2 min de lecture Connecté

Apple Park, le vaisseau spatial voulu par Steve Jobs, va se poser en avril en Californie

Les premiers employés d’Apple vont s'installer le mois prochain dans le nouveau siège, symbole de la toute-puissance planétaire de la Silicon Valley.

Rémi Sulmont RTL vous en parle déjà Rémi Sulmont
>
Rémi Sulmont : Apple Park, le vaisseau spatial voulu par Steve Jobs, va se poser en Californie Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Rémi Sulmont
Rémi Sulmont et Loïc Farge

Vous voyez la dimension un terrain de football ? L'Apple Park est 100 fois plus grand. Vous voyez le musée du Louvre ? Il y aura autant de mètres carrés de bureau. Vous visualisez le Pentagone, longtemps la plus grande construction du monde, avec ses 26.000 employés ? L'Apple Park accueillera 12.000 employés. Le Pentagone incarnait au siècle dernier la puissance militaire de l'Amérique. Le nouveau quartier général d'Apple incarnera la puissance financière et l'influence planétaire du géant du Web.

Cela ressemble à une gigantesque soucoupe volante, vraiment comme dans un film de science-fiction. Elle va se poser à dix minutes du siège actuel, toujours à Cupertino, en Californie. C’est le dernier chantier qu’avait entamé Steve Jobs avant sa mort, en 2011. Il l'a confié à l’agence de l’architecte Norman Foster. Le prophète-fondateur d'Apple avait promis au conseil municipal de Cupertino de construire "les plus beaux bureaux du monde" que "les étudiants en architecture viendront visiter".

Festival de superlatifs

Cette fête des superlatifs n'est pas finie. Apple se vante d’avoir construit, avec ce siège, "la plus grande centrale solaire du monde avec ses toits solaires", et d'avoir inventé "le plus grand bâtiment à ventilation naturelle du monde sans chauffage, ni clim' neuf mois sur douze". L'anneau du vaisseau spatial, d'un kilomètre et demi de long, est habillé "des plus grands panneaux de verre courbes au monde". Merci Steve Jobs !

À lire aussi
L'iPhone Xs, le Galaxy Note 9 et le Pocophone F1 figurent parmi les smartphones de la rentrée 2018 Au banc d'essai
iPhone Xs, Galaxy Note 9, Pocophone F1... Les meilleurs smartphones de la rentrée

En haut d’une colline, dominant le site, l'amphithéâtre sera bien sûr au nom du semi-Dieu-fondateur Steve Jobs. Tout cela sera entouré bientôt d’un jardin d’Eden, d’un verger géant, d’abricotier, de pruniers, et d’un sentier pour la course à pied.

Coût de ce bijou futuriste : 5 milliards de dollars. C’est plus que la nouvelle tour du Word Trade Center. Il faut dire que l’intérieur des bâtiments a été conçu comme un produit Apple, avec le même degré de perfection. Voire de maniaquerie. Aucun fil ne doit dépasser et aucune ventilation se refléter dans les vitres des bâtiments. Les peintres se sont vus imposer de porter des gants pour ne laisser aucune trace de doigts. Le chef des pompiers du secteur raconte avoir a dû se rendre à quinze réunions de négociation pour le design de la signalétique des issues de secours.

Un parfum de rencontre du troisième type

L'Apple Park est peut-être le premier bâtiment entièrement construit comme un produit-marketing. Le vaisseau spatial d’Apple est aussi l’incarnation physique de la volonté de conquête planétaire des géants de la Silicon Valley. Cela paraît évident aux yeux du penseur du numérique Éric Sadin, auteur de La Silicolonisation du monde du monde. "Il y a quelque chose qui relèverait presque de rencontre du troisième type : une sorte de bâtiment qui viendrait de l'espace, qui se serait posé très délicatement sur Terre et qui nous apporterait sa lumière céleste, une sorte de vérité qui va essaimer", explique-t-il.

"Ce bâtiment semble répondre parfaitement à cette idéologie qui voudrait que la haute-technologie contemporaine, dont le cœur se situe à la Silicon Valley, va apporter une forme de lumière à la Terre entière. Je trouve que ce bâtiment l'incarne, le dit avec une forme de brio, mais aussi selon moi avec une forme d’inquiétude", poursuit Éric Sadin.

Dans nos vies personnelles et professionnelles, nous sommes en trains de nous faire faire "silicolonisés" par la Silicon Valley, nous dit Éric Sadin. La soucoupe volante d’Apple atterrit en avril. Et elle n’a pas prévue de repartir de notre planète.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Apple High-tech
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787836624
Apple Park, le vaisseau spatial voulu par Steve Jobs, va se poser en avril en Californie
Apple Park, le vaisseau spatial voulu par Steve Jobs, va se poser en avril en Californie
Les premiers employés d’Apple vont s'installer le mois prochain dans le nouveau siège, symbole de la toute-puissance planétaire de la Silicon Valley.
https://www.rtl.fr/actu/futur/apple-park-le-vaisseau-spatial-voulu-par-steve-jobs-va-se-poser-en-avril-en-californie-7787836624
2017-03-27 14:02:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/I_rPi4t0WLOJHJfBTo6_Jw/330v220-2/online/image/2017/0223/7787379090_le-campus-d-apple-park-a-cupertino-en-californie.jpg