2 min de lecture Connecté

Apple veut développer ses propres puces graphiques pour booster les capacités de l’iPhone

Les processeurs graphiques permettent de réaliser un très grand nombre d'opérations simultanées et sont au coeur du développement des fonctionnalités liées à la vidéo, à l'intelligence artificielle et à la réalité virtuelle ou augmentée.

La puce A10 Fusion de l'iPhone 7 d'Apple
La puce A10 Fusion de l'iPhone 7 d'Apple Crédit : Apple
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Entre Apple et Imagination Technologies, le divorce est quasiment consommé. Le géant de l’informatique américain a annoncé qu’il allait rompre ses relations commerciales avec la société britannique qui lui fournit les technologies de puces graphiques pour l’iPhone, l’iPad et les autres terminaux mobiles depuis près de dix ans. La marque à la pomme a décidé de cesser sa collaboration avec l’entreprise "d’ici quinze à vingt-quatre mois" afin de développer ses propres GPU, a indiqué Imagination Technologies dans un communiqué avant de voir son cours en bourse s’effondrer de plus de 60%. Cette annonce pourrait être fatale au fabricant de semi-conducteurs britanniques dont la moitié du chiffre d’affaires est générée par son partenariat avec Apple.


Cela fait plusieurs années qu’Apple souhaite reprendre la main sur la conception de ses puces graphiques, à l’instar de la partie processeur (la puce Apple AX), développée par des ingénieurs maison depuis 2010. La firme de Cupertino a débauché plusieurs cadres d’Imagination Technologies ces dernières années et des rumeurs ont fait état de velléité de rachat l’an dernier.  La société californienne a également mis sa patte dans la conception des puces PowerVR d’Imagination Technologies lors de la fabrication de l’iPhone 7.

Une évolution naturelle

Rapatrier en interne la conception d’un composant majeur est une stratégie logique. Cela permet à Apple de ne pas être dépendant des évolutions technologiques de son fournisseur et de réaliser des économies en contrôlant la production de bout en bout. Les circuits intégrés ont un rôle de plus en plus important dans la composition des smartphones. Ils permettent de réaliser un très grand nombre d'opérations simultanées et sont au coeur du développement des fonctionnalités liées à la vidéo, à l'intelligence artificielle et à la réalité virtuelle ou augmentée.

À l’heure où l’architecture des futures puces Imagination laissait présager des usages plus gourmands, comme la réalité augmentée, une technologie pour laquelle Tim Cook a affiché son enthousiasme à plusieurs reprises ces dernières semaines, cet abandon signifie aussi, entre les lignes, qu’Apple dispose a priori des compétences pour développer des produits au moins équivalents d’ici deux ans.

À lire aussi
L'application de suivi de contacts StopCovid coronavirus
StopCovid est l'application la plus téléchargée en France sur iPhone et Android

Imagination Technologies estime pour sa part qu’il sera "extrêmement difficile pour Apple de développer à partir de rien des GPU sans violer la propriété intellectuelle d’Imagination. Apple n’a présenté jusqu’ici aucun élément tendant à justifier qu’il n’aura plus besoin des technologies d’Imagination sans violer ses brevets, ses propriétés intellectuelles et ses informations confidentielles. Ces preuves ont été réclamées par Imagination, mais Apple a refusé de les présenter", a déclaré le fondateur de la société.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Apple Iphone
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants