonais a décliné la plupart des fonctionnalités (Snapdragon 845, vidéo 4K HDR, super ralentis 960 fps Full HD, charge rapide, étanchéité) de son nouveau flagship Xperia XZ2 dans un appareil plus compact au ratio 18:9. Le XZ2 Compact se retrouve ainsi quasiment sans équivalent sur le marché.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés